Le récap de la semaine – épisode 7

Comme chaque semaine, nous vous faisons un résumé des événements passés et à venir. Un condensé pour vous remettre à niveau si vous avez passé la semaine sur les plages ou au fond des bois.

Résultats de la semaine


Nos articles récapitulatifs de matchs

Classement provisoire


Actualisé après les matchs du 08/07/2024

Le match de la semaine


Chicago 88-84 Seattle (06/07)

Depuis le début de la saison, les joueuses de Teresa Weatherspoon jouent crânement leur chance match après match. La combativité est leur ADN et cela leur permet de pouvoir bousculer à l’occasion des armadas plus cotées qu’elles. Et ce fut le cas dans cette rencontre samedi. Avec des stars plus discrète qu’à l’habitude, et en particulier une Jewell Loyd peu en réussite, le Sky a sorti les marrons du feu pour continuer à espérer aller en playoffs. Dans cette rencontre, Chennedy Carter aura explosé le marquoir avec 33 points, tandis qu’Angel Reese sortira elle aussi une perf. éblouissante. 27 points (record en carrière) et 10 rebonds pour s’offrir son 12e double double de suite, record égalé (pour toute joueuse, rookie ou non). Elle ne manquera d’ailleurs pas de battre ce record, jusque là détenu par Candace Parker, au match suivant. Série en cours…

La performance de la semaine


A’ja Wilson, 28 points et 10 rebonds, devient la meilleure marqueuse de l’histoire des Aces. (07/07)

28 points et 10 rebonds. La ligne de stat suffirait à mettre en valeur n’importe quelle joueuse de cette ligue. Mais quand vous vous appelez A’ja Wilson, ce genre de performance est banalisée. La journée au bureau en somme. Mais ce soir, dans cette rencontre face à une équipe de Dallas toujours inconstante, A’ja n’a pas seulement marqué des paniers. Elle a marqué l’histoire de sa franchise en devenant la scoreuse la plus prolifique de l’histoire des Las Vegas Aces.

Le passage de flambeau entre Sophie Young-Malcolm et A’ja Wilson

Et que l’on ne s’y trompe pas. Il ne s’agit pas là que de l’histoire récente de l’équipe basée à Vegas mais aussi de la franchise dans son ensemble, déménagements y compris. On parle donc d’une franchise présente depuis la toute première saison de la ligue en 1997, alors à Utah sous le nom de Starzz. Elle déménagera ensuite en 2003 à San Antonio pour devenir les Silver Stars, et ensuite les Stars tout court avant de se fixer dans le Nevada en 2018. Le record était jusque là détenu par Sophie Young-Malcolm, véritable légende de San Antonio, présente pour l’occasion de ce passage de flambeau. Notons qu’Aja Wilson aura eu besoin d’un tiers de minutes en moins pour atteindre ce total. A seulement 27 ans (28 d’ici un mois), A’ja a encore le temps de faire monter ce record bien plus haut pour écrire encore plus sa légende dans le Nevada.

Focus


Atlanta décimé chute au classement

Chaque année, le dieu des blessures au basket est un être cruel et décide de s’acharner sans raison sur une équipe. Après Washington et Los Angeles 2023, place à Atlanta 2024. Après un début de saison plus qu’honnête, où l’équipe venait se classer juste derrière les candidates au titre, avec un bilan à l’équilibre et un jeu plus qu’honorable, les récentes défection font désormais très mal au Dream.

La saison avait commencé sans Jordin Canada mais les joueuses de Tanisha Wright avaient réussi à en tirer leur parti et limiter la casse. L’optimisme avait même été de mise lorsque cette dernière avait annoncé son retour. Malheureusement, après 4 petits matchs joués seulement, la voilà de nouveau mise de côté pour cause d’une blessure au doigt. Quelques semaines auparavant, c’était Rhyne Howard qui avait du s’arrêter pour un soucis à la cheville, sans info sur une éventuel retour. Cette dernière a pourtant été confirmée dans la sélection américaine pour les épreuves de 3×3 aux Jeux Olympiques. On peut donc raisonnablement penser qu’un retour après la fenêtre olympique est envisageable. Ce sera sans doute nécessaire puisque, avec les défections supplémentaires cette semaine de Cheyenne Parker ou encore Aerial Powers – les deux sont actuellement listées en Day-to-Day donc a priori rien de très grave – Allisha Gray et Tina Charles se sont trouvées bien seules.

Comme conséquence, Atlanta chute évidemment au classement et pointe désormais parmi les équipes hors playoffs. Une place qu’elles n’ont aucun intérêt à occuper puisque, outre la compétitivité de ce groupe et les évolution de son projet, Atlanta ne dispose pas de son pick de 1er tour, atterri à Washington dans le cadre d’un trade à 3 avec Dallas autour de Stephanie Soares. Faire une croix sur la saison n’aurait donc que peu de sens. On ne peut maintenant qu’espérer du côté d’Atlanta un retour en forme de tout le monde après la pause olympique pour essayer un dernier run pour revenir dans les places qualificatives.

Le 5 majeur de la semaine


  1. Kelsey Plum (Aces) : Voir “MVP de la semaine”
  2. Chennedy Carter (Sky) : Désormais entrée dans le 5 majeur, Chennedy apporte une alternance sur le poste extérieur nécessaire pour le Sky. Dans ce rôle, elle amène son sens du scoring à Chicago qui s’accroche de manière sérieuse à ses espoirs de playoffs.
  3. Kahleah Copper (Mercury) : 2 victoires pour le mercury et meilleure marqueuse de la semaine pour Kahleah. KFC continue de porter le Mercury au scoring, qui a creusé un petit écart en dessous de lui dans la course de la régulière.
  4. Angel Reese (Sky) : Record de double double consécutifs battu pour Angel qui n’en finit pas d’impressionner. Le futur c’est maintenant.
  5. A’ja Wilson (Aces) : En terme de domination, A’ja pose sans doute sa meilleure saison à titre individuel. Si elle continue sur cette lancée, elle pourrait battre la plus grosse moyenne enregistrée sur une saison, par Diana Taurasi en 2006. Rien que ça.

Mentions honorables : DeWanna Bonner (Sun), Alyssa Thomas (Sun), Caitlin Clark (Fever), Nneka Ogwumike

MVP de la semaine


Kelsey Plum Las Vegas Aces WNBA

MVP de la semaine

Kelsey Plum

On a enfin retrouvé la Kelsey Plum tranchante qui nous avait tant impressionné en 2022. Lors du premier mois et demi de compétition, Kelsey, bien que toujours présente au scoring, en termes de volume tout au moins, présentait une adresse assez aléatoire et donc une efficacité et un impact pour son équipe parfois plus douteux. Cette situation pouvait s’expliquer par plein de facteurs. L’absence de Chelsea Gray en premier lieu, qui permettait aux adversaires de concentrer l’attention défensive et obligeait aussi les arrières à devoir plus prendre de responsabilité, qu’elles soient offensives ou défensives.

Le retour de Chelsea redistribue évidemment les cartes. Et même si cette dernière n’est pas encore à 100%, cela semble évident, les quelques minutes qu’elle donne permettent d’alléger un peu la charge des autres arrières. Avec un relatif coup de mou de la part de Jackie Young, c’est donc KP qui a pris sur elle le gros du scoring extérieur des Aces. Elle y a ajouté une adresse délirante à plus de 50% à 3pts avec un volume important. Ce n’est pas un hasard si elle a le meilleur +/- de la ligue cette semaine.

Le match à ne pas manquer


Toute l’après 4h et soirée de ce mercredi

Ce n’est pas tous les jours que la ligue propose des matchs à horaire européen, surtout en dehors des weekend. Ce sera pourtant le cas ce mercredi puisque toutes les équipes joueront (6 matchs au programme) entre 16h et 21h30 (heure de Paris-Bruxelles). Parmi les affiches, notons principalement le New York – Connecticut à 17h et Las Vegas – Seattle à 21h, qui pourrait avoir toute son importance dans la course à l’avantage du terrain en playoffs.


C’en est déjà tout pour ce récap. Rendez-vous mardi prochain pour en débriefer le prochain volet.

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !