Le récap de la semaine – épisode 5

Comme chaque semaine, nous vous faisons un résumé des événements passés et à venir. Un condensé pour vous remettre à niveau si vous avez passé la semaine sur les plages ou au fond des bois.

Résultats de la semaine


Nos articles récapitulatifs de matchs

Classement provisoire


Actualisé après les matchs du 23/06/2024

Le match de la semaine


Indiana 87-88 Chicago (23/06)

Déjà le troisième acte de cette rivalité bien ancrée dans le paysage entre Caitlin Clark et Angel Reese. Au delà de la confrontation entre ces 2 joueuses, l’enjeu se situait également au niveau de la lutte pour les playoffs puisque les 2 équipes sont au coude à coude pour prétendre à la dernière place qualificative.

Chicago de son côté produit bien depuis le début de la saison et conserve son esprit combatif qu’importe l’opposition. En face, le Fever a mis du temps à trouver son style de jeu et sa hiérarchie mais semble, depuis quelques matchs, avoir trouvé la formule. Les deux premières confrontations avaient tourné à l’avantage des joueuses d’Indiana. Ce sera pourtant le Sky qui l’emportera cette fois à l’issue d’une rencontre très plaisante et disputée, dans le bon sens du terme.

Petite note sur la prestation étincelante d’Angel Reese, qui montre qu’elle est amenée à devenir la tête du projet du Sky. 25 points, 16 rebonds à des pourcentages d’une propreté chirurgicale. A ses côtés, les 23 points de Chennedy Carter et les 16 points, 10 rebonds de Kamilla Cardoso auront complété cette belle soirée tandis Marina Mabrey aura connu plus de difficultés. Notons également l’apport discret mais non moins important de Lindsay Allen et de son expérience (7 passes).

En face, le Fever n’aura pas démérité avec les 24 points de Kelsey Mitchell ou les 17 points, et surtout, 13 passes de Caitlin Clark, mais échouera à un petit point du but.

La performance de la semaine


Sabrina Ionescu étincelante face aux Los Angeles Sparks (21/06)

Après avoir été par moment un peu plus en délicatesse avec son tir extérieur en début de saison, Sabrina semble retrouver ses standards dernièrement. L’absence de Courtney Vandersloot pour raisons personnelles (le décès récent de sa maman) aura permis d’entériner les responsabilités données à Sab dans la création du jeu du Liberty. En face, l’opposition proposée par Los Angeles, récemment privées de Cameron Brink, est modeste mais la prestation de Sabrina n’en est pas moins étincelante. 31 points, sa meilleur perf. de la saison, avec 9 passes et un très bon 6 sur 11 à trois points. Sabrina aura été au four et au moulin dans un effectif du Liberty privé de l’apport toujours sous-estimé de Betnijah Laney.

Focus


Les joueuses du Connecticut Sun peuvent-elles vraiment aller au bout?

Alors qu’elles avaient débuté la saison sur des chapeaux de roue, le Connecticut Sun vient de subir 2 défaites de suite et de perdre la première place au classement qu’elles trustaient depuis l’entame. Plus intéressant, il est à noter que les 3 défaites concédées l’ont été contre Seattle et Las Vegas cette semaine, en plus de la défaite face à New York il y a quelques temps. Pas une opposition facile donc et pas de quoi paniquer pour autant. Ce n’est pas une catastrophe de perdre contre des équipes d’une telle qualité. Cependant, dans l’optique des playoffs à venir, ces résultats peuvent poser des questions quant à la capacité ou non de l’équipe à aller au bout.

L’adage est célèbre. “L’attaque vend des billets, la défense gagne des championnats.”. Heureusement pour elles, Connecticut est une des équipes les plus défensives de cette saison. Cependant, lorsqu’on analyse plus précisément les champions passés, on se rend compte que l’adage n’est pas tout à fait vrai. Dans une grande majorité des cas, l’équipe championne aura été une équipe bonne des deux côtés du terrain ou, à défaut, élite d’un côté et à minima moyen de l’autre.

Mais revenons à notre Sun. Depuis le début de saison, l’équipe propose un niveau de défense à la hauteur de sa réputation et est actuellement 2e meilleur rating défensif. C’est toutefois de l’autre côté du terrain que bât blesse. Sur l’ensemble de la saison, le Sun est 4e rating offensif. Pas tout mal me direz vous. Mais si l’on regarde la tendance en avançant dans la saison les choses se gâtent. En reduisant le spectre aux 10 derniers matchs, le Sun n’a plus que le 7e rating offensif. Aux 5 derniers ? le 9e rating offensif. Aux 2 derniers ? le 12e ! Disons les choses autrement. Depuis quelques matchs l’attaque de Connecticut semble sombrer progressivement.

C’est d’ailleurs un constat global. Le Sun n’aura marqué plus de 90 points qu’à une seule reprise, lors de son premier match de la saison face à Indiana. Ce n’est d’ailleurs pas un problème quand de l’autre côté du terrain, vous limitez votre adversaire du soir en dessous des 80 points comme cela a été le cas à 11 reprises (sur 16 matchs).

Quand vous rencontrez des équipes de la trempe de New York ou Las Vegas (voire même de Seattle), avec des attaques capables de vous punir à tous les postes, le Sun a semblé rencontrer une limite. Dans le match face à Vegas, la défense du Sun aura même été par moment un peu suspecte. Une hypothèse possible est évidemment que Stephanie White ne souhaite pas abattre toutes les cartes en sa possession avant une confrontation future et probable en playoffs. Ce qui est certain en revanche c’est que Connecticut doit dans un premier temps retrouver une attaque à minima average et s’appuyer sur une défense élite. A défaut, elles seront condamnées à l’exploit défensif ou à devoir échouer une fois de plus proche du but.

Le 5 majeur de la semaine


  1. Sabrina Ionescu (Liberty) : Cette semaine, Sabrina est tout simplement 2e meilleure marqueuse de la ligue et meilleure passeuse. La chef d’orchestre du jeu du Liberty, c’est elle et ça ne souffre aucune discussion.
  2. Caitlin Clark (Fever) : Indiana va mieux, c’est indéniable et avec elle ses jeunes joueuses, Caitlin en tête. Cette dernière semble comprendre quelle voie prendre pour emmener avec elle ses coéquipières et les résultats s’en ressentent. Lorsqu’elle a cet apport, Caitlin montre pourquoi elle est réellement un talent générationnel et un espoir pour le futur du Fever.
  3. Breanna Stewart (Liberty) : Quel plaisir lorsque Stewie retrouve des pourcentages à la hauteur de son talent. Avec une Stewie plus propre au tir et plus juste dans le jeu, c’est toute la ligue qui se met à trembler.
  4. Angel Reese (Sky) : Alors qu’on la voyait potentiellement être le futur du Sky, Angel a montré cette semaine qu’elle en était déjà le présent. Très largement meilleure rebondeuse, parmi les meilleures scoreuses, Angel n’a peur de rien ni personne. Son impact sur le jeu et son leadership à son jeune âge sont tout bonnement impressionnants.
  5. A’ja Wilson (Aces) : Voir “MVP de la semaine”

Mentions honorables : Napheesa Collier (Lynx), Jackie Young (Aces), Kelsey Mitchell (Fever)

MVP de la semaine


Las Vegas Aces A'ja Wilson

MVP de la semaine

A’ja Wilson

Avec le retour de Chelsea Gray, c’est tout Vegas qui s’en trouve aller mieux. Ces quelques minutes octroyées à la meneuse permettent de retirer à la fois du temps de jeu et un peu de responsabilités à certaines de ses coéquipières. Et ce n’est pas un hasard si le collectif s’en trouve renforcé.

A’ja de son côté ne faiblit pas et propose le même rendement statistique mais avec quelques minutes de jeu en moins. Cette semaine, elle est ainsi première au scoring et aux interceptions, et 2e au rebond et aux contres.

Collectivement, les Aces auront tapé du poing sur la table en battant coup sur coup Seattle et Connecticut. Un signal fort envoyé à la concurrence. Si vous pensiez la bête “Aces” blessée, rien ne saurait être moins vrai. Les filles de Becky Hammon ont repris du poil de la bête.

Le match à ne pas manquer


Finale de la Commissioner’s Cup

Minnesota @ New York, nuit de mardi à mercredi à 2h

Le premier trophée de la saison sera décerné cette nuit déjà entre ces deux très belles équipes de ce début de saison. Minnesota et New York c’est la promesse d’une belle opposition avec de belles joueuses.


C’en est déjà tout pour ce récap. Rendez-vous mardi prochain pour en débriefer le prochain volet.

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !