fbpx

Swish Swish : le Livre de la Genèse

Après avoir présenté plusieurs membres de la communauté francophone WNBA, c’est au tour de Stéphanie, la fondatrice de Swish Swish, de répondre aux questions posées par les petits camarades sur Twitter.

Romain (@RomainAndr7) : Comment t’es tu mis(e) à la Wnba  ? D’où vient cette passion ?

Je pense que l’origine de tout ça, on le doit à un certain #23 du côté de Chicago. Milieu des années 90, j’ai 10 ans et c’est le coup de foudre avec MJ… alors que personne ne joue au basket dans ma famille 🤷‍♀️Je suis alors le basket avec les moyens du bord (5 majeur, Mondial Basket, Give me 5) et je deviens vite très accro à la NBA. A la création de la WNBA, c’était archi difficile de suivre quoi que ce soit et donc, je me suis contentée de ce qui était dispo dans les médias de l’époque. Si je dois me souvenir des 3 noms qui me reviennent en tête concernant les premières années de la WNBA, ce serait Lisa Leslie, Isabelle Fijalkowski et Ann Wauters. Ensuite, il a fallu plus de 20 ans pour que je m’intéresse à fond à la WNBA mais je m’y suis alors jetée à corps perdu 😆Je me dis que si quelqu’un d’aussi passionné de basket que moi a mis autant de temps à percevoir toute la grandeur de la ligue, c’est qu’il y a vraiment un gros boulot à faire pour la promouvoir et particulièrement en francophonie.

Seb (@SebaHerve) : Comment t’est venue de créer Swish Swish? Est-ce un déclic ou une réflexion de longue date ?

Swish Swish est arrivé parce que je me suis pété les ligaments croisés du genou 😆Ca m’a forcément éloignée des terrains pendant longtemps mais ça a aussi été une manière de devoir réfléchir à l’après-basket pour moi. Je vais reprendre cette saison mais cette blessure m’a clairement fait comprendre que je suis vachement plus vers la fin de ma “carrière” de joueuse qu’au début. J’ai donc réfléchi à un projet qui correspond à mes valeurs (✊🏻 Visibilité du sport féminin), à mes capacités (💻📝) et qui me permettrait de rester dans le milieu de la balle orange : le concept de Swish Swish s’est imposé très vite. J’ai d’abord créé Dare to Believe pour voir si ça m’amusait vraiment et comme le test était concluant, j’ai commencé à réfléchir et à sortir la grosse artillerie pour Swish Swish.

Florian (Mysticsbe) : Que fais-tu dans la vie professionnellement et comment organises-tu ton temps avec swish swish ?

Mon métier, c’est de gérer une agence web. Je partage ça avec mon compagnon et nous avons 4 adorables collègues avec nous. Donc, pour Swish Swish, l’idée de faire un site était une évidence car c’est mon boulot et quelque chose qui me passionne. De plus, je ne voulais surtout pas faire la même chose que WNBA France pour une raison toute simple : ils font un travail de dingue et ils le font bien. Donc, je préférais faire quelque chose de complémentaire : un site avec des articles, des portraits et des interviews me semblait une bonne idée.

Au niveau de mon temps, j’ai mis à profit celui qui était autrefois dédié aux entrainements et aux matchs pour monter le projet. Mais ça a débordé 😂 Je t’avoue que depuis que j’ai commencé Swish Swish, 90% de mon temps libre est dédié à ça. Mais c’est une passion et un choix de ma part donc je ne m’en plains pas. J’ai aussi 2 filles de 7 et 11 ans et elles savent tout à fait dans quel projet je me suis embarquée et me posent des questions, ont conscience qu’il faut me laisser tranquille quand j’écris et que j’irai faire une partie de “Destins” avec elles seulement quand j’aurai fini cet article sur le dernier match d’Elena ou d’Emma (oui, on appelle les joueuses par leurs prénoms à la maison). Idem pour mon compagnon qui n’est pas spécialement fan de basket (quand même un peu hein, faut pas déconner) mais qui respecte ma passion et mon projet et m’aide à y consacrer le temps nécessaire.

Olivia (SeattleStormFR) : Comment choisis-tu les matchs sur lesquels tu vas revenir par la suite ? Et comment t’organises-tu pour proposer des retours sur ces rencontres très peu de temps après leur diffusion ?

Alors, c’est la question qui me fait super plaisir parce que j’ai justement parfois l’impression que les compte-rendus arrivent justement trop longtemps après les matchs. Ravie de voir que tu ne le ressens pas comme ça 🤩

En ce qui concerne les choix, c’est un savant mélange entre l’actualité, mes goûts personnels et l’intérêt de la rencontre. Je vais évidemment souvent privilégier les matchs où nos compatriotes jouent mais aussi les matchs à enjeu et puis ceux qui me plaisent. Le matin, je lis aussi ce qui s’est dit sur les matchs de la nuit et s’il y a eu un événement marquant, je rajoute le match dans ma liste.

Concernant l’organisation pure et dure… et bien je mets mon réveil très tôt pour écrire, avant que tout le monde se lève chez moi. Et 5 soirées sur 7, en général, sont consacrées à Swish Swish. Si c’est le WE, c’est plus cool et j’écris un peu quand je veux. De façon générale, j’écris beaucoup plus le WE qu’en semaine où là, je me limite à 1 article par jour max. Mais depuis que des petits camarades de jeu m’ont rejoint dans l’aventure (Coucou les copains 👋🏻), ça m’enlève une certaine pression et j’espère que ça continuera en ce sens.

En général, le WE, je fais aussi un calendrier éditorial de la semaine en fonction des matchs que je vais regarder, des idées d’articles que j’ai et de mon agenda personnel bien sûr.

Noé (LasVegasAcesFR) : Qui vois-tu remporter le championnat cette année ? Et du coup la MVP ? La ROY ? Et le Coach de l’année ?

Je reste sur mon idée de base et je dirais donc les Washington Mystics pour un premier titre tant attendu. Il y a beaucoup de joueuses que j’adore dans cette équipe donc ça me ferait plaisir et plus particulièrement pour Emma Meesseman qui est une joueuse que j’adore (c’est le gros scoop de cet article, je le sens 😆). Dans la même lignée, je vois donc bien Elena Delle Donne MVP parce qu’elle a clairement enclenché la 2ème depuis plusieurs semaines… Pour la meilleure rookie, je reste aussi sur ma dernière déclaration et je mets une pièce sur Napheesa Collier. Enfin, pour le coach de l’année, j’espère sincèrement que ce serait coach Wade des Chicago Sky car ce qu’il fait cette année avec un effectif pratiquement inchangé est remarquable. Et nous avons eu la chance d’avoir le témoignage de Yoann Cabioc’h qui explique à quel point c’est un coach ouvert au dialogue et à l’échange. Comment ne pas l’aimer ? 😆

Jefferson (DallasWingsFr) : Comment vois-tu évoluer la ligue dans le futur ? Et quelles sont pour toi les clefs pour une vraie reconnaissance du sport féminin en général et de la WNBA en particulier ?

Comme pas mal de gens, j’ai de l’espoir avec l’arrivée de Cathy Engelbert et la signature d’une nouvelle convention collective à la fin de la saison. Une des clés sera évidemment un salaire correct pour les joueuses. C’est d’ailleurs pour ça que j’ai écrit ce dossier sur les salaires très rapidement après le lancement de Swish Swish. De façon générale, les joueuses de la WNBA doivent bénéficier du même respect que les athlètes de la NBA : des maillots qu’on a envie d’acheter (et qu’on peut acheter PARTOUT dans le monde sans vendre un rein 😢), des conditions de déplacement dignes de sportives pro, une diffusion des matchs de pré-saison, des opérations marketing qui les mettent en avant. Un peu de bon sens en fait !

Nico (@NicolasHennevin) : Quel compte de franchise Fr/Be te paraît le plus sympa  ? Lequel te paraît le moins sympa ? Attention aucun favoritisme à base de nationalité belge ne sera accepté  :-p !

Alors toi, tu veux du sang, des boyaux, de la rate et du cerveau ! J’ai connu l’époque de l’école des fans et donc, je n’ai aucun soucis à être consensuelle et à dire que chacun a son style et ses qualités. Après, il y a forcément des équipes que je préfère (et je suis plutôt une fille de la Côte Est) mais je fais la part des choses avec les gens qui sont derrière les comptes FR. Globalement, je trouve que l’entièreté de la communauté #wnbaFr est au top : intéressante, passionnée et même carrément drôle. Je m’habitue même à cette agressivité pleine d’amour qui caractérise certains et certaines 😂


Merci à tous pour vos questions et votre intérêt envers Swish Swish ainsi qu’à l’accueil que vous m’avez réservé lors de son lancement. Si vous avez d’autres interrogations existentielles, je suis à votre disposition ici, sur Twitter, Facebook, Instagram ou par mail 😆



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *