fbpx

SeattleStormFR, jamais sans ma Sue !

Poursuivons la présentation des comptes francophones des différentes franchises WNBA. C’est au tour de SeattleStormFR qui partage les informations à propos des Seattle Storm depuis cette saison.

Faisons connaissance rapidement (ou ASV comme on disait en 2001 sur Caramail 😅). Bref, quel est ton prénom, ton âge et d’où viens-tu ?

Je m’appelle Olivia, j’ai 21 ans. Je viens de Bordeaux mais je fais actuellement mes études à Paris.

Qu’est-ce qui t’a poussé à créer ce compte ? Et le choix de l’équipe ?

Soyons honnête, c’est tout d’abord grâce à Sue Bird que j’ai décidé de suivre l’équipe du Storm. Je l’ai d’abord découverte — ainsi que la plupart des grandes joueuses de WNBA à mes débuts — sous les couleurs de Team USA en regardant d’anciennes finales des Jeux Olympiques sur youtube. Par la suite, en me renseignant sur le Storm, j’ai découvert que d’autres joueuses d’exception telles que Lauren Jackson ou encore Swin Cash avaient marqué l’histoire de la franchise, et j’ai de suite été conquise. En plus de ça, le timing était très bon car Seattle, après une période de creux, venait d’obtenir Jewell Loyd et Breanna Stewart grâce à deux number one picks consécutifs à la draft. Des joueuses d’expérience et une jeunesse prometteuse… la combinaison était forcément gagnante !

Après un an à suivre le Storm dans le silence, quand j’ai découvert qu’il existait une communauté très active autour de la WNBA sur twitter — non seulement WnbaFrance, mais aussi ChicacoSkyFR, KnicksLibertyFR, TwolvesLynxBE, BreannaStewartFR, et j’en passe… — , j’ai décidé de suivre ces belles initiatives et de créer le compte SeattleStormFR pour partager les informations de l’équipe, participer à la promotion de la WNBA, mais aussi et peut-être surtout pour trouver une communauté avec laquelle échanger sur cette équipe et cette league qui me passionnent. Il n’existait pas encore de compte français sur le Storm, et je sentais que l’aventure pouvait être belle, alors j’ai sauté sur l’occasion !

Ta prévision pour cette saison pour les Storm ?

La question est difficile car ce début de saison a été marqué par beaucoup d’incertitudes. En tant qu’équipe championne en titre, notre ambition première devrait bien sûr être de défendre notre titre. Toutefois, la blessure de notre MVP Breanna Stewart, l’absence de Sue Bird pour une partie de la saison, et les problèmes de santé de notre coach Dan Hughes compliquent ce programme. J’ai envie d’insister sur le fait qu’il faut une équipe solide de bout en bout pour être champion, et que ce n’est pas uniquement grâce à une ou deux joueuses que le Storm l’a emporté l’an passé : l’équipe n’est pas réduite à néant par l’absence de Stewart et Bird. C’est pourquoi j’espère vraiment nous voir en play-offs, même si il sera difficile d’aller plus loin — car une équipe solide, c’est sûrement nécessaire, mais sans doute pas suffisant.

Peux-tu nous partager un moment fort de l’histoire de ta franchise ?

On pourrait remonter dans le temps et trouver nombre d’exemples, mais je préfère choisir du récent, et de l’assez précis, pour souligner les moments incroyables que nous a fait vivre cette équipe il y a peu. Alors remontons à peine neuf mois en arrière. Nous sommes le 5 septembre 2018, et c’est le dernier match d’une série explosive entre Seattle et Phoenix en demie-finale de la WNBA. Alors que Seattle avait gagné les deux premiers matchs, le Mercury est revenu à deux matchs partout. Le match décisif est extrêmement serré, les deux équipes ne se lâchent pas, même si Phoenix prend une légère avance — cinq points à la mi-temps, quatre à la fin du troisième quart-temps — et essaie de filer vers la victoire. Mais ils avaient oublié Sue Bird. En moins de six minutes, elle dégaine 14 points, dont trois paniers à trois points, et mène le Storm vers la finale devant son public. Du très grand Sue Bird… mais devions-nous être surpris ?

Te risquerais-tu une prévision pour cette saison 2019 ? Titre ? MVP ? Rookie de l’année ?

Le combat a été si rude pour accéder aux finales l’an dernier que, si Diana Taurasi revient au top de sa forme, je vois bien Phoenix prendre sa revanche, et si c’était le cas, une Dewanna Bonner MVP ne me paraît pas impossible. Mais je dois aussi suivre le mouvement et reconnaître que les Aces ont, en théorie, tout pour réussir… sans oublier Minnesota qui fait un début de saison impressionnant.

Étant fan d’UConn en plus du Storm, mon choix de coeur pour la rookie de l’année serait Napheesa Collier ou Katie Lou Samuelson. Napheesa Collier semble avoir été plus décisive lors de ses premiers matchs, donc je parierai plus sur elle, mais j’espère que Katie Lou fera également une belle saison à Chicago.

Ta GOAT à toi ?

À ce stade, je ne vais surprendre personne. Ma GOAT, c’est Sue Bird. Sa compréhension du jeu est tout simplement exceptionnelle — inégalée à mon avis. C’est une très grande joueuse car elle est en mesure de rendre ses coéquipières meilleures, de leur faire atteindre leur plus haut potentiel en lisant le jeu de l’équipe adverse, et ce même quand elle n’est pas sur le terrain. Et juste quand on commence à la classer dans la catégorie des joueurs et joueuses qui se sacrifient pour le bénéfice du groupe, elle nous rappelle qu’elle sait aussi prendre le jeu à son compte et gagner un match dans le money time, même avec un nez cassé. Une vraie légende.

Une dernière chose à ajouter ?

Pour finir, j’aimerais mettre l’accent sur la chance que nous avons de voir plusieurs stars de WNBA choisir la France pendant la off-saison et jouer en Ligue Féminine de Basket. Suivre ces joueuses en LFB, dans un cadre un peu plus intimiste que la WNBA, ça peut être l’occasion pour tous les fans de basket de voir jouer en direct des joueuses de très haut niveau. Rien que la saison prochaine, nous aurons Alysha Clark à Lyon, Sami Whitcomb et Gabby Williams au BLMA, Katie Lou Samuelson aux flammes Carolo, et j’en passe sûrement. Dans quelques années on regardera sûrement en arrière en se disant qu’on a eu l’occasion unique de voir évoluer toutes ces joueuses en France. C’est une chance à saisir!



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *