fbpx

DallasWingsFR, ton univers impitoyable !

Poursuivons la présentation des comptes francophones des différentes franchises WNBA. C’est au tour de DallasWingsFR qui partage les informations à propos des Dallas Wings depuis cette saison.

Faisons connaissance rapidement (ou ASV comme on disait en 2001 sur Caramail 😅). Bref, quel est ton prénom, ton âge et d’où viens-tu ?

Jefferson, 37 ans, un petit village paumé en Dordogne 🙂

Qu’est-ce qui t’a poussé à créer ce compte ? Et le choix de l’équipe ?

Là, il faut remonter loin, très loin et commencer par de la NBA… enfin par la Dream Team. Je suis venu à suivre le basket, comme beaucoup de gens de ma génération, avec 1992. C’est donc au collège que j’ai commencé à suivre la NBA (les Boston Celtics, pas leur meilleure période, vu que j’ai des origines celtes), puis dans les années 2000 avec les études j’ai un peu lâché (en gros je regardais juste les résultats) et puis un Monsieur m’a ramené au Game : Dirk Wunderkind Nowitzki. Voilà comment je suis devenu fan des Mavs, et en 2017 (c’est très récent), c’est tout naturellement que j’ai suivi les matches des Wings et là, coup de coeur pour Allisha Gray (puis Skylar). Voilà comment j’en suis venu aux Dallas Wings. L’ouverture du compte est très récente et j’avoue que ça a été presque sur un coup de tête… Je ne me considère pas comme un connaisseur, je suis les matches, je lis les médias, je suis amateur de Basket mais voilà je ne suis pas un “expert” donc je ne me voyais pas forcément tenir un compte dédié au basket ou à une franchise. Plusieurs événements m’ont marqué ces derniers temps : bon déjà, il y a eu une émission que je ne nommerais pas où ils ont trouvé très drôle de montrer les flops d’un match de basket féminin, j’avoue que ça m’a gonflé (Curry a déjà loupé des layups tout faits, Kobe a fait des airballs même Larry Legend s’est déjà raté), et ensuite ces derniers temps voir des “fans” de Basket dénigrer la Wnba, ça m’a interrogé car je suis de ceux qui pensent que le basket féminin a un côté puriste que la NBA a perdu (jeu collectif, défense, impossible de traverser la moitié du parquet sur un stepback), enfin bref, c’est du beau basket. Deux solutions s’offraient à moi, soit mettre tout le monde dans le même sac et les traiter d’idiots, soit d’essayer de montrer ce que j’aime dans le basket féminin et, comme il n’y avait pas de compte dédié aux Wings, et bien je me suis lancé. Voilà pour toute l’histoire.

Ta prévision pour cette saison pour les Wings ?

Saison de reconstruction pour nous (comme chez les Mavs) : on a été éliminé l’an dernier au 1er tour des Playoffs, là Skylar Diggins-Smith est indisponible et Liz Cambage est partie donc ça va être très difficile d’accrocher l’une des 8 places, les filles devraient terminer 9 ou 10… Si elles réussissent à accrocher les playoffs, ce serait beau mais je serais le premier surpris. Je pense que 10 est notre rang cette saison.

Peux-tu nous partager un moment fort de l’histoire de ta franchise ?

Il faut revenir à l’époque où nous étions le Shock de Détroit, un certain Bill Laimbeer est sur le banc, on est dans le mythique The Palace, match décisif face aux Los Angeles Sparks, il reste 12.5s sur l’horloge, 81-78 pour nous, la rookie Cheryl Ford sur la ligne des lancers sous les yeux de son papa Karl Malone, 82 puis 83, les Sparks tentent un dernier 3pts, raté, il reste 5s c’est fini 1er titre WNBA pour la franchise.

Te risquerais-tu une prévision pour cette saison 2019 ? Titre ? MVP ? Rookie de l’année ?

Pour le titre, les Las Vegas Aces sont favoris mais je vais miser sur un outsider qui m’a fait forte impression au Game 1, je vois bien le Connecticut Sun être la belle histoire de cette saison. En MVP (la grosse colle), je dirais A’ja Wilson des Las Vegas Aces après sa grosse perf de rookie l’an dernier, elle a tout d’une grande. En rookie, étant donnés ses deux premiers matches, Naphessa Collier du Lynx de Minnesota, je pense que c’est le meilleur de mes 3 pronos 😀

Ta GOAT à toi ?

Skylar Diggins-Smith ? Plus sérieusement, si je veux être objectif ça se joue entre Tamika Catchings et Lisa Leslie, voire Candace Parker, je préfère Tamika Catchings, plus complète, l’ailière du Fever savait tout faire, donc elle est mon GOAT ; une petite mention pour Sue Bird aussi.

Une dernière chose à ajouter ?

Regardez de la WNBA, encore et encore, c’est une league qui mérite de se développer ; surtout que les enjeux ne sont pas seulement sportifs, ils sont aussi sociétaux. Sinon merci à Swish Swish (et à tous les médias qui font la promotion de la WNBA) pour leur participation au rayonnement de ce super sport. Let it fly !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *