fbpx

MVP Ranking – Episode 2

La saison régulière WNBA continue d’alimenter toutes les discussions et les matchs s’enchainent et ne se ressemblent pas. Chez Swish Swish, retour du MVP Ranking, dont le deuxième épisode s’annonce aussi sanglant que le premier. Les performances succèdent aux performances et, dans cette saison pourtant très ouverte, des tendances commencent tout doucement à s’affirmer.

Retour donc sur l’épisode 2 de notre course au MVP. On vous rafraîchit la mémoire quant à la méthode. Chaque matin, les meilleures performances de la nuit sont analysées et se voient attribuées une appréciation de une à trois étoiles. Les critères qui rentrent en jeu sont bien évidemment l’impact, les stats, la propreté et la victoire/défaite. Ainsi, match après match, les joueuses augmenteront leur total et établiront ce classement.

C’est compris pour tout le monde ? Allez, Let’s Go !

Les performances de la quinzaine

MVP Ranking (arrêté au 23/06/2019)

1e (ex-aequo) : Jonquel Jones (Connecticut Sun), Natasha Howard (Seattle Storm)  : 24 ⭐️  

3e : Elena Delle Donne (Washington Mystics) : 16 ⭐️

4e (ex-aequo) : DeWanna Bonner (Phoenix Mercury), Tina Charles (New-York Liberty) : 15 ⭐️

6e (ex-aequo) : Sylvia Fowles (Minnesota Lynx), Jewell Loyd (Seattle Storm) : 14 ⭐️

Deuxième édition de notre MVP ranking et le duo de tête reste inchangé. Les matchs s’enchaînent et Connecticut continue d’enfiler les victoires et vient de réaliser la meilleure entame de saison de son histoire. Véritable pilier de son équipe, Jonquel n’a pas faibli dans les performances et sa première place de ce classement n’en est donc que logique.

Seattle, de son côté, réalise également un très bon parcours à ce stade avec un bilan largement positif et, à l’heure où nous écrivons ces lignes, une quatrième place amplement méritée. Au sein de cette équipe, Natasha Howard a continué à contribuer en permanence aux résultats de son équipe et a su être une assurance pour son équipe, tant au scoring que dans à peu près toutes les catégories statistiques et ainsi, faire un peu oublier l’absence de Breanna Stewart et Sue Bird. Elle recolle donc ex-aequo avec sa concurrente du Sun.

Sur la troisième marche du podium, Elena Delle Donne semble enfin lancer sa saison. Ainsi, si les résultats de Washington ont été dans l’ensemble très bons, avec une deuxième place à ce jour, Elena s’est montré assez discrète sur ses premiers matchs, avec des pourcentages au tir assez douteux. Elle a néanmoins réussi à contribuer aux victoires de son équipe. Depuis deux matchs, elle semble avoir enclenché la deuxième et vient illustrer, dans ce classement, la bonne marche des Mystics. Elle a d’ailleurs été récompensée du titre de joueuse de la semaine.

Au pied du podium, Tina Charles et DeWanna Bonner se retrouvent dans des situations similaires. Si leurs présences peuvent sembler inattendues vu les résultats mitigés de leurs équipes respectives (Liberty et Mercury), leur habilité à salir toutes les feuilles de stats mises à leur portée leur ont permis de gratter cette place à notre classement provisoire.

Juste derière elle, en sixième position, Sylvia Fowles porte l’équipe de Minnesota en l’absence Maya Moore. L’ancienne MVP, meilleure scoreuse, rebondeuse et contreuse de son équipe, n’entend pas laisser enterrer son équipe. On ne sous-estime pas le coeur d’une championne. Ex-aequo avec la lynx, Jewell Loyd accompagne sa coéquipière Natasha Howard dans ce classement pour faire briller les couleurs du champion en titre.

Notons enfin, par rapport à notre dernière édition, les sorties du top 5 des soeurs Ogwumike, victimes des mauvais derniers résultats des Sparks.

C’est ainsi que s’achève la deuxième édition du MVP Ranking de Swish Swish. N’y voyez pas une affirmation absolue de notre part mais plus l’occasion de passer en revue les belles performances qu’il nous est donné de voir tous les soirs sur les parquets.

Si vous estimez que votre joueuse fétiche a été volée sur ses notes, merci de vous adresser à bureaudespleurs@swish-swish.net. A noter que le nombre de matchs joués par chaque équipe peut fatalement influencer le total des joueuses. On en rediscute sur les réseaux et on refait le point d’ici 15 jours. En attendant bons matchs !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *