Chennedy Carter prête à exploser après le forfait de Tiffany Hayes ?

Quelque part, Chennedy Carter peut remercier Tiffany Hayes. Mardi, l’arrière All-Star du Atlanta Dream a annoncé sa décision d’imiter sa coéquipière Renee Montgomery en renonçant à participer à la saison WNBA 2020.

“Cette décision n’a pas été facile à prendre, je pense que c’est dans mon intérêt avec tout ce qui se passe actuellement. J’ai beau aimer le jeu, je pense qu’il y a des choses bien plus importantes dont il faut s’occuper en ce moment. Je remercie mes coéquipières, mes coaches et la franchise de soutenir ce choix. Je leur souhaite bonne chance en Floride et j’ai hâte de retourner su le terrain en 2021 avec Atlanta”., a expliqué Hayes dans un communiqué.

Le choix très respectable de l’ancienne joueuse de UConn – qui imite aussi Jonquel Jones, Natasha Cloud et LaToya Sanders – va avoir une incidence directe sur le début de carrière de sa nouvelle partenaire de jeu, draftée en 4e position il y a quelques semaines. Chennedy Carter semblait partie pour sortir du banc et se faire la main derrière des joueuses plus expérimentées. Il n’en sera rien.

Celle dont la légende Sheryl Swoopes dit qu’elle peut devenir “l’une des meilleures joueuses de tous les temps”, rien que ça, se voit propulsée sur le devant de la scène par la force des choses.

Nicki Collen, la coach du Dream, sera probablement obligée d’associer Carter et Courtney Williams, la recrue phare de l’été en Géorgie, au sein du backcourt. Si Atlanta sera encore un peu plus considéré comme une équipe de bas de tableau après le forfait de “Tip” Hayes, le tandem ne manque pas de piquant.

Williams a passé un cap la saison dernière en étant l’étincelle du jeu offensif de Connecticut, avec un niveau proche de celui d’une All-Star. Chennedy Carter, elle, a été la chef d’orchestre de sa fac de Texas A&M pendant trois saisons, finissant à chaque fois à plus de 20 points de moyenne. Lors de son ultime année chez les Aggies, Carter shootait même à 45% d’adresse globale – le tir extérieur reste encore un peu erratique – avec cette faculté à prendre feu et à marquer quand bon lui semble qui a séduit Atlanta à la base.

Cette panoplie pourrait parfaitement, dans l’idée, lui permettre de faire une saison rookie dans la même veine que celle de l’une de ses rivales en NCAA à l’époque, Arike Ogunbowale. A vrai dire, la perspective de voir Chennedy Carter intégrer le cinq de départ immédiatement fait reconsidérer les choses pour la course au titre de Rookie de l’année. Sabrina Ionescu et Satou Sabally, attendues titulaires dans leurs équipes respectives, semblaient devoir se disputer la succession de Napheesa Collier. Chennedy Carter sera a priori là pour essayer de gâcher ce duel à distance entre anciennes copines d’Oregon.

Si vous n’avez pas encore pu vous pencher sur les qualités de Chennedy Carter, cette vidéo de highlights de son Tournoi NCAA 2019 devrait vous donner une petite idée de sa force de frappe.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *