Les Mystics feront la saison 2020 sans Natasha Cloud et LaToya Sanders

Cette journée de lundi a été un coup de massue pour les fans et ce n’est sans doute pas fini… Après le forfait de Jonquel Jones, la star du Connecticut Sun, on a appris que deux joueuses des Washington Mystics, championnes en titre, venaient de renoncer à la saison WNBA 2020 dans la “bulle floridienne”.

Natasha Cloud, pion essentiel du système de Mike Thibault à la mène, et LaToya Sanders, pivot titulaire et précieuse durant l’aventure 2019, ont fait valoir leur droit de retrait.

Sanders souffre d’anémie et craint fort logiquement pour sa santé. Au même titre que Jonquel Jones, c’est cet argument qu’elle a choisi de mettre en avant pour expliquer son choix.

“Cela n’a pas été une décision facile à prendre, mais après une longue réflexion et des discussions, je crois que c’est ce qu’il y a de mieux pour ma santé et ma famille. Je souhaite à mes coéquipières et à l’ensemble de la famille Mystics le meilleur pour cette saison et je continuerai de les regarder et de les soutenir”, a expliqué l’intérieure.

L’annonce de Natasha Cloud ne surprendra au final personne. La meneuse des Mystics a été l’une des joueuses les plus en vue depuis que le mouvement Black Lives Matter a pris de l’ampleur aux Etats-Unis. Dans sa tête, la joueuse de 28 ans, qui évoluera à Schio en Italie la saison prochaine, est davantage concentrée sur la lutte sociale que sur le basket à l’heure qu’il est.

“C’est l’une des décisions les plus difficiles de toute ma carrière, mais je vais renoncer à la saison WNBA 2020. Beaucoup de facteurs m’ont menée à ce choix, mais le plus important est ma volonté d’être plus qu’une athlète. J’ai la responsabilité, auprès de moi-même, de ma communauté et de mes futurs enfants, de me battre pour quelque chose de plus grand que le basket. A la place, je vais continue de lutter pour une réforme sociale. Jusqu’à ce que les vies noires soient considérées comme importantes, toutes les vies ne peuvent pas l’être”.

Tout le monde attend le choix d’Elena Delle Donne…

Si ces décisions personnelles sont évidemment très respectables et compréhensibles, elles mettent un frein énorme aux ambitions des Washington Mystics dans la conquête d’un back to back. Mike Thibault a beau avoir réussi à recruter Tina Charles et Leilani Mitchell, la perte de Sanders et Cloud sera difficile à compenser.

Les fans des Mystics vivent également désormais dans l’angoisse d’une autre annonce. Elena Delle Donne, atteinte de la maladie de Lyme, doit elle aussi se demander si sa condition lui permet de disputer cette saison WNBA 2020 sans risques pour sa santé.

A l’heure qu’il est, la seule star de l’équipe victorieuse l’année dernière à avoir garanti sa présence est Emma Meesseman. La Belge, MVP des Finales 2019, prendra l’avion cette semaine pour rejoindre les Etats-Unis et préparer cette saison qui s’annonce décidément pas comme les autres…



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *