Le Sky fait tomber les Mystics, Cheyenne Parker est clutch

Chicago Cheyenne Parker 16pts 6rbds • Gabby Williams 16pts 9rbds 4ast 2stls
Washington Ariel Atkins 24pts • Aerial Powers 20pts 7rbds 3stls

Il n’y a plus aucune équipe invaincue cette saison en WNBA ! Les Washington Mystics ne sont pourtant pas passées si loin que ça de prolonger leur incroyable début de parcours, lors de l’opposition la plus accrochée et à suspense de la nuit face au Chicago Sky. Tout s’est joué dans le money time et ce sont les joueuses de James Wade qui ont eu les nerfs les plus solides. Une joueuse en particulier est sortie du lot dans cette fin de match haletante, pour forcer la décision en faveur de son équipe : Cheyenne Parker, la future intérieure du BLMA.

Il suffit de narrer les 2 dernières minutes de ce match pour comprendre à quel point il a dû être irrespirable pour les fans des deux équipes.

C’est d’abord Ariel Atkins (24 points à 4/6 à 3 pts), qui sanctionnait une position ouverte sur un caviar d’Emma Meesseman pour ramer des Mystics que l’on pensait hors du coup, à un petit point. Dans la foulée, la même Meesseman contrait Gabby Williams (on reviendra sur son cas un peu plus tard), pour permettre ensuite à Atkins de rentrer deux lancers et donner un point d’avance à Washington avec 1:14 au chrono.

Allie Quigley, décidément inspirée sur les fin de matchs en ce début de saison, surprenait la défense de DC sur un drive avec hesitation move, à l’entame de la dernière minute de jeu. Aerial Powers (20 pts, 7 rbds et 3 stls) égalisait derrière en ne rentrant qu’un seul de ses deux lancers. C’est là que le show Parker pouvait démarrer.

La New Yorkaise de naissance, seulement 12 fois titulaire en WNBA depuis sa Draft en 2015, est en train de récompenser la confiance placée en elle par James Wade. C’est d’abord sur un drive en force qu’elle a redonné deux points d’avance au Sky. Puis, alors qu’Ariel Atkins venait d’égaliser sur deux lancers, Parker a remis le couvert, superbement servie par Diamond DeShields, en réussissant le panier plus la faute (elle ratera le lancer) à 5.9 secondes du buzzer. Les ralentis n’ont pas permis de le déterminer, mais le banc des Mystics est persuadé que DeShields a mis un pied hors des limites du terrain avant de délivrer la passe décisive clutch à sa camarade. On imagine l’état émotionnel des fans de Chicago s’ils avaient à nouveau été privés de victoire avec une ligne mordue dans l’équation…

Washington a bien eu une dernière opportunité d’égaliser ou de remporter le match, mais la bonne défense d‘Azura Stevens devant Emma Meesseman a permis à Courtney Vandersloot (8 pts, 8 pds) d’intercepter la passe de la Belge et de boucler l’affaire.

Ce n’est clairement pas le plus beau match joué par Chicago depuis la reprise, mais on a encore vu des choses extrêmement intéressantes qui laissent penser que le Sky est vraiment armé pour aller loin. Diamond DeShields est toujours diminuée (elle a joué 23 minutes en sortie de banc), mais même sans leur meilleure arme offensive à 100%, les coéquipières de DDS restent dans le coup. Il faut aussi dire que ce que propose une joueuse comme Gabby Williams depuis le début de la saison est d’une aide plus que précieuse.

Celles et ceux qui avaient parié sur l’ex-protégée de Geno Auriemma comme 6e femme de l’année peuvent se frotter les mains. Williams a encore été parfaite en sortie de banc, avec une adresse extérieure épatante (4/5 à 3 points) et une activité globale déterminante (16 points, 9 rebonds, 4 passes et 2 interceptions). Il semble loin le temps où Gabby se cherchait sur le terrain et peinait à donner le meilleur d’elle-même dans un rôle de meneuse de circonstance. Depuis le début de la saison, sa polyvalence rayonne et elle transpire la confiance. Un peu à l’image de ce groupe, finalement !

Chez les Mystics, il ne faut évidemment pas tout remettre en cause pour une fin de match moins bien gérée que d’habitude. Le schéma a été à peu près le même que pour les autres rencontres. Powers et Atkins ont été les premières gâchettes offensives, Hines-Allen a fini en double-double (13 pts, 12 rbds) et Emma Meesseman s’est davantage concentrée sur la passe (6 assists) que sur la finition (9 pts). Rester à ce niveau maintenant que l’effet de surprise est passé ne va pas être simple, mais on peut faire confiance à Mike Thibault pour ça.

Voir les moments forts du match

Game Recap: Washington vs. Chicago, August 1

The Chicago Sky edged out the Washington Mystics 88-86 afer Cheyenne Parker hit the go-ahead bucket with 5 seconds left.Gabby Williams: 16 PTS, 9 REB, 4 AST, 2 STLCheyenne Parker: 16 PTS, 6 REBAllie Quigley: 15 PTS, 3 3PM, 4 REB, 4 AST

Posted by WNBA on Saturday, 1 August 2020


Un commentaire sur

Le Sky fait tomber les Mystics, Cheyenne Parker est clutch

  • 1stLeBronJamesFan

    On imagine l’etat emotionnel des fans du sky s’ils etaient prives de victoire svec une ligne mordue dans l’equation… Non tu n’imagines pas,des teles auraient ete brise je te le dis moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *