fbpx

La saison des come-back

Si certaines joueuses absentes lors de l’exercice 2019 ont déjà pu refouler les parquets depuis un bon moment, 2 blessées de longue durée ont fait leur grand retour ou vont le faire incessamment. D’autres joueuses, blessées en cours ou en fin de saison, sont également en train de relacer les baskets. Bref, on fait un petit tour dans l’infirmerie de la WNBA qui, enfin, semble tout doucement se vider 🤞

Breanna Stewart

Stewie s’est blessée alors qu’elle semblait sur le toit du monde, à seulement 24 ans. Des images qui restent dans la tête de tous les fans de basket féminin. Le tendon d’Achille, une sale, très sale blessure.

Mais Breanna a travaille dur et n’a jamais baissé les bras. Nous l’avons vu courir sur son tapis de la NASA, sauter sur un pied, shooter sur une jambe, crosser des plots. Et enfin, le 27 janvier prochain, Stewie fera son retour au sein de Team USA. Un retour de blessure n’est jamais simple mais difficile d’imaginer que Breanna ne va pas triompher de cette épreuve, comme elle l’a toujours fait tout au long de sa vie… Le 27 janvier, nous aurons tous les yeux rivés sur Stewie !

View this post on Instagram

Almost that time…🇺🇸 #Toyko2020 #Olympics

A post shared by Breanna Stewart (@breannastewart30) on

Angel McCoughtry

Si vous doutiez de l’impact d’Angel McCoughtry sur son équipe, un simple coup d’oeil au ratio victoires/défaites d’Atlanta durant les saisons 2018 et 2019 devrait vous faire changer d’avis. Des gros soucis de genou ont écarté Angel des terrains pendant plus d’une année mais elle est de retour et prête à en découdre.

La preuve ? A 33 ans, elle vient de signer avec le Dynamo Kursk pour se remettre en jambe en Russie et, ne nous voilons pas la face, pour attirer les regards des équipes de WNBA en phase de recrutement. L’ailière d’Atlanta est en effet le gros poisson d’Atlanta durant cette Free Agency. Elle va donc vouloir montrer, depuis Kursk, qu’elle n’a rien perdu de son talent. Ses premières apparitions en Euroleague vont dans ce sens avec, respectivement, 19 et 22 points marqués.

Astou Ndour

Début octobre, Astou Ndour a dû passer par la case opération après une belle saison WNBA au sein des Chicago Sky et, excusez du peu, un titre de MVP de l’Eurobasket 2019.

https://www.instagram.com/p/B3e0kF8HTJv/?utm_source=ig_web_copy_link

Elle a rejoué son premier match avec le Dynamo Kursk ce mercredi, alignant 6 points et 7 rebonds en Euroleague en 22 minutes. Durant sa convalescence, Astou n’a pas perdu son temps puisqu’elle a lancé une association caritative au sein de son pays formateur, le Sénégal.

Jessica Shepard

Minnesota a été plus que gâté par son 1er choix de draft de la saison passée : Napheesa Collier, choisie en 6ème position par les Lynx, a tout simplement terminé rookie de l’année ! L’autre rookie, Jessica Shepard, a eu bien moins de chance. Sélectionnée en 16ème position du 2ème tour, la joueuse de Notre Dame n’a pu fouler que 5 fois les parquets de WNBA avant de se rompre les ligaments croisés antérieurs contre les Sparks.

Si ce type de blessure a clairement été un coup dur pour la power forward des Lynx, elle n’a jamais baissé les bras ni quitté ce sourire qui la caractérise. La revoir à présent à l’entraînement, aux côtés de la nouvelle assistante coach Katie Smith, est définitivement une des belles images de ce début d’année 2020.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *