Seattle prend sa revanche sur Indiana, “Stewie” en promenade

Indiana : Julie Allemand 11pts, 5pds, 2rbds, 2ctres • Kennedy Burke 17pts, 3rbds, 3stls • Natalie Achonwa 11pts, 6 rbds, 5pds

Seattle : Breanna Stewart 27pts, 9rbds, 4pds, 4stls, 2ctres • Natasha Howard 13pts, 9rbds, 3stls • Alysha Clark 11pts, 8rbds, 3stls

Le Storm a fait coup double cette nuit. Non seulement Seattle a rassuré ses fans après deux défaites consécutives, mais en plus les joueuses de Gary Kloppenburg ont pris leur revanche sur Indiana, l’équipe qui avait mis fin à leur série de victoires quelques jours plus tôt. Pour pimenter la chose, le Fever et sa coach Marianne Stanley avaient expliqué avoir senti un manque de respect de la part des championnes 2018 pour avoir laissé Sue Bird en convalescence face à elle. La réponse a eu lieu sur le terrain, avec un Storm solide et plus inspiré que lors du match précédent.

Comme lors de leurs meilleures copies jusqu’ici, Breanna Stewart et ses camarades ont d’abord mis de l’intensité en défense (13 interceptions) avant de convertir cette énergie en force de frappe offensive. “Stewie”, que l’on dit un peu plus menacée depuis quelques jours dans la course au MVP (on en parle dans notre dernier podcast), était encore un cran au-dessus de la mêlée cette nuit. Il y avait chez elle nettement moins de sens de l’urgence que contre Las Vegas, où elle avait fini sur les rotules malgré une perf historique. Breanna Stewart s’est promenée et Indiana n’a jamais pu l’empêcher de mettre sa patte sur le match : 27 points, 9 rebonds, 4 passes, 4 interceptions et 2 contres.

Puisqu’on parlait de regain d’intensité défensive, il faut évidemment parler de la bonne prestation de Natasha Howard (13pts, 9 rbds, 3 stls) et Alysha Clark (11 pts, 8 rbds, 3 stls), les deux meilleures joueuses du Storm dans ce domaine. Clark disait justement au micro d’Holly Rowe avant l’entame du 4e quart-temps qu’elle se moquait pas mal de la taille de ses adversaires et n’avait peur de personne sur le terrain. On l’a de nouveau vu, tant l’ancienne Lyonnaise a verrouillé sans relâche tout ce qui se présentait à elle, même s’il s’agissait du double mètre de Teaira McCowan. Howard, elle aussi, a fait dans la combativité et l’énergie, confirmant sa montée en puissance entrevue depuis 15 jours déjà.

Dernier point pour le Storm, l’excellente entrée de Sami Whitcomb, revigorée par la baby shower organisée par ses camarades dans la bulle. Ses 11 points (4/5) en sortie de banc ont comme souvent été un appoint bénéfique pour Seattle.

Du côté du Fever, on n’a pas retrouvé la même efficacité, ni la même justesse que lors de l’exploit précédent contre le Storm. Il n’y a guère que dans le premier quart-temps que l’on a senti Indiana en jambes. Derrière, il y avait un petit monde d’écart. Et lorsque Candice Dupree n’est pas dans un bon soir (8 points et 5 pertes de balle) ou que Kelsey Mitchell a activé l’arrosage automatique (5/17 dont 2/11 à 3 points), il ne peut rien arriver de bon à cette équipe.

Avec Natalie Achonwa, intégrée au cinq de départ et productive (11 pts, 6 rbds et 5 pds), Julie Allemand a été l’une des rares joueuses du Fever et procuré beaucoup de positions ouvertes à ses camarades, qui n’ont pas profité de l’aubaine. La Belge, moins adroite qu’à l’accoutumée à 3 points (3/8), a tout de même proposé une belle activité globale : 11 points, 5 passes, 2 contres et 1 interception.

A la faveur de cette victoire, Seattle garde une courte tête d’avance en tête du classement, puisque Las Vegas a gagné dans le même temps mais compte encore un match de retard. Le Storm aura l’occasion de prendre sa revanche contre les Aces et de mettre les choses au clair pour la première place dans 48 heures contre Las Vegas. Là encore, une rencontre à ne surtout pas manquer et qui pourrait avoir des airs de finale…



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *