Los Angeles retombe dans ses mauvais travers face à Chicago

Chicago Kahleah Copper 21pts 9rbds • Azurá Stevens 21pts 8rbds
Los Angeles Brittney Sykes 16pts 5rbds • Nneka Ogwumike 13pts

2 équipes qu’on attend assez haut cette saison, 2 équipes qui ont gagné leur premier match et qui ont à leur tête un coach dans sa seconde année de coaching (lol) : l’affiche entre le Chicago Sky et les Los Angeles Sparks est franchement alléchante. Dans la manière, le Sky a arraché une victoire difficile face aux Aces alors que Los Angeles a déroulé face à Phoenix. Petit avantage moral pour Candace Parker et ses troupes donc mais un match n’est pas l’autre et le Sky est bien décidé à le démontrer.

Stef Dolson blessée, on craint d’emblée de jeu que Chicago soit un peu léger dans la raquette face au duo CP3/Ogwumike. Mais dès les premières minutes, une certain approximation apparait dans le jeu des Sparks. Ca se paie cash : 7-0 pour le Sky. Coach Wade a remis les pendules à l’heure après le match d”ouverture assez moyen et le message est clairement bien passé : les joueuses de Chicago sont partout et dégagent une intensité incroyable sur le terrain. C’est le Chicago flamboyant qui est de sortie ! Los Angeles vivote. Les 10 premières minutes s’achèvent sur le score de 19 à 14 mais l’addition aurait pu être encore bien plus salée pour LA.

Les Sparks émergent enfin en début de 2ème quart-temps, on les imagine lancées puisqu’elles s’offrent même le luxe de prendre l’avantage sur un layup facile de Candace Parker. Mais comme dirait Jean-Louis Aubert, c’est juste une illusion. Les Sparks n’étant certainement pas dénuées de talent, elles parviennent à rester au contact de Chicago durant le 2ème quart-temps mais dans la manière, il y a une différence de niveau. 4 points d’avance pour Chicago à la mi-temps : 40 à 36.

La 2ème mi-temps est à sens unique : tout le monde s’éclate à Chicago. Courtney Vandersloot distribue ses petits cadeaux à tout le monde, Kahleah Copper et Azurá Stevens se battent sur tous les rebonds et marquent de partout, Gabby Williams est la reine de la sortie de banc. Que peut-on faire face à un Chicago de gala ? Los Angeles n’en a visiblement aucune idée et c’est uniquement grâce à quelques coups d’éclats individuels et épisodiques que les joueuses du Sparks ne se prennent pas 30 points dans les gencives. A nouveau, aucun ajustement au niveau du coaching n’est fait par Coach Fisher. Ou les propositions sont inefficaces. La réussite n’est franchement pas du côté de Los Angeles non plus et le score final est sans appel : victoire nette, belle et précise 96 à 78 pour Chicago.

Après sa timide et victorieuse entrée en matière de ce week-end, le Sky nous a montré cette nuit l’étendue de sa partition et le #NoCeiling n’a jamais été autant d’actualité. Une équipe qui met 20 points au Sparks sans sa pivot titulaire et avec une de ses franchise player (Diamond DeShields) en minutes limitées ? Une équipe avec 7 joueuses à plus de 9 points ? Whaou. Il faudra assurer et continuer mais en tout cas, ce qu’on a vu ici est plus que plaisant.

Du côté de Los Angeles, alors que le match précédent avait rassuré les fans, nous revoilà tombé dans les travers des derniers playoffs : tout est en place mais la mayonnaise ne prend pas. Il faut dire que l’horrible taux de réussite aux tirs de plusieurs cadres a plombé la soirée des Sparks mais n’y avait-il pas quelque chose à jouer pour profiter de l’absence de Dolson ? A nouveau, Los Angeles va devoir rassurer les pronostiqueurs qui les placent en Finales cette saison. Mais on ne le redira jamais assez : le talent est là du côté Sparks, il faut le mettre en musique à présent.

Voir les moments forts du match

Game Recap: Chicago vs. Los Angeles, July 28

The Chicago Sky defeated the Los Angeles Sparks 96-78 behind very efficient play.Azurá Stevens: 21 PTS, 4 3PM, 8 REB, 4 ASTKahleah Copper: 21 PTS, 9 REB, 2 STL

Posted by WNBA on Tuesday, 28 July 2020


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *