Les Sparks déroulent pour leur match inaugural face au Mercury

Phoenix Diana Taurasi 16pts • Skylar Diggins-Smith 14pts 6ast
Los Angeles Nneka Ogwumike 21pts 7rbd • Seimone Augustus 14pts

Le Mercury a frappé un grand coup en accueillant, durant l’inter-saison la star de Dallas, Skylar Diggins-Smith. Le Big Three le plus attendu de l’Arizona est donc constitué de Skylar, Diana Taurasi et Brittney Griner. Les 2 premières revenant de blessure et d’une saison 2019 presque blanche, il faudra sans doute un peu de temps pour que la mécanique se mette en place mais les perspectives sont réjouissantes. Le Big Three de Los Angeles, lui, est en place depuis un bon moment maintenant mais il a été mis à mal la saison passée. Avec une Candace Parker en pleine possession de ses moyens, la saison 2020 a donc un parfum de revanche pour les Sparks.

C’est justement Candace Parker qui prend le début du match à son compte, le sourire aux lèvres. Elle doit sortir après 5 minutes et une faute mais son temps sur le parquet est plutôt bien rentabilisé. Phoenix n’est pas en reste avec l’efficacité combinée de Diana Taurasi et de Griner. A la fin du 1er quart-temps, égalité parfaite : 22-22.

Le 2ème quart-temps est tout aussi serré que le premier : les 2 équipes se collent et l’attaque en triangle du Mercury fait mal aux Sparks. Mais côté LA, Nneka Ogwumike est dans une grande soirée 2+1 et son apport fait un bien fou aux Sparks qui arrivent, tant bien que mal, à grapiller 4 petits points pour passer devant à la mi-temps : 46-50. Une première mi-temps qui aura permis à Seimone Augustus de marquer ses premiers points sous le maillot des Sparks et à Brittney Sykes de rappeler qu’elle est une très très bonne joueuse de basket. De son côté, Diana Taurasi, du haut de ses 38 ans, mène le marquoir du Mercury suivie par une Skylar Diggins-Smith particulièrement adroite.

Le 3ème quart-temps reprend à l’avantage des Sparks : le duo Gray/CP3 fait parler la poudre. Action après action, Los Angeles creuse un peu plus l’écart qui grimpe jusqu’à 13 points. Bria Hartley arrête l’hémorragie mais le répit est de courte durée. Seimone Augustus reprend l’offensive et son 5/5 permet aux Sparks de prendre le large face à une équipe de Phoenix qui perd beaucoup trop de ballons : 21 contre 10 pour Los Angeles. Le 3ème quart-temps se termine sur le score de 53 à 80.

Phoenix redresse un peu la tête dans le 4ème quart-temps mais le 8-30 est bien trop difficile à rattraper, d’autant plus que Nneka Ogwumike n’est toujours pas décidée à rater un seul panier. Elle finit la rencontre avec un 10/10, Seimone Augustus l’accompagnant d’un joli 8/8. Belle entrée en matière également pour la rookie des Sparks : Te’a Cooper finit la rencontre avec 10 points, 2 steals et 2 assists. Le score final est sans appel : 77 à 95. Los Angeles est tout simplement trop fort pour Phoenix ce soir !

Sur papier, le Big Three de Phoenix est talentueux mais un peu esseulé. Force est de constater que le match de ce soir ne nous a pas rassuré sur ce point. Il est évidemment trop tôt pour tirer des conclusions mais il faut vraiment que la second unit de Phoenix prenne de l’ampleur. Les Sparks, par contre, ont montré un visage extrêmement séduisant, que ce soient les joueuses déjà en place ou bien les nouvelles recrues. Les pronostics les annonçaient plutôt bien classées, ça pourrait bien être le cas si elles ne faiblissent pas en cours de route.

Voir les moments forts du match

Game Recap: Los Angeles Sparks vs Phoenix Mercury, July 25

The Los Angeles Sparks defeated the Phoenix Mercury 99-76 behind some strong performances.Nneka Ogwumike: 21 PTS (8-8 FGM), 7 REBSeimone Augustus: 14 PTS (6-6 FGM)Candace Parker: 13 PTS, 7 REB

Posted by WNBA on Saturday, 25 July 2020


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *