Grand festival offensif qui voit le Sky prendre le dessus sur le Sun

Chicago Allie Quigley 22pts 3rbs 2ast 2stl • Kahleah Copper 17pts 7rbds 4stl
Connecticut Jasmine Thomas 22pts 6ast 5stl • DeWanna Bonner 15pts 5rbds 4stl

Il y a quelques jours, Connecticut a finalement débloqué son compteur de victoires face à Dallas alors que Chicago a perdu son dernier match contre Phoenix. Est-ce enfin le début de la saison pour le Sun ? Si c’est le cas, il faudra confirmer ce soir face à une équipe de Chicago qui signe un excellent début de saison. Moralement, ce match est donc très important pour Connecticut.

C’est pourtant Chicago qui prend rapidement le contrôle du match grâce à l’adresse d’Allie Quigley et à la paire Azura Stevens/Kahleah Copper. Connecticut est à la traine mais Jasmine Thomas et Kaila Charles se démènent. Il faut dire que ce sont les seules à shooter avec un peu de réussite en ce début de match. Elles permettent ainsi à leur équipe de ne concéder qu’un tout petit point de retard : 23-22 après le 1er quart-temps.

Chicago reprend rapidement les devants : le Sun laisse des trous d’air monstrueux dans sa défense ou ne défend pas assez haut face à une équipe diablement efficace à distance. En attaque, on a du mal à faire parvenir le ballon aux intérieures : les interceptions pleuvent. Tout ça conduit le Sky à prendre le large mais Connecticut a une réaction d’orgueil dans la dernière minute de jeu. La casse est limitée : 52-46 pour le Sky.

On prend les mêmes… et on recommence. Chicago prend à nouveau ses distances et c’est encore Jasmine Thomas, très très bien inspirée ce soir, qui permet de ramener Connecticut. Ce petit jeu de yoyo ne s’arrête jamais : c’est ensuite Bria Holmes qui a un coup de chaud et ramène même le Sun à égalité. Mais Allie Quigley calme tout le monde et Diamond DeShields enfonce le clou pour permettre à Chicago de mener de 10 points : 81-71. Les montagnes russes de la WNBA, c’est à Bradenton ce soir !

Mais enfin, Chicago verrouille une bonne fois pour toute son avance dans le 4ème quart-temps. Le Sun essayera pourtant de revenir, encore et encore, se faisant sanctionner de nombreuses fautes au passage, mais Chicago est en réussite pour ses lancers. Les mains ne tremblent pas et Chicago s’impose 100 à 93.

Que de regrets à avoir pour le Sun qui a été capable de très belles séquences collectives. La régularité fait vraiment défaut à l’équipe de Curt Miller et un scénario à la Atlanta 2019 pointe dangereusement le bout de son nez. Dommage, alors que Jasmine Thomas trouve enfin son rythme de croisière et apporte un apport non négligeable à l’équipe.

Les filles du Sky, quant à elles, nous ont montré un très beau visage : Allie Quigley en snipeuse d’élite (75% à 3 points et 66.7% à 2 points), Courtney Vandersloot en passeuse de génie (11 assists) et Diamond DeShields qui cartonne en minutes réduites (14 points en 18 minutes). Gabby Williams est, elle, impériale en sortie de banc (9 pts, 4 rbds, 2 stl) et le trio Stevens/Cooper/Parker fait un boulot terrible depuis le début de la saison. Que souhaiter à Chicago ? Tout simplement que ça dure…



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *