Atlanta domine Dallas grâce à Billings, Chennedy Carter fait forte impression

Atlanta Monique Billings 30pts, 13rbds, 2pds, 2ctres • Chennedy Carter 18pts, 8pds, 5 rbds
Dallas Arike Ogunbowale 19pts • Isabelle Harrison 18pts, 10rbds • Allisha Gray 19pts, 3bds, 2stls

On pensait que ce premier week-end de la saison ne verrait pas de performance individuelle plus étonnante que les 27 points de Myisha Hines-Allen avec les Mystics. C’était sans compter Monique Billings, l’ailière d’Atlanta. Titulaire à deux reprises dans sa carrière avant ce premier match contre les Dallas Wings, l’ancienne joueuse de UCLA a sorti un carton inattendu qui a mené son équipe jusqu’à la victoire.

Avec 30 points, 13 rebonds, 2 passes et 2 contres, Bilings a été la plus en vue dans cette affiche très offensive entre deux équipes en reconstruction qu’Atlanta a finalement remporté après avoir maîtrisé son sujet. En dehors d’un premier quart-temps à l’avantage des Texanes (28-27), le Dream a fait la course en tête et Nicki Collen a remporté son affrontement tactique avec Brian Agler.

Toutes les joueuses du cinq de départ d’Atlanta – Chennedy Carter, Betnijah Laney, Shekinna Stricklen, Monique Billings et Elizabeth Williams – ont inscrit au moins 16 points et Collen n’a quasiment pas ouvert son banc. Tout le contraire de Dallas, où Allisha Gray (19 pts) et la rookie Tyasha Harris (13 pts), pour ne citer qu’elles, ont apporté un vrai dynamisme en sortie de banc.

Il faut le reconnaître. On attendait surtout de voir les débuts en WNBA de Chennedy Carter et Satou Sabally. On a bien vu les deux rookies, intéressantes dans des registres différents, mais l’une des deux a clairement mieux réussi ses débuts dans la ligue. Comme on pouvait s’y attendre après les forfaits successifs et les arrivées retardées (Courtney Williams arrive d’ailleurs dans la Wubble), Carter a eu du temps de jeu et ne s’est pas gênée pour l’exploiter. Outre des stats plutôt intéressantes (18 points, 8 passes et 5 rebonds en 30 minutes), la n°4 de la Draft 2020 a surtout montré un aplomb épatant et son envie pas du tout dissimulée d’être la patronne de cette équipe.

Sabally, gênée par la faute et absente de la fin de match après avoir été éjectée pour une 6e incartade, n’a pas du tout démérité (11 points, 5 passes, 5 rebonds et 2 interceptions) et on a aussi pu constater par séquences que Dallas avait fait une bonne pioche. L’Allemande a simplement et logiquement été moins alimentée que sa camarade de promotion. Partager le terrain avec Arike Ogunbowale (19 pts à 7/21) ou l’intéressante Isabelle Harrison (18 pts, 10 rbds) lui a offert moins d’opportunités en attaque.

Mine de rien, on a quand même vu un match plaisant et très ouvert, entre deux équipes que personne ou presque n’envoie en playoffs au terme de la saison régulière. Tirer des conclusions après une seule rencontre n’est pas très pertinent, mais l’enthousiasme et l’agressivité avec lesquels Atlanta et Dallas ont joué donnent envie de voir ce qu’elles vaudront après avoir définitivement enlevé la rouille de leurs chaussures. Pour exister face à quelques unes des équipes que l’on a vu à la fête pendant le week-end, comme Los Angeles, Seattle ou Washington, il faudra par contre être un petit peu moins permissives en défense.

Voir les moments forts du match

Game Recap: Atlanta vs. Dallas, July 26

The Atlanta Dream defeat the Dallas Wings 105-95 to pick up their first win of the season.Monique Billings: 30 PTS (10-14 FGM), 13 REBChennedy Carter: 18 PTS, 8 AST, 5 REBBetnijah Laney: 19 PTS, 3 AST

Posted by WNBA on Sunday, 26 July 2020


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *