fbpx

Playoffs 2019 1er tour : Mercury/Sky Preview

Ca y’est ! Après de longues semaines de compétitions, la régulière a rendu son verdict et le programme des jours à venir est désormais connu. Pour un rappel sur le fonctionnement des playoffs en WNBA, jetez un coup d’oeil par ici.

Première joute donc, dans la nuit de mercredi à jeudi à 2h00 du matin, heure européenne entre le Phoenix Mercury et le Chicago Sky. Match à élimination directe sur le terrain de Chicago.

Coup d’oeil en arrière…

C’est dans des dynamiques totalement différentes que ces deux équipes abordent les Playoffs. D’un côté, Chicago a démarré sa saison avec un nouveau coach et un effectif au complet. Peu de gens néanmoins les voyaient faire une aussi belle saison et beaucoup, en début de saison, les voyaient être le dindon de la farce et finir à la place du con dans la course aux places qualificatives.

Au final, Chicago n’aura jamais vraiment craint pour sa qualification et a proposé tout au long de la régulière un jeu offensif de belle qualité. Et même si l’équipe échoue à la 5e place et doit donc passer par un premier tour, cela déjoue la plupart des pronostics d’avant-saison. Les filles de Coach Wade arrivent donc remontées à blocs pour faire face aux joueuses de l’Arizona.

Car en face, Phoenix est loin des flamboyances de la saison passée. Souvent classée parmi les contenders en début de saison, l’équipe a du faire face, une grand partie de sa saison, avec l’absence de Diana Taurasi pour pépins physiques. Privée de leur leader, l’équipe aura oscillé durant toute la régulière entre le bon et le moins bon pour finir en 8e position, sans parvenir à grappiller de place supplémentaire. C’est donc avec de sérieux doutes que Phoenix aborde ce match.

Le point à surveiller

La défense (au large) :

Ce n’est un secret pour personne : Brittney Griner au poste est une arme létale et inarrêtable pour tout qui sait la nourrir proprement. Tout au long de la saison, le duo Griner-Bonner a sali toutes les raquettes de la ligue sans qu’aucune vraie opposition ne puisse voir le jour. Cependant, cela n’a pas permis à Phoenix de dominer la régulière car lui manquait un élément important avec l’absence de Diana Taurasi : une vraie alternance sur les lignes arrières. En effet, le système de Phoenix repose sur la domination de Griner dans la raquette qui peut ressortir pour des shooteuses dans le périmètre qui sanctionnent et espacent le terrain pour donner la possibilité à Griner de victimiser qui passe à sa portée .

Car attention pour Chicago, même si Diana Taurasi est encore incertaine, pour sa présence ou son niveau de forme, Leilani Mitchell et Briann January sont bien présentes et pour peu qu’elles se montrent dans un bon jour, les shoots pourraient se mettre à pleuvoir et rendre le tout indéfendable. D’autant plus que Chicago a présenté tout au long de la saison une défense assez moyenne. Il sera primordial pour Chicago de couper Griner de ses shooteuses pour empêcher le marquoir de tourner à une vitesse folle. Cela s’est vu à plusieurs reprise cette saison et Chicago devra puiser dans ces exemples pour émerger.

En face, ce n’est un secret pour personne non plus, Chicago shoote. Doté d’une très belle circulation balle et de tickets shoot bien répartis, Chicago ne repose pas sur les épaules d’une ou deux scoreuses dominantes mais sur une armada de joueuses, chacune apportant sa pierre à l’édifice, avec sa triplette extérieure de talent (Courtney Vandersloot, Allie Quigley, Diamond DeShields). La balle circule jusqu’à trouver l’ouverture. Ainsi Chicago est une des équipe qui dégaine le plus à 3 points. Normal, me direz-vous, lorsque vous comptez dans votre effectif des shooteuses de la trempe d’Allie Quigley. Autant dire que la défense extérieure de Phoenix, moyenne tout au long de la saison elle aussi, aura un grand rôle à jouer si les joueuses de Coach Brondello veulent poursuivre leur parcours en post-season.

La joueuse phare

Côté Phoenix : Brittney Griner

© Lorie Shaull

Nous en avons déjà parlé, nous n’allons donc pas épiloguer sur la géante de Phoenix. Mais qui peut arrêter Brittney Griner ? Plus grande et plus costaude que tout l’effectif de Chicago, on ne voit pas bien ce qui pourrait empêcher Brittney de noircir la feuille, si ce n’est elle-même. Il sera impératif pour Phoenix d’avoir dans ses rangs une Brittney Griner impériale pour compliquer la tâche des joueuses de Coach Wade.

Côté Chicago : Courtney Vandersloot

Comme dit plus haut, le jeu de Chicago repose sur une bonne circulation de balle pour espacer le terrain et trouver les bons spots. Pour faire tourner un show de cette facture, il importe d’avoir un bon chef d’orchestre. Et Chicago n’a pas un bon chef d’orchestre, il a la meilleure ! Auteure d’une saison époustouflante à la passe, Sloot aura la lourde tâche de déjouer les plans de la défense du Mercury et de mettre ses coéquipières dans les bonnes conditions pour aller chercher la qualification.

Le Facteur X

Côté Phoenix : Leilani Mitchell

A l’heure où nous écrivons ces lignes, la nouvelle n’est pas encore officielle mais il est très probable que Diana Taurasi ne sera pas en tenue pour ce match. Privée de leur leader et de sa légendaire combativité, on l’a vu toute la saison, tout devient plus compliqué pour Phoenix. Mais on l’a vu également, lorsque Leilani a réglé la mire et que les trois points commencent à rentrer, c’est un formidable complément qui vient s’offrir au duo intérieur. Nous le disions plus haut, Phoenix a besoin, pour dérouler son jeu, d’une alternance dans le périmètre, Leilani peut (doit ?) prendre ce rôle pour permettre à Phoenix de décrocher sa qualification.

Côté Chicago : Diamond DeShields

Difficile de parler de Facteur X lorsque l’on parle d’une des meilleures joueuses de l’effectif. Mais il s’agira de la première expérience en Playoffs pour la sophomore de Chicago. Comment abordera-t-elle cette rencontre face à une équipe et une coach bien plus aguerrie ? Diamond aura clairement une carte à jouer aux côtés de Vandersloot et Quigley, dans un registre assez différent et son apport dans les ailes pourrait être une des clés pour faire déjouer le Phoenix Mercury.

Pronostics de l’équipe

Stéphanie

Je vois les Sky passer. Sans Diana Taurasi et malgré tout le talent de la paire Griner/Bonner, il manque quelque chose à Phoenix là où Chicago déroule un collectif incroyable. Courtney et Diamond ont de quoi répondre et Stefanie Dolson, si elle n’est pas embêtée par un problème de fautes, va jeter toutes ses forces dans la bataille. Le titre de Coach of the Year de James Wade se doit d’être fêté dignement.

Florian

Victoire de Phoenix pour moi. Je vois l’upset arriver. En playoffs, les défenses se resserrent et celle de Chicago a été souvent mise en difficulté cette saison. Le Sky proposera très probablement un jeu d’attaque bien ficelé mais Phoenix a des armes d’une redoutable efficacité en face. C’est en équipe que Chicago devra défendre et j’ai des doutes sur leur capacité à le faire.

Jérome

Je vois bien Chicago passer. La cohésion du Sky impulsée par coach Wade, un jeu bien léché ainsi que l’avantage du terrain me font penser que les joueuses de Windy City vont décrocher leur billet pour le prochain tour. Même si le Mercury est dans une certaine méforme ces derniers temps, attention tout de même aux ravages que peut causer la paire Griner-Bonner et au possible retour sur le parquet de Diana Taurasi.

Rendez-vous donc ce mercredi pour voir si nos augures ne nous ont pas menti. On se retrouve sur les réseaux pour en discuter. Et vous, quel est votre avis ?



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *