Le Storm écrase les Aces et remporte le titre, Breanna Stewart MVP des Finales !

Seattle : Breanna Stewart 26pts – Jewell Loyd 19pts, 9rbds 4pds – Alysha Clark 10pts, 7rbds, 5pds

Las Vegas : A’ja Wilson 18pts, 6rbds – Jackie Young 11pts – Carolyn Swords 6pts, 10rbds

Breanna Stewart et Sue Bird ont repris le cours de leur histoire, comme si de rien n’était. Avec du talent, de la classe et une incroyable supériorité, le Seattle Storm a remporté le titre WNBA 2020 après une parenthèse d’un an sans ses deux superstars. Sans surprise, les joueuses de Seattle ont plié l’affaire cette nuit, en dominant les Las Vegas Aces comme elles avaient écarté les Washington Mystics deux ans plus tôt : sur un sweep en bonne et due forme.

Il y avait un monde d’écart entre les deux équipes, comme on a pu le sentir dès le game 1. Les Aces savaient ce qu’elles avaient à faire pour tenter d’au moins sauver l’honneur et elles ont mis tous les ingrédients nécessaires pour y parvenir. Une A’ja Wilson tranchante d’entrée (14 points dans le 1er quart-temps), plus de lancers francs obtenus après 12 minutes de jeu que durant tout le game 3 (!), Natasha Howard et Breanna Stewart gênées par les fautes… Et pourtant ! C’est bien Seattle qui a bouclé le 1er quart-temps en tête avec un point d’avance. Dès lors, on a bien senti que Vegas avait compris. L’adversaire était trop fort, trop serein, pour être bousculé. C’est là que la boucherie a commencé.

Pour réussir un run, les joueuses de Bill Laimbeer devaient quasiment réussir un exploit ou parvenir à trouver Wilson dans la tenaille. Ca ne peut pas marcher sur 40 minutes. A contrario, même avec Breanna Stewart sur le banc, le Storm a trouvé d’autres moyens de briller. Jewell Loyd, fluide et précise, Jordin Canada, superbe en sortie de banc, Sue Bird, qui a encore distribué du caviar, et finalement toutes leurs coéquipières, ont à un moment ou un autre fait passer un sale quart d’heure aux Aces, trop légères en défense et dépassées par l’altruisme du groupe de Gary Kloppenburg. Avec le retour de “Stewie”, encore terrifiante de justesse en attaque (26 pts à 10/14), ce game 3 est passé de démonstration à humiliation, pour s’achever sur un… 92-59.

L’important n’est pas là. Le Storm, seule franchise uniquement détenue par des femmes (bon, il y a Atlanta aussi, mais la personnalité de l’une d’entre elles ne donne pas envie de mentionner le Dream…), a décroché le 4e titre de son histoire, dans un contexte unique et éprouvant mentalement. Seattle était favori sur le papier, mais encore fallait-il pouvoir le confirmer dans cette atmosphère si particulière. Cette équipe l’a fait et avec la manière, mais aussi de belles histoires dont tout le monde se souviendra dans 10 ou 20 ans.

Lorsqu’il faudra se demander si Breanna Stewart, MVP unanime des Finales, est la G.O.A.T, on se remémorera cette saison 2020 où elle est littéralement revenue plus forte et époustouflante qu’avant sa blessure, laquelle a brisé la carrière de la majorité des joueurs et joueuses qui l’ont subie. Au moment de situer Sue Bird dans cette même hiérarchie, on se rappellera qu’à presque 40 ans, elle était encore une joueuse phénoménale à la passe et dans le leadership, en plus d’être l’athlète la plus solaire du sport américain. Ou que Jewell Loyd, très émue en évoquant son mentor Kobe Bryant après la rencontre, est un peu plus qu’une sympathique joueuse de complément, mais une authentique star capable d’être l’option n°1 de presque toutes les autres équipes de la ligue.

Il sera bien temps de revenir sur cette incroyable saison, trop courte à notre goût et trop longue à celui des proches de toutes ces joueuses incroyables qui ont mené un combat sportif et social éblouissant dans la Wubble de Bradenton, sans la moindre alerte sanitaire malgré la situation catastrophique aux Etats-Unis.

Merci de nous avoir lu et écouté sur tous ces matchs, on se retrouve très vite sur Swish Swish. Car oui, la WNBA et son actualité ne s’arrêtent pas avec la fin de la saison. Stay tuned !

Les temps forts du match

https://www.facebook.com/wnba/videos/676762166282435/


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *