Alyssa Thomas dévore Chicago, le Sun poursuit sa route

Chicago Gabby Williams 16pts, 5rbds • Courtney Vandersloot 12pts, 6pds, 4rbds • Kahleah Copper : 17pts, 4pds
Connecticut Alyssa Thomas 26pts, 13rbds, 8pds • DeWanna Bonner 23pts, 12rbds

Les playoffs ont débuté cette nuit en WNBA et une joueuse a déjà activé son beast mode et mis une gigantesque gifle à tous les observateurs. Alyssa Thomas, incapable physiquement de prendre le moindre tir trop éloigné du cercle à cause de deux épaules en vrac, a dominé et éclaboussé ce match-couperet du 1er tour entre le Connecticut Sun et le Chicago Sky grâce à d’autres armes tout aussi dévastatrices. Les finalistes de l’an dernier n’ont plus le même visage que l’an dernier, mais ils ont la même âme, “AT”, aka “The Engine”.

Avec 26 points, 13 rebonds (dont un record all-time en WNBA de 10 rebonds offensifs !) et 8 passes, Alyssa Thomas a pilonné une équipe du Sky absolument incapable de la gêner ou de lui opposer une quelconque résistance. En plus de ses attaques du cercle explosives et ses passes laser, la volonté et l’impact athlétique de Thomas ont été contagieux. C’est tout le Sun qui a livré un match de très haut niveau.

Si la rencontre était encore serrée à la pause (41-41), grâce à un run 10-0 du Sky orchestré par Gabby Williams, Chicago a laissé son fighting spirit au vestiaire à la mi-temps et subi la loi du groupe de Curt Miller. Ultra-dominées au rebond, les filles de James Wade ont affiché les mêmes lacunes qui ont gâché leur fin de saison régulière : une circulation de balle moins fluide, un secteur intérieur orphelin d’Azura Stevens et une Courtney Vandersloot (12 points et 6 passes) parfaitement négociée par Connecticut et dans l’incapacité de faire des miracles. Il n’y a finalement que Gabby Williams (16 pts) et Kahleah Copper qui se sont vraiment élevées au niveau de la rencontre du côté du Sky.

Connecticut avait parfaitement préparé son coup. Le backcourt Jasmine Thomas-Briann January a fait des prouesses défensives pour couper les Vanderquigs du ballon, DeWanna Bonner a endossé son plus beau costume de James Harden (13/13 sur la ligne des lancers !) avec une superbe agressivité offensive et les role players ont exécuté les consignes à la lettre. Quelque chose me dit d’ailleurs que l’on reparlera de Kaila Charles sous peu, tant la rookie a joué avec un sang froid et une détermination qui laissent entrevoir de très belles choses.

Ce ne sera donc pas cette année pour le Sky, dont on a pourtant cru pendant une bonne partie de la saison qu’il aurait ses chances pour le titre. Des questions vont se poser durant l’intersaison sur la composition de ce groupe et je ne serais pas étonné qu’il y ait du mouvement. Tout le monde ou presque a connu des pépins avec des joueuses absentes de la Wubble ou blessées. Mais tout le monde ne s’est pas délité en cours de route comme Chicago, malgré la présence de l’une des meilleures meneuses de tous les temps à la barre.

Pour le Sun, la saison est paradoxalement d’ores et déjà réussie. Atteindre les playoffs paraissait presque utopique après le démarrage à 0-5. Aujourd’hui, Connecticut fait pourtant figure de poil à gratter que personne n’a envie d’affronter, que ce soit en one-shot ou sur une série. Quand on voit cette équipe jouer avec une telle intensité, une identité aussi établie et une franchise player aussi époustouflante que peut l’être Alyssa Thomas, rien ne semble finalement interdit…

Les meilleurs moments du match

Connecticut Sun vs. Chicago Sky (September 15, 2020)

Alyssa Thomas has a career-night as the Connecticut Sun defeat the Chicago Sky 94-81 in the First Round of the #ATTTPlayoffs Alyssa Thomas: 26 PTS, 13 REB, 8 ASTDeWanna Bonner: 23 PTS, 12 REB, 3 STL#BradentonArea

Posted by WNBA on Tuesday, 15 September 2020


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *