fbpx

Lettre ouverte pour toi, fan de NBA 💌

Ho, je sais, tu n’as pas spécialement envie de me lire, là, tout de suite. Tu es encore sous le choc de ce Game 6 que tu viens de vivre. Et puis triste pour Klay. Mais quels playoffs, quelles finales 🤩 Les Raptors champions, personne ne l’avait vu venir en début de saison, hein ? Cette équipe des Warriors qui, décimée, a tenu debout jusqu’à la dernière minute, c’est pour ça qu’on reste éveillé la nuit, hein ? Je suis d’accord avec toi !

Pourtant, une chose nous sépare. Maintenant, toi, tu te sens vide… Qu’est-ce que tu vas faire jusqu’au mois d’octobre ? Comment entretenir ces jolies cernes qui font partie intégrante de ton identité ? J’étais comme toi… avant. Je me délectais de quelques matchs de summer league, je regardais les photos de vacances partagées par certains (haaaa, le banana boat 🍌), j’en profitais pour regarder NBA TV puisqu’au final, ça faisait partie de mon league pass pour lequel j’avais hypothéqué un rein.

Et puis, j’ai découvert la WNBA 🌈🌸👯‍♀️

Ho je t’entends bougonner jusqu’ici. Pas envie de te taper des lay-ups alors que tu sors d’une saison où le Greek freak a violenté tous les arceaux de la league. Pourtant, je te promets que la WNBA, c’est bien plus que ça. Et je ne suis pas la seule à le penser :

Ce que je te promets que tu verras en WNBA :

  1. Une saison ouverte. Evidemment, tout le monde aime les champions mais le suspense, les retournements de situation, c’est aussi ça qui fait vibrer. Cette année, en WNBA, il y a eu pas mal de chamboulements et la saison est plus ouverte que jamais. Sur 12 équipes, presque la moitié peuvent potentiellement finir championnes. Si tu te prends au jeu, je te promets que tu auras ta dose d’adrénaline !
  2. Des joueuses de légende. Quand on sort d’une saison où il a fallu dire au revoir à Dirk et Dwyane, on mesure l’impact de certains joueurs sur une ligue. Dis-toi que tu si tu regardes la WNBA cette année, tu auras l’occasion de voir jouer plusieurs légendes telles que Sue Bird (qui reviendra normalement fin juillet de blessure), Diana Taurasi ou Candace Parker. Crois-moi, ça ne se rate pas.
  3. Du beau basket. Oui, le style de jeu pratiqué est différent car les gabarits et physiques sont différents mais en WNBA, on trouve aussi des gros bâchages, des interceptions en mode Speedy Gonzales, des circus shots, des cassages de chevilles, des shots à la ligne des 4 points, des tirs improbables au buzzer. Regarde 👀(et si tu ne frémis pas pour le #3, tu peux arrêter de lire cet article).

Allez, laisse-toi tenter.

Le League Pass ne coûte que 17$ pour TOUTE la saison, playoffs et finales compris. Le risque est plutôt restreint, non ? Tu pourras aussi vivre de nouvelles bromance dans la communauté francophone de la WNBA.

Si tu hésites encore, je t’invite à lire 10 bonnes raisons de commencer à regarder la WNBA. Si tu es prêt à tenter l’expérience mais un peu perdu, n’hésite pas à lire ce petit dossier écrit à ton intention.

Et si vraiment, tu refuses, ben sors ton Prozac mais il ne faudra pas se plaindre quand tu erreras sans but, l’âme en peine, le regard hagard ! Rappelle-toi que chez Swish Swish, on t’a tendu la main 🤝❤️



Un commentaire sur

Lettre ouverte pour toi, fan de NBA 💌

  • 1stLeBronJamesFan

    Raaaaaah tu m’as convaincu. Niveau racolage, tu assures. Le meilleur du top 10,Tiffany Hayes en 1.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *