La minute skills : Candace Parker

Pour ce nouveau numéro de la minute skills nous avons décidé de passer au scanner une joueuse dont vous avez pu lire l’interview il n’y a pas très longtemps sur Swish Swish : Candace Parker, alias “CP3” !

Candace évolue au poste 4, du haut de son mètre 93. Elle est l’une des joueuses intérieures les plus mobiles de sa génération. A 33 ans elle s’apprête à débuter sa 13e saison en WNBA. Elle est restée fidèle aux Los Angeles Sparks, dans la Cité des Anges, durant tout sa carrière.

Candace Parker est évidemment l’une des pièces maîtresses de cette équipe, notamment parce qu’elle est aussi dangereuse en attaque qu’en défense.

Son palmarès en dit long :

  • MVP de la saison régulière en WNBA à deux reprises (2008, 2013)
  • Championne WNBA (2016)
  • MVP des Finales (2016)
  • All-Star (2011, 2013, 2014, 2017, 2018)
  • MVP du All-Star Game (2013)
  • Présence dans le deuxième cinq défensif (2009, 2012)
  • Rookie de l’année (2008)
  • Médaillée d’or olympique (2008, 2012)
  • Championne NCAA (2007, 2008)

Mais alors quels sont les skills de CP3 ?

Sa vitesse

Candace est ce que l’on pourrait appeler un poste 4 « au large » , elle peut prendre la balle loin du panier et jouer en attaquant « fort » le cercle.

Sa rapidité d’appuis est difficilement stoppable. Si toutefois vous pouviez la rattraper, elle trouverait le moyen de vous feinter et de vous faire la plus belle parade possible près du cercle.

Sa finition et son toucher de balle en font une joueuse très fiable près du panier, notamment en bout de bras. Ses qualités physiques lui permettent de finir ses actions à une main dans ce contexte. Le drop shoot fait aussi partie de sa panoplie.

Son style de jeu est très créatif pour une joueuse de ce poste. Sa capacité à manier le ballon comme une arrière est toujours épatante.

L’un des dangers principaux pour ses adversaires lorsqu’ils essayent de défendre sur elle, c’est que la Californienne dispose d’une main gauche aussi fiable que sa main droite, ce qui n’est pas si fréquent dans la ligue. Compliqué, du coup, d’orienter cette joueuse sur sa main faible en défense…

Sa dextérité 

C’est très performant et d’habitude les joueuses ou joueurs intérieurs ne sont pas de grands amateurs de drives, crossovers, dribbles entre les jambes, dans le dos… Mais tout est possible et tout semble facile quand c’est Candace Parker qui l’exécute.

Ainsi, vous pouvez la voir attaquer le cercle en enchaînant tous ces différents dribbles qui vont lui permettre de changer de direction et de déjouer la défense.

Mais CP3 peut aussi relancer le jeu à grande vitesse sans passer par sa meneuse. Elle peut lancer une contre-attaque et se retrouver même dans le trailing pour conclure l’action sur un tir en course.

Son coup d’oeil

Le point fort de CP3, c’est aussi sa lecture de jeu impressionnante. Lorsqu’elle passe le ballon, c’est toujours dans l’intervalle et le timing parfaits. Candace multiplie les coups d’oeil de génie que ce soit sur remise en jeu d’un bout du terrain à l’autre, ou sur une passe back door; elle sait ajuster et afficher une précision hors-normes.

Comme on dit, elle peut trouver des angles de passes dans un mouchoir de poche.

Son timing de jeu en fait une joueuse périphérique ou agressive balle en main et c’est certainement pour le plus grand bonheur de ses coéquipières qui ne se privent pas de jouer autour d’elle en attendant de récupérer ses passes “caviar”.

Le shoot mi et longue distance

Là encore elle maîtrise. Candace Parker a une gâchette plutôt très sensible et rapide à l’allumage, avec une gestuelle propre et efficace. Droitière sur son bras shooteur, elle déclenche son tir et donne une trajectoire quasi parfaite au ballon.

Pour le plus grand plaisir des Sparks; Candace Parker peut enchaîner les tirs à 3 points dans des situations compliquées avec le défenseur proche, mais aussi dans des fauteuils bien confortables.

Ses appuis sont de très bonne qualité pour amorcer son agressivité offensive.

Le contre et la présence au rebond

Du côté défensif, cette joueuse est complète.  De nombreuses extérieures se sont retrouvées mal embarquées lorsqu’elles ont croisé la numéro 3 des Sparks dans la raquette.

Candace peut bloquer le ballon avant même que la shooteuse n’ait eu le temps de le lâcher. Cela donne lieu à des actions spectaculaires dont l’intensité athlétique n’a rien à envier aux homologues masculins. Sur ses contres, sa puissance se fait ressentir et, bien souvent, l’adversaire s’en souvient.

CP3 est aussi combative. Tant mieux, puisque pour les rebonds, c’est la qualité numéro 1 à développer. Ainsi il n’est pas rare de la voir finir en double-double. En 2010 et 2015, elle a d’ailleurs bouclé la saison en double-double de moyenne, un accomplissement tout sauf anodin.

Le dunk

Peu de joueuses dans le monde sont capables de dunker, particulièrement en match. Candace Parker fait partie de celles-ci et seule l’immense Lisa Leslia l’a précédée dans ce domaine, avant que Britney Griner, de Phoenix, ne les imite.

D’ailleurs, dans sa jeunesse, elle a battu les trois futurs joueurs NBA qu’étaient JR Smith, Rudy Gay et Josh Smith lors d’un concours !

Pour conclure, vous l’aurez compris, Candace Parker n’a rien à envier à quiconque, elle est l’association parfaite du trio de choc en WNBA et dans le basket en général : technique-physique-intelligence de jeu.

Candace Parker est, sur le terrain comme à la ville, l’une des joueuses les plus populaires et adulées par les fans. Simplicité, travail, envie et passion pour le jeu ultra contagieuse. La voir en action, c’est du plaisir en barre pour tout amateur de basket qui se respecte.

Nul doute que cette saison encore, Candace Parker sera le fer de lance des Sparks, obligés de faire mieux qu’en 2019.

                                                                                           



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *