Les Aces battent les Mystics malgré la belle performance d’Emma Meesseman

Las Vegas : A’ja Wilson : 20pts, 8rebs, 2stls • Danielle Robinson : 20pts, 2rebs,3asts, 2stls
Washington : Emma Meesseman :24pts, 13rebs, 2ast • Myisha Hines-Allen : 18pts, 10rebs

Cette nuit avait lieu une rencontre entre deux des équipes les plus prolifiques au scoring de ce début de saison, à savoir les Washington Mystics, dont la moyenne des points marqués par match (la plus haute de la ligue) s’élève à 92,5, et les Las Vegas Aces, qui eux tournent à 90 points par rencontre. Dans un match où les deux effectifs sont longtemps restés au coude à coude —même si les Mystics avaient réussi à se ménager une courte avance lors du premier quart-temps — ce sont finalement les Aces qui se sont imposés grâce à de précieux points grappillés au cours des deux derniers quart-temps.

Si Emma Meesseman et Myisha Hines-Allen ont confirmé leur très bon début de saison en réalisant toutes deux des performances impresionnantes (24 points, 13 rebonds pour Emma ; 18 points, 10 rebonds pour Myisha), c’est la profondeur du collectif des Aces, où l’on trouve cinq joueuses à plus de dix points, qui aura finalement fait la différence. La tendance observée depuis le début de saison dans la Wubble se confirme ainsi : les équipes qui réussissent le mieux sont celles qui sont les plus équilibrées, c’est-à-dire où plus d’une ou deux joueuses sont capables de contribuer. Nous en avons encore eu la preuve avant-hier lors de la défaite du Sun face au Storm en dépit de performances exceptionnelles de Brionna Jones et Alyssa Thomas tout comme depuis le début de la saison à chacune des victoires du Sky.

Comme à son habitude, A’ja Wilson était hier soir en grande forme. La rookie de l’année 2018 est véritablement en train de passer un cap dans sa carrière, et en l’absence de Liz Cambage, elle confirme un peu plus chaque jour son statut de scoring option n°1 pour les Aces. Ses vingt points et huit rebonds nous ont encore donné la preuve que son footwork impressionnant est une arme de haute qualité qui la rend quasi infaillible. Dos au panier, A’ja a été capable de faire la différence et de se débarasser à plusieurs reprises de ses adversaires en un dribble seulement. Présente sur les lignes de passe, elle n’a pas hésité non plus à courir d’un côté à l’autre du terrain pour aller s’envoler en contre-attaque. L’intérieure des Aces a posé de véritables problèmes à la défense de Washington et a confirmé qu’il ne fallait surtout pas la rayer de la liste des prétendantes au titre de MVP de la saison.

Mais il ne faut pas croire pour autant que la soirée fut une ballade de santé pour les Aces, loin de là. En face, EM-V-P (aussi connu sous le nom d’Emma Meesseman) était bien présente, et elle aura donné tout ce qu’elle pouvait pour essayer d’offrir la victoire à son équipe. Dès le début du match, elle s’est illustrée à peu près partout, aussi bien derrière l’arc où son adresse était quasi parfaite, qu’en attaquant le cercle avec son traditionnel reverse et ses mooves si difficiles à contrer dos au panier.

Elle fut bien aidée par celle qui fut élue joueuse de la semaine passée aux côtés de Breanna Stewart, la jeune Myisha Hines-Allen. Son énergie offensive, en pénétration vers le cercle comme au rebond, fut débordante une fois encore. Mention spéciale pour Leilani Mitchell également, qui signe une performance très solide avec onze points et quatre passes délivrées en trente minutes de jeu. Mike Thibaut a eu raison de porter son intérêt sur la MIP de l’année passée, qui à trente-cinq ans nous montre qu’elle a encore de belles années devant elle.

Toutefois, ce trio n’a pas suffit à faire plier des Aces qui semblaient s’être concertées pour démontrer chacune un peu de leur talent, notamment en seconde mi-temps. Après quelques passes en direction des tribunes et une réussite absente lors de la première période, Angel McCoughtry s’est réveillée lors de la seconde mi-temps pour finir la rencontre avec treize points à son actif, dont neuf marqués au cours du dernier quart-temps. C’est elle qui marque le trois points décisif qui donne l’avantage aux Aces à dix-minutes de la fin et initie un run de 7-0 pour les filles de Bill Laimbeer.

Fidèle à elle-même, Dearica Hamby fut quant à elle présente des deux côtés du terrain, toujours prête à sauter sur une ligne de passe pour intercepter la balle, comme elle l’avait fait si théâtralement l’année dernière face à Chicago. Elle finit la rencontre en double-double avec douze points et 13 rebonds. Dans la liste des joueuses en forme côté Aces, il faut bien évidemment mentionner également le nom de Kayla McBride, qui finit avec 14 points. À deux sur deux derrière l’arc, l’impact de la pure shooteuse fut lui aussi décisif dans ce match.

https://twitter.com/WNBA/status/1291182219399225349?s=20

Enfin, il nous faut souligner ce qui fut sans doute la surprise de la soirée : l’entrée très intéressante de Danielle Robinson côté Aces. Dès son apparition sur le terrain, l’ancienne joueuse des Lynx, trois fois membre de la WNBA All-Defensive team, a apporté une énergie plus que bienvenue en défense. Mais la meneuse ne s’est pas arrêté là, et s’est offert une performance exceptionnelle en attaque. Ses vingt points, huit rebonds et deux interceptions permettent aux Aces de finalement l’emporter de six points (83-77) face aux championnes en titre.

Voir les moments forts du match

Game Recap: Las Vegas vs. Washington, August 5

The Las Vegas Aces defeat the Washington Mystics 83-77 behind two big performances.A'ja Wilson: 20 PTS, 8 REB, 2 STLDanielle Robinson: 20 PTS, 2 REB, 3 ASTVisit Bradenton Gulf Islands | #BradentonArea

Posted by WNBA on Wednesday, 5 August 2020


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *