Interview-Satou Sabally : “On va réussir de grandes choses à Dallas”

En marge de cette Draft 2020, dont vous pouvez retrouver le compte-rendu ici, on a eu la chance de pouvoir poser quelques questions par téléphone à quelques unes des joueuses sélectionnées dans les premiers choix en compagnie d’un pool de journalistes. Parmi elles, Satou Sabally, draftée en n°2 par les Dallas Wings, dont on vous avait parlé dans un portrait un peu plus tôt cette année.

Spoiler alert, l’Allemande connaît quelques mots de français !

Satou Sabally

Satou, félicitations pour ta Draft ! En tant qu’Européens et Français, on se demande justement ce que ta culture t’apporte par rapport à d’autres joueuses qui ont grandi aux Etats-Unis ?

Satou Sabally : (En français) Hey, bonsoir ! (rires) (Elle poursuit en anglais) Mon jeu et ma mentalité ont vraiment été impactées par l’Allemagne et la culture européenne. J’ai appris très jeune à voyager dans plusieurs pays d’Europe et à travers l’Allemagne pour les matches. Très tôt, j’ai été confrontée au professionnalisme et je pense vraiment que c’est quelque chose que j’ai apporté avec moi aux Etats-Unis. Ça me servira encore en WNBA en tant que rookie.

Tu es n°2 de Draft, comme d’autres grandes joueuses avant toi, qu’est-ce que ça t’inspire ?

Satou Sabally : Être n°2, c’est une super sensation. Avant moi, il y a eu quelqu’un comme Elena Delle Donne. C’est une MVP, une joueuse incroyable qui méritait d’être n°1. Il y a aussi Liz Cambage. J’aimerais réussir à suivre le même chemin qu’elles, ce sont des modèles.

On imagine du coup que tu ne regrettes absolument pas de t’être présentée un an plus tôt à la Draft…

Satou Sabally : Le fait d’être prise aussi haut valide mon choix. Je crois toujours qu’il me faut prouver des choses et je ne vais pas m’en tenir à ça. Je vais tout donner. Être à Dallas, c’est incroyable, mais je ne compte pas célébrer trop longtemps et je vais plutôt me concentrer sur la suite.

https://www.youtube.com/watch?v=xc_JsvkOaXY
La Draft de Satou Sabally

Quels aspects de ton jeu penses-tu devoir travailler pour réussir à Dallas ?

Satou Sabally : J’ai le sentiment que je peux travailler tous les aspects de mon jeu. Je ne me contente jamais de ce que j’ai. A Dallas, je vais m’arracher au rebond, mais aussi essayer de moins fuir le contact comme ça a pu m’arriver à Oregon. Je dois progresser près du cercle, afficher plus de variété quand j’attaque le panier, mais aussi à 3 points. Il faut aussi que j’acquière ce fameux fadeaway de Dirk Nowitzki (rires)

Tu débarques du coup à Dallas, qui aura une équipe très jeune cette saison. Comment vois-tu les choses se dérouler ?

Satou Sabally : Dallas me rappelle déjà Oregon, avec ce démarrage vers une nouvelle culture et j’ai hâte de jouer avec des jeunes joueuses. Brian Agler est un grand coach et il sait ce que gagner veut dire. Je pense vraiment qu’avec cet effectif et ce staff, on va réussir de grandes choses à Dallas. J’ai vu que Tyasha Harris allait aussi à Dallas et que l’on allait être coéquipières, j’en suis ravie.

Ruthy Hebard vient d’être draftée par Chicago. Vous êtes donc trois joueuses des Ducks dans le top 8…

Satou Sabally : Mon dieu, je viens de voir ça, c’est incroyable (rires). Que Ruthy puisse aller à Chicago, qui est une super ville, c’est génial et je lui souhaitais ça. Ça montre qu’à Oregon on a construit une vraie culture, que le recrutement des joueuses a été bon et que de l’entraînement au développement, tout a fonctionné. Je suis aussi tellement heureuse pour Sabrina !

Ta soeur Nyara était à Oregon avec toi et on l’a vue à tes côtés pendant cette Draft, avec ton frère. Le moment a dû être particulier, non ?

Satou Sabally : Ça signifie beaucoup pour moi. Nyara était hyper excitée pour moi. Elle n’a jamais été à Dallas et je lui en ai dit beaucoup de bien. J’espère être une inspiration pour elle et, qui sait, peut-être qu’un jour on jouera ensemble à Dallas. C’est l’une des meilleures soeurs du monde.

On te sait très impliquée sur des problématiques sociales. Comment comptes-tu continuer dans cette voie en étant maintenant une joueuse WNBA ?

Satou Sabally : Avant toute chose, je pense que j’ai encore besoin d’en apprendre plus et de mûrir en ce qui concerne le racisme et les questions d’égalité par exemple. Plus on en sait sur une thématique, mieux on peut la défendre. Je vais continuer d’essayer d’éveiller les consciences en utilisant les réseaux sociaux et m’inspirer de gens comme LeBron James ou Serena Williams, puis travailler avec eux pour améliorer les choses.

Sabrina Ionecu a annoncé son deal avec Nike, où en es-tu de ton côté ?

Satou Sabally : A l’heure actuelle, je suis toujours en train de réfléchir et d’étudier des offres concernant des contrats avec des équipementiers.

Le contexte actuel est particulier, comment est-ce que tu envisages la suite ?

Satou Sabally : Je ne me projette pas encore sur ce qui va se passer dans les prochaines semaines. Je n’en suis pas là. Je vais fêter ma Draft avec ma famille et mes amis. Je vais me maintenir en bonne forme physique, travailler dur et attendre de voir ce qui va se passer.



Un commentaire sur

Interview-Satou Sabally : “On va réussir de grandes choses à Dallas”

  • 1stLeBronJamesFan

    Tres bonne interview

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *