fbpx

Dearica Hamby, la révélation des Aces de Las Vegas

Le 19 juillet 2019, lors d’un match contre le Storm de Seattle, les Aces de Las Vegas perdent A’ja Wilson sur une action défensive plutôt anodine. Le diagnostic médical tombe dans la foulée, l’ancienne joueuse de South Carolina souffre d’une sévère entorse à la cheville qui doit la tenir éloignée des parquets pendant un bon moment.

Dès l’annonce de cette terrible nouvelle, de nombreuses questions pointent le bout de leur nez. Comment coach Laimbeer va t-il ajuster son effectif ? Les joueuses de Vegas vont-elles continuer à enchaîner les succès et ne pas trop chuter au classement ? Comment combler la perte de A’ja Wilson ? On parle ici d’une joueuse All-Star qui avant sa blessure tournait en 15.4 points, 6.6 rebonds et 2.1 passes décisives de moyenne par match.

À l’heure où nous écrivons ces lignes, cela fait donc presque un mois que nous n’avons pas revu la sophomore enfiler sa tunique. Au final, les Aces sont 3e au classement et se portent plutôt bien. Pour maintenir le cap, les joueuses de Sin City peuvent compter sur un collectif plutôt bien huilé mais aussi sur leur talent individuel. Si au début on pouvait penser que Liz Cambage et Kayla McBride tiendraient la baraque, force est de constater que c’est une autre joueuse qui crève l’écran ces derniers temps : Dearica Hamby.

View this post on Instagram

♠️

A post shared by dearica marie hamby (@dearicamarie) on

De l’ombre à la lumière

Propulsée dans le cinq majeur pour remplacer A’ja Wilson, Dearica Hamby enchaîne depuis lors les performances XXL. Aujourd’hui, c’est en grande partie la raison de la bonne forme des Aces, le véritable moteur de l’équipe sur ces derniers matchs. Au fil des années, la joueuse s’est révélée être un élément indispensable de l’effectif malgré l’évolution de son rôle en WNBA.

En 2016, lors de sa 2e saison WNBA, elle débute les matchs sur le parquet. Titulaire de son équipe, les Stars de San Antonio (aujourd’hui les Aces de Las Vegas), l’expérience est plutôt concluante. Elle tourne à 9 points, 5.1 rebonds et 1 passe de moyenne par match pour un temps de jeu moyen de 25 minutes. C’est lors de sa 3e saison qu’elle va changer de rôle pour venir aider son équipe en sortie de banc. Depuis, elle ne quittera plus ce statut de 6e femme. En 2018, Bill Laimbeer, nouveau coach des Aces, ne lui fait débuter aucun match. Cependant, l’apport de la joueuse est précieux. Sur l’année 2018, ses moyennes sont de 7.3 points, 3.1 rebonds et 1.2 passes par match.

En 2019, Dearica Hamby monte en puissance petit à petit. Le 22 juin, contre Dallas, elle plante son career-high. 27 points en 21 minutes avec 78 % de réussite. Ainsi, titulaire depuis le 21 juillet, Dearica Hamby n’a pas relâché ses efforts, elle fait preuve d’une belle régularité et cela se voit sur les feuilles de match. En 8 rencontres, 4 double-doubles envoyés et le dernier en date est monstrueux : 23 points et 16 rebonds (dont 6 offensifs) lors de la victoire des Aces contre le Dream d’Atlanta.

Le gros double-double de Hamby contre le Dream d’Atlanta (13 août 2019)

Un trophée en fin de saison ?

Les chiffres ne mentent pas, Dearica Hamby est sur une pente ascendante assez folle. Depuis l’absence de A’ja Wilson, les Aces présentent un bilan de 6 victoires pour 2 défaites et Dearica Hamby n’y est clairement pas pour rien. Effectivement, depuis son apparition dans le 5 majeur, Dearica Hamby c’est : 15 points, 10,2 rebonds et 2,5 passes par match pour 35 minutes de jeu en moyenne. Sur ces 8 rencontres, la joueuse des Aces a su élever son niveau de jeu match après match puisqu’elle présente une meilleure production statistique que sa coéquipière blessée.

Par ailleurs, on peut souligner sa progression générale par rapport à la saison dernière. Avec 11,2 points et 7,6 rebonds de moyenne, Dearica Hamby améliore son rendement offensif de presque 4 points et gobe 4 rebonds de plus que l’an passé. Son rôle clé dans le collectif des Aces, sa capacité à prendre les matchs à son compte et sa progression statistique la positionne dans la course pour remporter un trophée mais lequel ? Là est toute la question.

En effet, Sports Illustrated laisse entendre que la joueuse serait dans la course pour deux trophées. D’abord celui de WNBA Most Improved Player, ensuite celui de Sixth Woman of The Year. Difficile de savoir lequel sera pour Hamby tant elle semble légitime dans les deux catégories. Seulement, à l’heure actuelle, il paraît impossible que la joueuse ne reparte pas avec au moins l’un des deux titres.

Lorsque Aj’a Wilson sera de retour, nul doute que la n°5 des Aces fera son retour sur le banc. Cependant, avec une Dearica Hamby de ce calibre et une Jackie Young qui prend de l’assurance au fur et à mesure que la saison avance, les Aces de Las Vegas ont de quoi faire peur à l’approche des play-offs.

Career-high de Hamby


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *