Pas de Liz Cambage cette saison, c’est la cata pour les Aces !

Plus les jours passaient, plus on se demandait si on allait vraiment voir Liz Cambage cette saison en WNBA. La nouvelle redoutée par les fans des Las Vegas Aces est tombée samedi soir. L’Australienne ne sera pas de la partie en Floride. Tout a commencé avec un tweet de la franchise annonçant la signature de l’intérieure Avery Warley-Talbert. Dans la foulée, Howard Megdal de The Next Hoops révélait que Cambage renonçait bien à disputer la saison 2020.

La star des Aces ne s’est pas encore exprimée sur ce choix, mais ça ne devrait pas tarder et on peut deviner en substance ce qui figurera dans son message. Très impliquée dans le mouvement Black Lives Matter en Australie et vraisemblablement pas du tout rassurée par le format qui s’annonce dans la bulle, Liz Cambage fait aussi partie des joueuses qui doivent composer au quotidien avec de sérieux problèmes de santé mentale.

https://www.instagram.com/p/CBM48X0p4Gr/?utm_source=ig_web_copy_link

Son texte extrêmement poignant que l’on vous avait traduit il y a presque un an en témoignait. Dans la fameuse bulle, les contacts avec l’extérieur seront quasi-inexistants et l’atmosphère sera particulièrement compliquée à apprivoiser pour les personnes susceptibles de souffrir de dépression.

Sur le strict plan sportif, le forfait de Liz Cambage met un coup de frein supplémentaire aux espoirs de titre de Las Vegas. Les Aces savaient déjà qu’elles seraient privées de Kelsey Plum après sa rupture du tendon d’Achille. L’absence de la superstar australienne va donner des maux de tête à Bill Laimbeer, désormais contraint de trouver une formule efficace autour d’Aj’a Wilson, Kayla McBride et Angel McCoughtry. Beaucoup de coaches aimeraient pouvoir disposer de ces trois talents exceptionnels, mais le plan initial a quand même sérieusement vrillé.

Il y a quelques semaines, je voyais Las Vegas comme un prétendant absolument incontournable pour le titre. Trop de talent, un trop bon coach et une dynamique positive… Je ne pense pas, aujourd’hui, que les Aces succéderont aux Mystics. Par contre, dans cette configuration si particulière, on risque de voir une Aj’a Wilson avec des stats de MVP. Plus besoin de se demander comment partager l’espace avec Liz Cambage. En attendant le comeback de l’Australienne, voilà peut-être l’occasion pour Wilson de s’affirmer un peu plus comme le visage de cette franchise et passer un cap supplémentaire après un début de carrière déjà très, très prometteur.

On pensait – et on espérait – que Jonquel Jones serait la seule joueuse majeure d’une équipe à déclarer forfait pour la bulle. Malheureusement, jusqu’au coup d’envoi de la saison et même une fois dans la bulle, absolument tout peut arriver…



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *