Le Storm monte en puissance, Chicago avance

Avec Benoît Reymond

Cette nuit deux rencontres avec des duels de rookies et Seattle qui enchaine sa quatrième victoire de suite. On vous raconte ce qu’il s’est passé.

Seattle 103 – Indiana 88

Quatrième succès de rang pour le Storm. Face à la plus faible défense de la ligue, elles se sont régalées avec notamment un troisième quart temps remporté 34-18. Elles ont pu dérouler leur basket offensif avec une belle adresse globale. Si Indiana a réussi à revenir quelque peu au score en second quart temps avec les dix points de Caitlin Clark, elles vont prendre le bouillon dès le retour des vestiaires. Avec la blessure de Temi Fagbenle (au moins deux semaines d’absence), NaLyssa Smith a fait son match offensivement mais a souffert défensivement contre la paire Ogwumike-Magbegor.

Non seulement la défense de Indy était encore aux abois mais il faut aussi donner du crédit à Noelle Quinn et son équipe qui ont su alterne entre attaque du cercle et shoots extérieurs. Le trio star a réussi son meilleur match ensemble et de loin avec en leur compagnie une Ezi Magbegor toujours impressionnante des deux côtés du terrain. Certes ce n’était que le Fever en face mais c’est plutôt bon signe pour la suite. Elles peuvent encore clairement prétendre au top 4.

Pour les joueuses de Christie Sides, si l’attaque a été correcte, la défense a encore montré ses limites. Smith et Boston ont été dominées dans la raquette et sur les extérieurs, ça n’a pas tellement été mieux. Au final une nouvelle défaite et peu de progrès par rapport à ce qui a été entrevu lors des rencontres précédentes.

Les stats et faits à retenir

Seattle

Jewell Loyd : 22 pts, 6 ass, 8/14 aux tirs, 2/4 à 3 pts, 4/4 aux lf

Skylar Diggins-Smith : 18 pts, 9 ass, 2 ctrs, 8/14 aux tirs, 2/4 à 3 pts

Nneka Ogwumike : 17 pts, 6 rbds, 6 ass, 2 ints, 8/11 aux tirs

Ezi Magbegor : 15 pts, 8 rbds, 3 ass, 3 ints, 4 ctrs, 6/7 aux lf

Jordan Horston : 12 pts, 2 ints, 6/9 aux tirs

Indiana

NaLyssa Smith : 23 pts, 10 rbds, 2 ctrs, 8/14 aux tirs, 6/7 aux lf

Caitlin Clark : 20 pts, 3 rbds, 9 ass, 5/5 aux lf

Kelsey Mitchell : 14 pts, 4 ass

Katie Lou Samuelson : 12 pts, 4/6 aux tirs, 4/6 à 3 pts

Aliyah Boston : 11 pts, 12 rbds, 5 ass, 4/7 aux tirs

Seattle : 56% aux tirs, 42.1% à 3 pts. 8 ballons perdus. +22 points dans la raquette. 11 joueuses utilisées, les six remplaçantes ont joué entre 2 et 19 minutes dont Jordan Horston et Mercedes Russell, 7 pts et 5 rbds.

Indiana: 40% à 3 points, 90.9% aux lf. +15 points sur pertes de balle. 10 joueuses utilisées, les cinq remplaçantes ont joué entre 1 et 22 minutes dont Katie Lou Samuelson.

Chicago 83 – Los Angeles 73

On ne va pas se mentir ce n’était pas le match de l’année entre Chicago et Los Angeles. D’entrée de rencontre le Sky a fait le travail en profitant parfaitement de la faiblesse offensive des Sparks. Avec une Marina Mabrey (20 points 7 rebonds 7 passes à 55% à 3 points) des grands soirs et une excellente Chennedy Carter (14 points 4 passes) en sortie de banc, les joueuses de Teresa Weatherspoon ont fait l’écart en 10 minutes pour ne jamais laisser espérer Los Angeles.

Notons également l’excellente rencontre des deux côtés du terrain d’Elizabeth Williams (17 points 11 rebonds 4 contres) au four et au moulin sur Dearica Hamby. Certes l’intérieur des Sparks a encore posé un 24 poins 13 rebonds mais en prenant 19 tirs et en phagocytant beaucoup le jeu offensif du côté d’Hollywood. Si on ajoute à cela la faiblesse des postes extérieurs, ou l’on demande régulièrement à Kia Nurse et Lexie Brown d’organiser le jeu sans avoir les qualités pour le faire, les partenaires de Cameron Brink n’avaient aucune chance. La rookie a d’ailleurs été plutôt discrète dans le jeu, contrairement à ses dernières sorties, bien limitée par la profondeur des intérieures de Chicago.

Los Angeles a bien tenté un petit rapproché en deuxième mi-temps temps grâce à une défense plus agressive mais c’est le moment où là machine Sky s’est remise en route par l’intermédiaire d’une Angel Resse plutôt discrète jusque là mais qui a su encore être décisive en inscrivant 4 points dans les dernières minutes pour sceller définitivement la victoire. On vous encourage par ailleurs fortement  à voir le magnifique contre de Cameron Brink sur Dana Evans, tellement sa capacité à réaliser ce geste technique à pleine vitesse est impressionnant.

Chicago remporte une rencontre qu’il ne fallait surtout pas perdre si elles veulent ambitionner les Playoffs. Pour Los Angeles nous sommes toujours dans du développement et un tanking déguisé tellement les rotations et la création du jeu offensif sont très limités. En bas de classement la bataille pour obtenir Paige Bueckers continue.

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !