Angel Reese phénoménale, New York repart de l’avant

Dallas vs Chicago : 72-83

Entre deux formations sur une très mauvaise dynamique, ce sont les joueuses Teresa Weatherspoon qui ont renoué avec le succès en dominant la rencontre de A à Z.

Dallas pouvait compter sur le retour de Natasha Howard mais devait déplorer une nouvelle absence avec le doigt cassé de Maddy Siegrist. Jamais devant au score, les protégées de Latricia Trammell ont concédé leur neuvième défaite consécutive. On pouvait s’attendre à ce qu’il y ait match car Chicago n’était également pas sur une bonne phase mais que nenni. Dépassées dans tous les domaines, Arike Ogunbowale et ses coéquipières n’ont pas été au niveau. Il y a certes eu une petite réaction quand les titulaires du Sky n’étaient plus sur le terrain mais c’était loin d’être suffisant pour espérer quoi que ce soit de cette rencontre.

Malgré un bilan de 3 victoires pour 11 défaites, la huitième place qualificative pour les playoffs n’est qu’à deux matchs. Mais ce qui n’est pas rassurant hormis l’état de santé des troupes, c’est que sur la série des neuf revers de rang, il n y a pas eu l’ombre d’espoir pour en emporter un. C’est triste à dire mais Dallas est de loin l’équipe la moins plaisante pour le moment cette saison. Encore une fois, es blessures n’aident pas mais le jeu hero ball d’Ogunbowale n’amène absolument rien sauf quelques éclairs de génie par moment. Du coup, tanking ou pas ?

Une victoire qui fait du bien au moral ! Avec une Angel Reese monstrueuse et une Chennedy Carter en feu (7/7) en première mi-temps, l’équipe chère au cœur de D-Wade a fait le boulot hier soir. Intenses et très dominantes dans la raquettes, c’est une prestation aboutie et que l’on attendait pour ChiTown. Elles restent bien dans la course au top 8 avant de retrouver Indiana, leur concurrent direct pour cette huitième et dernière place qualificative pour les playoffs. Reese continue de faire des dégâts et est lancée sur un mois de juin de très haut niveau, avec une domination à l’intérieure assez rare pour une rookie.

Les stats et faits à retenir

Dallas

Arike Ogunbowale : 31 pts, 3 rbds, 3 ints, 7/16 à 3 pts, 4/4 aux lf

Natasha Howard : 13 pts, 3 rbds, 4 ass, 2 ctrs

Chicago

Marina Mabrey : 19 pts, 4 ass, 8/14 aux tirs, 3/6 à 3 pts, +21

Chennedy Carter : 19 pts, 8/10 aux tirs, 3/3 aux lf

Angel Reese : 16 pts, 18 rbds, 3 ass, 2 ints, 7/13 aux tirs

Dana Evans : 12 pts, 4 rbds, 4 ass, 2 ints, 10//10 aux lf

Dallas: 35.4% aux tirs, 85% aux lf. 9 joueuses utilisées, les quatre remplaçantes ont joué entre 4 et 20 minutes dont Natasha Howard, seule joueuse à avoir scoré en sortie de banc.

Chicago : Les titulaires à 57.1% aux tirs et 50% à 3 pts, +26 points dans la raquette. 10 joueuses utilisées, les cinq remplaçantes ont joué entre 5 et 25 minutes dont Dana Evans.

Los Angeles vs New York : 80-93

La vie sans Cameron Brink commençait dès cette nuit pour les Sparks. Avec sa terrible blessure au genou et son absence pour le reste de la saison, Curt Miller a décidé de commencer avec la Chinoise Li Yueru dans le cinq de départ. Un déplacement périlleux du côté de New York les attendaient. Toujours sans Vandersloot et Nyara Sabally, les pensionnaires du Barclays Center devaient encore faire face à l’absence de leur couteau suisse Betnijah Laney-Hamilton (genou).

Cette dernière absence s’est clairement faite ressentir tant NY a été à la peine des deux côtés du terrain. Finalement leur adresse longue distance et notamment le gros match de Sabrina Ionescu leur a finalement permis de faire la différence et d’assurer une victoire après leur défaite à Phoenix quelques jours plutôt. On ne peut pas se mentir, ce n’était pas le match du siècle mais le Liberty a su faire le dos rond et clore la partie pour s’offrir un nouveau succès cette saison. Avec BLH absente, Leonie Fiebich démarrait le match et n’a pas eu le rendement attendu au scoring mais a contribué dans les autres domaines. Plus responsabilisée, Ivana Dojkic a livré sa meilleure prestation de la saison et ça fait partie des points positifs.

Avec huit joueuses entre six et quinze points, LA a su répondre collectivement à l’absence de Cam et alors qu’elles n’avaient aucune chance sur le papier, elles se sont plutôt bien défendues. Malgré la défaite, la cinquième de suite, on a pu apercevoir des bonnes choses et Los Angeles peut essayer de bâtir là-dessus pour aborder les prochaines rencontres avec confiance.

Les stats et faits à retenir

Los Angeles

Aari McDonald : 15 pts, 3 rbds, 3 ass, 6/12 aux tirs

Zia Cooke : 13 pts, 4/7 aux tirs

Rae Burrell : 11 pts, 4 rbds, 4 ass, 4/7 aux tirs

New York

Sabrina Ionescu : 31 pts, 9 ass, 2 ints, 11/19 aux tirs, 6/11 à 3 pts, 3/3 aux lf

Jonquel Jones : 22 pts, 7 rbds, 8 ass, 2 ints, 9/14 aux tirs, 2/5 à 3 pts, +19

Breanna Stewart : 17 pts, 5 rbds, 5 ass, 3 ctrs

Ivana Dojkic : 12 pts, 3/6 à 3 pts

Los Angeles: 50% aux tirs, 40 points du banc à 53.8% aux tirs, 44.4% à 3 pts. 10 joueuses utilisées, les trois remplaçantes ont joué entre 6 et 30 minutes dont Burrell et Cooke. Gros match également de Stephanie Talbot, 9 pts et 11 rbds. 7 pts et 3 ass pour Layshia Clarendon.

New York: 29 assists sur 34 paniers. 8 joueuses utilisées, les trois remplaçantes ont joué entre 4 et 25 minutes dont Ivana Dojkic. Premier panier WNBA pour la rookie Marquesha Davis.

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !