Tout le monde aime les belles histoires, surtout celles qui incluent Tina Charles

Depuis plusieurs années, Tina Charles reverse une grande partie de son salaire de la WNBA à des associations caritatives. Elle en parlait d’ailleurs récemment dans une lettre ouverte que nous vous avons traduite.

L’une d’entre elle est la Hopey’s Heart Foundation, créée par Tina Charles elle-même suite au décès de sa tante Maureen “Hopey” Vaz. Le but de cette association est d’équiper les écoles et salles de sport de défibrillateurs cardiaques (AED). Depuis 2013, plus de 300 défibrillateurs ont été installés à travers tout le pays grâce à l’association créée par Tina Charles. Mais l’histoire ne s’arrête pas là…

Le suite du récit nous transporte à Austin, au Texas, en 2017. Alors qu’il travaille dans un centre communautaire pour déficients mentaux, Don Carlson s’écroule, abattu par un arrêt cardiaque. Heureusement pour lui, la Marbridge Foundation dispose d’un défibrillateur installé par l’association de Tina. C’est grâce à cela que Don est sauvé.

Le Texan ne connaissait pas Tina Charles avant cet épisode marquant de son existence. Mais quand il a appris à qui il devait indirectement la vie, il n’a pas hésité à se déplacer jusqu’à New York pour remercier en personne la joueuse du Liberty. Accompagné de son épouse et de 2 de ses collègues, présents au moment de son accident cardiaque, Don a surpris Tina Charles à la fin d’un entrainement. Une très belle séquence qu’on vous laisse apprécier.

Sans sombrer dans de la philosophie de comptoir, je me risquerai simplement à un petit : “On récolte ce que l’on sème”.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *