Seimone Augustus quitte les Lynx pour… les Sparks !

Une onde de choc en plein cœur de la nuit. Les fans des Minnesota Lynx se plaignaient depuis quelques jours du calme plat autour de leur franchise depuis le début de la free agency. Sans doute regrettent-ils déjà ces quelques jours où faute d’une arrivée majeure, ils comptaient encore dans leurs rangs l’une des meilleures joueuses de l’histoire de la WNBA et un emblème pour leur équipe. Seimone Augustus va porter un autre maillot que celui des Lynx au moment de disputer la dernière saison de sa carrière.

La quadruple championne WNBA, 8 fois All-Star et âme de l’équipe depuis le break de Maya Moore, a décidé de s’engager avec les Los Angeles Sparks. Vous avez bien lu. Cette même équipe contre laquelle Augustus a lutté tant de fois, pour ce qui a été l’une des plus belles rivalités récentes dans la ligue.

Personne ne s’attendait à ce move. A partir du moment où la triple championne olympique avait décidé de ne pas raccrocher, ce devait être pour une ultime pige à Minneapolis, avec un public ravi de pouvoir célébrer sa brillante carrière sous l’unique maillot qu’elle a connu chez les pros depuis la fin de son histoire universitaire avec LSU. Au lieu de ça, son retour dans les Twin Cities avec la tunique des Sparks sur le dos risque de se dérouler dans une atmosphère assez particulière.

« A travers les batailles intenses en playoffs et les moments ensemble avec Team USA, j’ai découvert la personnalité et le dévouement à la victoire des Sparks. Je suis heureuse de rejoindre des amies qui seront désormais des coéquipières, afin d’essayer de gagner un titre », a expliqué Seimone Augustus dans le communiqué officiel des Sparks.

Pas très convaincant pour les fans de « Minny », tous dans l’incompréhension après cette bombe. Glen Taylor, le propriétaire, et Cheryl Reeve la mythique head coach des Lynx, n’ont en tout cas eu aucun mot déplacé en réaction à cette nouvelle. Si Reeve paraissait certaine que sa joueuse resterait à la maison durant cette free agency, elle est parvenue à masquer sa frustration.

« J’aimerais remercier Seimone pour tous les souvenirs qu’elle nous a offert à nous et à nos fans pendant ces années ensemble. Je bénirai toujours le temps passé avec Seimone et ce que nous avons accompli sur et en dehors du terrain. Nous lui souhaitons le meilleur pour ce prochain chapitre et avons hâte de voir son numéro de maillot retiré dans les hauteurs du Target Center ».

L.A. c’est deep, Minny c’est… triste

A bientôt 36 ans, sa motivation principale serait donc de pouvoir évoluer une dernière fois dans une équipe compétitive. Le faire au soleil et avec Candace Parker, Nneka Ogwumike, Chelsea Gray et Kristi Toliver ne gâche évidemment rien. Derek Fisher, qui n’a toujours pas de supérieur hiérarchique bien identifié, s’est réjoui de la nouvelle.

« J’ai toujours admiré Seimone Augustus. C’est une leader, une compétitrice féroce et une gagnante. Nous sommes très heureux de pouvoir travailler avec elle et de l’avoir au sein du groupe pour construire notre ambition pour la saison 2020 ».

Avec ce renfort inattendu, Los Angeles améliore un roster qui est gentiment en train de devenir le plus profond de la ligue. Si tout le monde est à 100% et que Fisher ne se met pas de nouveau à dos Candace Parker comme lors des derniers playoffs, il faudra compter sur les Sparks dans la course au titre. Les meilleurs jours d’Augustus sont derrière elles, mais elle reste capable de très belles choses, particulièrement dans un rôle moins exposé qu’avec Minnesota.

Pour les Lynx, les temps sont décidément rudes et Sylvia Fowles va commencer à se demander si elle a vraiment envie de se battre seule face à des équipes armées jusqu’aux dents…

Vous pouvez déjà cocher le 7 juin sur vos calendriers. C’est le jour où Seimone Augustus foulera le parquet du Target Center comme adversaire pour la première fois de sa carrière.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *