Iliana Rupert : Ses ambitions, ses nouvelles coéquipières et son duel rêvé avec Delle Donne

Immédiatement après sa Draft en 12e position et le rendez-vous pris avec les Las Vegas Aces, Iliana Rupert s’est présentée devant les médias. On a pu participer à la session de questions/réponses de l’internationale française et désormais joueuse WNBA ! La satisfaction et l’excitation étaient visibles chez l’intérieure de Bourges, que l’on a sentie pleine de confiance et prête à relever le défi qui l’attend avec Bill Laimbeer et les Aces.

Iliana l’a confirmé, les Aces étaient l’une des équipes décidées à lui faire confiance malgré les échéances internationales qui marqueront forcément sa carrière dans les années à venir.

https://twitter.com/_SwishSwish_/status/1382921641601208322?s=20

Comment tu accueilles cette Draft par les Aces, dans un groupe où il y a déjà des joueuses capables de faire beaucoup de choses dans le secteur intérieur ? Comment est-ce que tu t’imagines te démarquer dans ce groupe ?

Iliana Rupert : Je suis très heureuse de faire partie de cette équipe de Las Vegas. Le groupe est vraiment superbe, surtout en ce qui concerne les joueuses intérieures. Je pense que ce sera très intéressant pour moi d’avoir des joueuses comme Liz Cambage et A’ja Wilson autour de moi, même si mon jeu est un peu différent du leur. Je vais pouvoir apprendre énormément d’elles. C’était la meilleure chose qui pouvait m’arriver. S’entraîner contre des joueuses de ce niveau, ça va être incroyable et j’ai hâte d’y être.

Tu as beaucoup plus d’expérience que les filles draftées avant toi, est-ce que le fait d’avoir été prise plus bas que ce que ton talent indiquait va être une motivation pour toi ?

Iliana Rupert : C’est vrai que j’ai beaucoup d’expérience, mais le plus important pour moi c’était d’être draftée par une bonne équipe et surtout une équipe qui me laisserait jouer avec l’équipe de France. Je ne serai pas en mesure d’être là tout le temps et je sais que c’est un problème pour certaines équipes. J’en avais parlé avec les Aces et ils savent très bien ce qu’il en est. Ils n’ont pas de souci avec ça. J’ai beaucoup d’expérience malgré mon jeune âge et je suis impatiente de le montrer tout de suite sur le terrain.

Sur le terrain, ma vision de jeu, le fait que je sois une joueuse intelligente et capable de bien lire le jeu, c’est important

Iliana Rupert

Quelles sont tes qualités qui, selon toi, font que tu vas pouvoir avoir un impact immédiat en WNBA ?

Iliana Rupert : Comme je l’ai dit, j’ai l’expérience en ma faveur. Je joue depuis trois ans en Euroleague, qui est évidemment l’une des meilleures ligue du monde, mais aussi avec l’équipe de France. C’est un avantage pour moi par rapport aux autres filles et ce sera un atout en WNBA. Sur le terrain, ma vision de jeu, le fait que je sois une joueuse intelligente et capable de bien lire le jeu, c’est important. Surtout pour une équipe comme Las Vegas qui a des ambitions aussi élevées et va disputer des matches importants. Je dois être capable de faire de bons choix sur le terrain et de shooter. Je suis très confiante en ce qui concerne mon tir à mi-distance.

Est-ce qu’il y a des oppositions avec des joueuses que tu attends particulièrement en WNBA ?

Iliana Rupert : C’est drôle parce que j’ai 5 ou 6 joueuses préférées en WNBA et deux d’entre elles jouent pour les Las Vegas Aces : A’ja Wilson et Liz Cambage. Sinon, il y a tellement de joueuses incroyables que c’est difficile d’en désigner. En Euroleague, j’ai eu la chance d’affronter beaucoup de joueuses WNBA, mais je sais que ce sera différent parce que cette fois elles seront chez elles et seront complètement différentes. Peut-être Elena Delle Donne, parce que je ne l’ai jamais vue en Europe et que j’adore son jeu. Ce serait un duel que j’apprécierais particulièrement.

En étant draftée en WNBA, tu te rends compte que tu vas apparaître dans un jeu vidéo désormais…

Iliana Rupert : Oui, j’en ai parlé avec mon frère il y a une semaine ou deux. Je lui ai fait remarquer que dans quelques semaines il pourrait jouer avec moi sur sa console et ça nous a fait rire. J’espère qu’ils me réussiront bien et que ma joueuse me ressemblera, ce serait vraiment cool.

Tu vas jouer avec la MVP en titre, A’ja Wilson. Qu’est-ce que ça te fait d’être sa coéquipière ?

Iliana Rupert : Je crois que je ne réalise pas encore pleinement à quel point je suis chanceuse à l’heure actuelle. A’ja a remporté ce titre de MVP, mais il y a aussi d’autres grandes joueuses… On sait tous à quel point Liz Cambage est une joueuse incroyable. Il y aussi quelqu’un comme Dearica Hamby qui est vraiment très forte. Vraiment, je ne réalise pas encore que je vais m’entraîner avec toutes ces joueuses et apprendre d’elles. Ce sera dur, mais c’est pour ça que je viens dans cette ligue : jouer contre ces joueuses-là pour que ce soit une expérience incroyable.

Il est tard en France, comment est-ce que tu as vécu cette journée particulière et le fait de devoir être debout aussi tard ?

Iliana Rupert : Il est presque 3 heures du matin ici, donc oui c’est tard, mais je suis pleine d’énergie. J’ai presque l’impression d’être en après-mid. C’était vraiment une journée amusante. Je suis venue à Paris pour être avec mon agent, mais aussi quelques amis et de la famille. J’ai fait un photoshoot près de la Tour Eiffel et de l’Arc de Triomphe. Puis on m’a maquillée et préparée comme ça avait été le cas pour les filles des autres années pour la Draft. Cette fois c’était mon tour et ça a été une super expérience. J’ai fait une petite sieste tout à l’heure parce que je savais que j’allais devoir veiller tard et je voulais être sûre d’être en forme le moment venu.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *