Seattle s’offre la victoire face à Connecticut, le Sun craque en fin de match mais n’aura pas démérité

Connecticut : Brionna Jones : 20pts, 2rebs, 2stl • Alyssa Thomas : 15pts 13reb 4ast • Jasmine Thomas : 11pts, 4asts
Seattle :  Breanna Stewart : 22pts, 5rebs, 3asts, 5blks • Sami Whitcomb : 15pts, 4rebs, 3asts  • Jordin Canada : 14pts, 6asts, 3stls

Le dernier match de la nuit opposait deux équipes que l’on imaginait pouvoir prétendre au titre cette année : le Seattle Storm, finaliste et champion 2018, et le Connecticut Sun, finaliste 2019. Mais si le début de saison du Storm et le retour tonitruant de Breanna Stewart, un an après sa rupture du tendon d’Achille, ont confirmé le statut de contender du Storm, la surprise se trouve du côté de Connecticut puisque l’équipe de Curt Miller, pourtant riche en joueuses d’expérience, est tenue en échec depuis le début de la saison et a pour l’heure le même bilan catastrophique que New-York et sa palanquée de rookies. Malgré un match très disputé pendant un temps, le Sun finit malheureusement par craquer une fois encore face à une équipe du Storm en grande forme en dépit des absences de Sue Bird, au repos suite à une douleur au genoux, et d’Epiphanny Prince, qui a dû quitter la Wubble pour des raisons personnelles.

Le match commence bien pour le Sun : par une passe missile d’Alyssa Thomas pour Brionna Jones dans la raquette qui rappelle les grands moments de Prague en Euroleague, et par un tir à mi-distance réussi de Jasmine Thomas qui enchaîne rapidement. Comme à son habitude, Alyssa Thomas met du rythme et mène son équipe vers l’avant. Elle trouve Jones à plusieurs reprises dans la raquette, et donne ainsi l’avantage au Sun (8-2) dans les premières minutes du match.

Mais le Storm ne tarde pas à repondre, et pour cela, il sort son arme la plus efficace, nommée Breanna Stewart. Après avoir servi Natasha Howard dans la raquette, elle gagne son match-up face à Alyssa Thomas en marquant à mi-distance à plusieurs reprises avec une facilité assez déconcertante. Jewell Loyd lui emboite le pas et artille à trois points, et voilà le Storm revenu à égalité (9-9) à la mi-quart-temps.

L’adresse impresionnante de Stewie pose bien des problèmes à Alyssa Thomas, pourtant sérieuse candidate au titre de DPOY cette année. Après dix minutes de jeu, la ligne de stats affiche déjà 9 points à 4-6 au tir pour Stewie. Mais de l’autre côté du terrain, Alyssa est bien présente, et comme à son habitude, elle attaque la raquette pour provoquer des fautes. Brionna Jones, elle aussi en grande forme, est présente au rebond offensif et s’illustre même à trois points. Elle marque à quelques secondes de la fin du quart-temps pour donner un avantage de trois points au Sun (19-16) avant d’entamer le deuxième quart-temps.

Pour débuter le deuxième quart-temps, c’est Howard qui marque dans la raquette pour le Storm, suivie par une Jordin Canada qui se ballade tranquillement en coast-to-coast. L’énergie déployée par la jeune meneuse de Seattle est impresionnante : présente au rebond comme sur toutes les lignes de passe, elle n’avait pas hésité pas à se laisser rentrer dedans par Alyssa Thomas lors du premier quart-temps. Jordin trouve de l’adresse à mi-distance, mais pénétre également dans la raquette où elle parvient à servir la rookie Ezi Magbebor au moment opportun. C’est là le futur du Storm qui s’illustre !

Mené par Alyssa Thomas, le Sun refuse de se laisser distancer, même si l’alchimie qui se dégage du jeu du Storm est difficile à nier : Stewart trouve Loyd en contre-attaque, puis c’est Sami Whitcomb qui délivre une passe exceptionnelle pour la rookie Ezi Magbegor dans la raquette. Tout cela semble déjà bien rôdé… Mais Brionna Jones est sensationnelle dans la raquette, et avec ses dix-huit points en première mi-temps à huit sur dix au tir, elle permet au Sun de repasser à +2 (30-28) avant la mi-temps.

Connecticut et Seattle ne se lâchent pas et jouent au chat et à la souris. Sami Whitcomb trouve de l’adresse à trois points, puis Stewart provoque le and-one et inflige un contre violent à Jazmine Thomas de l’autre côté du terrain. La réponse de Connecticut est toutefois immédiate, puisque Bonner artille à trois points. Alyssa Thomas rate un lay-up ouvert à quelques secondes de la mi-temps, mais Jasmine Thomas, servie in extremis par Kaleena Misqueda-Lewis, marque un trois points décisif au buzzer pour le Sun. Après vingt-minutes de jeu, le Sun rentre au vestiaire avec deux points d’avance (40-38).

Après la pause, le Sun revient sur le terrain avec la même énergie qu’en première mi-temps. Jasmine Thomas marque d’emblée à trois points, suivie par Jones qui confirme sa performance exceptionnelle de la soirée dans la raquette. Mais côté Storm, impossible de faire taire Stewie, dont l’adresse est tout simplement insolente et met la patience de Curt Miller à rude épreuve. Que ce soit derrière l’arc ou dans la raquette, la MVP 2018 fait une prestation impresionnante. Jordin Canada est tout aussi sensationnelle : la meneuse d’un mètre soixante-huit marque sans trembler face au mètre quatre-ving-treize de Dewanna Bonner. Quel match des deux équipes, qui à deux minutes de la fin du troisième quart-temps, sont encore au coude à coude (51-52) !

Côté Storm, cet avant-dernier quart-temps est marqué par le réveil de Sami Whitcomb, qui enchaîne les paniers à mi-distance et dans la raquette. De l’autre côté du terrain, si Brionna Jones et Alyssa Thomas continuent leur festival, Dewanna Bonner, qui ne compte que cinq points à son actif, semble toutefois sur la réserve. Il faut dire qu’Alysha Clark met à profit toutes ses qualités défensives et ne la lâche pas d’un fil… Celle-ci s’offre d’ailleurs un trois points et une interception à quelques secondes d’intervalle à la fin du quart-temps, et permet ainsi au Storm d’entamer les dix dernières minutes de jeu avec un avantage de huit points (53-61).

Le Sun, qui avait résisté pendant les trente premières minutes du match, rencontre de nombreuses difficultés dans le dernier quart-temps et se laisse peu à peu distancer par une équipe du Storm qui joue collectif et peut compter sur sa second unit pour lui apporter le boost d’énergie nécessaire. À ce titre, soulignons la très belle performance de Sami Whitcomb. L’impact de ses quinze points est crucial pour Seattle dans les dernières minutes du match. Que dire également de Breanna Stewart, qui ne cesse de marquer à trois points…. Le Storm prend feu en fin de match et n’en finit plus de marquer, que ce soit grâce à Alysha derrière l’arc, à Jordin Canada ou encore Jewell Loyd en contre-attaque.

Le Sun, qui jusque là avait fait si belle figure, se laisse complètement submerger. On comprend le dépit de Curt Miller, puisque le Storm prend en quelques minutes un avantage de quinze points qui ne reflète pas vraiment la physionomie de ce match qui fut réellement disputé lors de ses trois premiers quart-temps.

Incapable de se relever, le Sun est battu 74-87, et chute à 5 défaites sans la moindre victoire. Les filles de Curt Miller doivent rebondir, et vite ! Le Storm, lui, file vers des rivages heureux…

Voir les moments forts du match

Game Recap: Connecticut vs. Seattle, August 4

The Seattle Storm defeat the Connecticut Sun 87-74 behind solid team play.Breanna Stewart: 22 PTS, 5 REB, 5 BLKSami Whitcomb: 15 PTS, 4 REB, 3 ASTJordin Canada: 14 PTS, 3 REB, 6 AST, 3 STL

Posted by WNBA on Tuesday, 4 August 2020


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *