Phoenix, porté par le duo Taurasi/Griner, éteint Atlanta dans le dernier quart

Phoenix Diana Taurasi 20pts 6rbds 6ast • Brittney Griner 18pts 6rbds
Atlanta Chennedy Carter 26pts 4ast • Betnijah Laney 17pts 7rbds 5ast

Le Big 3 de Phoenix est lancé et a montré de belles choses face à New York ce week-end. Oui, bon, c’était New York… Ce soir, c’est à nouveau une équipe annoncée bas de tableau qui est opposée au Mercury. Mais n’enterrons pas trop vite le Dream d’Atlanta : Chennedy Carter monte sérieusement en puissante, Courtney Williams est enfin apte à jouer, Betnijah Laney répond présente et la coach est Nicki Collen. Bref, pas mal d’éléments qui poussent à penser que ce ne sera pas spécialement une promenade de santé pour Phoenix.

Le 1er quart-temps confirme ce sentiment mais en toute franchise, aucune des deux équipes ne jouent vraiment bien. On voit pas mal de paniers faciles ratés et seule Chennedy Carter semble tirer son épingle du jeu. Après 10 minutes de jeu, c’est une égalité parfaite : 15 partout.

Le Mercury est en grande délicatesse avec son shoot et Chennedy Carter est définitivement trop rapide. Tout Atlanta s’y met pour essayer de faire plier Phoenix : Blake Dietrick assure quelques paniers importants, Courtney Williams envoie quelques beaux assistes à Elizabeth Williams, Chennedy est… Chennedy. Mais même en difficulté, Phoenix résiste, notamment grâce à Skylar Diggins-Smith, et repart dans les vestiaires avec 2 petits points de retard : 33 à 35.

Le 3ème quart-temps se complique un peu plus pour Phoenix qui shoote toujours très mal. 2-16 après 30 minutes de jeu, ça compliqué clairement la tâche. En face, le Dream n’est pas franchement en pleine réussite non plus, notamment Courtney Williams, mais réussit à maintenir le cap et même à distance un peu le Mercury : 49-55 avec 10 minutes à jouer.

Et c’est ici que s’arrête la belle aventure du Dream dans ce match. Le duo Diana Taurasi/Brittney Griner se met en route et balaie tout sur son passage. Points dans la raquette, à distance, assists, Dee et BG font la totale à Atlanta alors que Chennedy Carter lutte vaillamment. Mais c’en est trop et Phoenix s’impose 81 à 74.

Atlanta n’a clairement pas démérité et montre de jolies choses. Chennedy Carter, la chouchoute de Sue Bird, s’inscrit très clairement dans la course pour la rookie of the year. Et Betnijah Laney pourrait bien avoir son petit dossier dans celle de la Most Improved Player.

Phoenix a de nouveau mis un temps certain à démarrer. Mais quand ça roule, ça roule. Diana Taurasi, 38 ans, 20 points, 6 rebonds et 6 assists, c’est quand même formidable. Et au-delà des stats, il y a cette vision du jeu et un mental hors du commun. Voilà Phoenix à nouveau avec un ratio victoire/défaite positif. Il faudra confirmer car le prochain adversaire est de taille : ce sera le Chicago Sky dans 2 jours.

Voir les moments forts du match

Chennedy Carter Highlights: Mercury-Dream

26 PTS | 4 AST | 2 STLChennedy Carter SHOWED OUT in the best game of her young career! #WatchMeWork

Posted by WNBA on Tuesday, 4 August 2020


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *