Le Storm s’impose in extremis face à Atlanta, le match-up Chennedy Carter/Jordin Canada a tenu toutes ses promesses

Seattle : Breanna Stewart : 27pts, 8rebs, 3asts, 2blks • Jewell Loyd : 20pts, 5rebs, 4asts • Jordin Canada : 14pts, 6ast, 3stl
Atlanta : Chennedy Carter : 35pts, 7asts, 2stls • Betnijah Laney : 20pts, 4rebs, 1ast • Courtney Williams : 13pts, 10rebs

Dans la nuit d’hier soir a eu lieu un match tout simplement palpitant, dont l’issue sera restée jusqu’au bout incertaine. L’objectif était clair pour les deux équipes. Pour le Dream, il s’agissait d’essayer de capitaliser sur la forme absolument incroyable de la rookie Chennedy Carter qui enchaîne les performances d’anthologie, et de mettre fin à la série de deux défaites en cours. Pour le Storm, il s’agissait de parvenir à mettre des bâtons dans les roues de ce jeune talent, qui aux dires de sa coach, Nicki Collen, serait tout simplement “inarrêtable”. Retour sur cette rencontre qui a tenu toutes ses promesses.

Le premier quart-temps nous a un temps laissé croire que le match serait plié rapidement. Aprés un début de rencontre tonitruant des deux équipes, qui donnent l’impression de réussir tout ce qu’elles tentent — les trois points de Shekinna Stricklen et Betnijah Laney pour Atlanta, de Breanna Stewart et Alysha Clark pour Seattle se succèdent —, Seattle prend l’avantage et creuse peu à peu l’écart. Là où Sami Whitcomb nous montre qu’elle a plus d’une corde à son arc et décide de prendre son adversaire par surprise en attaquant le cercle à deux reprises, les pertes de balle se multiplient du côté d’Atlanta. Le Storm déroule et c’est très, très beau à voir. Il faut dire que les filles de Dan Hughes, remplacé dans la Wubble par son assistant coach Gary Kloppenburg, font preuve d’une adresse folle, et tirent à plus de 70%. Sans surprise, elle sortent donc du premier quart-temps avec une avance de quinze points, et comptent déjà deux joueuses (Alysha Clark et Breanna Stewart) à plus de dix points dans leurs rangs.

Interrogée par Holly Rowe, Jordin Canada affirme que la clef de la réussite de son équipe en début de match est l’intensité défensive dont le collectif fait preuve. Canada sait bien de quoi elle parle, elle à qui la tâche périlleuse de défendre sur Chennedy Carter a été confiée. Et ce n’est pas une mince affaire. Chennedy, qui avait été inhabituellement calme au cours du premier quart-temps, se réveille dans le deuxième. On assiste alors à un duel très intéressant entre la rookie du Dream et la jeune meneuse remplaçante — qui dans un monde sans Sue Bird aurait aisément l’étoffe d’une titulaire — du Storm. Après une petite frayeur quand elle quitte le terrain suite à un dribble de recul sur lequel elle semble avoir ressenti une douleur, l’ancienne meneuse d’UCLA se montre débordante d’énergie. Solide en défense, elle enchaîne un steal, un lay-up en contre-attaque, puis une passe missile pour servir Jewell Loyd lors de la possession suivante. On sent que les conseils de Sue Bird ne sont pas tombés dans l’oreille d’une sourde.

On apprécie la belle circulation du ballon côté Seattle, où les passes s’enchaînent jusqu’à ce qu’une joueuse en capacité de prendre un tir ouvert soit trouvée. À vingt ans à peine, Ezi Magbegor, la rookie australienne du Storm, s’offre son premier trois points en carrière. Jewell Loyd confirme sa belle forme du moment, et multiplie les séjours sur la ligne des lancers. L’ambiance est différente du côté d’Atlanta, où l’équipe repose un peu plus les exploits individuels. L’action où Chennedy Carter arrête son drible en tête de raquette et prend un tir à trois points — qu’elle marque — en première intention en est emblématique.

Après un deuxième quart-temps disputé, le score est de 54-39 en faveur de Seattle, qui compte trois joueuses à plus de dix points (Stewart, Clark, Loyd). Du côté du Dream, c’est logiquement Chennedy Carter qui se distingue, suivie par Courtney et Elizabeth Williams (11, 9 et 7 points respectivement). Mais rien n’est encore joué.

Contrairement à de nombreuses équipes qui craquent et se laissent distancer au cours du troisième quart-temps, Atlanta revient des vestiaires plus en forme que jamais. Chennedy Carter parvient à trouver de l’espace et de l’adresse à mi distance. Elle se faufile également dans la défense de façon impresionnante ! Heureusement pour le Storm, Jordin Canda est présente pour tenter de calmer ses ardeurs. Holly Rowe affirme que personne n’a réussi à défendre sur la rookie d’Atlanta mieux que Jordin à ce stade de la saison.

Mais il faut croire que cette défense en acier ne suffit pas à calmer Chennedy. Au moment même où Seattle essaie de prendre le large grâce aux efforts combinés de Clark et Stewart, elle initie un run de 11-0, qui ramène le Dream à quelques points seulement du Storm. Seattle n’a plus que six points d’avance à la fin du troisième quart-temps (67-61).

Les dix dernières minutes sont tout simplement folles. Chennedy Carter, qui s’est sans doute sentie provoquée par les quelques ballons chippés par Jordin Canda au cours du match, prend sa revanche en lui infligeant un contre létal. Mais surtout, le Dream s’accroche et revient face à un Storm plus brouillon qu’en début de match qui manque de réussite. À 6 minutes 15 de la fin du match, Atlanta prend l’avantage pour la première fois de la rencontre (70-71).

Le Storm a beau réagir avec un run de 8-0, le Dream se transcende dans les dernières secondes. Betnijah Laney enchaîne deux trois points marqués coup sur coup face à Alysha Clark dans le Money Time. Le Dream multiplie à dessin les fautes pour récupérer des possessions, et ça marche! Heureusement que les joueuses de Seattle ont du sang froid et marquent tous leurs lancers, car au buzzer, le trois points improbable de Chennedy Carter, qui finit avec trente-cinq points, vient nous rappeler à tous que pour le Dream, l’exploit n’était pas loin. Score final : 93-92.

Voir les moments forts du match

Game Recap: Seattle vs. Atlanta, August 6

The Seattle Storm defeat the Atlanta Dream in a closely contested matchup.Breanna Stewart: 27 PTS, 8 REB, 2 BLKJewell Loyd: 20 PTS, 5 REB, 4 ASTJordin Canada: 14 PTS, 6 AST, 3 STL

Posted by WNBA on Thursday, 6 August 2020


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *