On n’arrête plus les Aces, Angel McCoughtry grimpe les échelons de l’histoire

Las Vegas Angel McCoughtry 20pts à 9/10 • Jackie Young 17pts, 4ast, 4rbds • Kayla McBride 15pts
Indiana Candice Dupree 20pts, 6rbds  • Teaira McCowan 12pts 8rbds • Julie Allemand 6pts, 6ast, 3rbds, 2stls

On se demandait si les Las Vegas Aces seraient capables de tenir la route cette saison. Leur cinquième victoire de suite – une performance qu’elles n’avaient plus réalisé depuis 2012 lorsque la franchise était encore à San Antonio – vient de donner un sacré crédit à cette affirmation. Qu’importe l’absence de Liz Cambage. Qu’importe aussi la grave blessure de Kelsey Plum. Vegas garde une force de frappe et une cohésion collective qui donnent envie d’y croire une fois les playoffs venus. Cette nuit, A’ja Wilson et ses camarades ont géré Indiana et confirmé leur superbe dynamique et leur ambition d’être LE challenger de Seattle en saison régulière.

Si le score final peut vous laisser penser que la rencontre a été un long fleuve tranquille pour les Aces, la réalité est plus complexe. A la mi-temps, un seul point séparait les deux équipes (60-59) et rien ne laissait penser qu’on n’aurait pas droit à une partie serrée de bout en bout. Indiana, comme Vegas, tournait à quasiment 60% d’adresse (!) avec un duel old-school entre deux joueuses cultes de la ligue : Candice Dupree et Angel McCoughtry. Les deux futures membres du Hall of Fame (le plus tard possible, ce qui voudra dire qu’on aura pu profiter de leur talent encore quelques années) se sont répondues en attaque en inscrivant 20 points chacune. La différence entre les deux ? L’ex-star d’Atlanta n’a manqué qu’un seul shoot de toute la partie (9/10) et s’est permise de gravir une nouvelle marche dans le panthéon des scoreuses WNBA. McCoughtry est désormais 13e all-time, après avoir doublé Delisha Milton-Jones et pointe à 269 points de Becky Hammon, 12e.

Si le Fever a pu tenir la baraque en première mi-temps grâce à son talent offensif, tout s’est délité après le repos. Alors qu’A’ja Wilson était nettement moins adroite cette nuit (12 points à 5/17), Indiana a quand même pris l’eau en défense – une fâcheuse tendance cette saison – face à une Kayla McBride encourageante (15 pts) et six joueuses au-dessus des 10 points, dont Jackie Young (17 pts), de plus en plus intéressante ces dernières semaines. Et comme Indiana n’a réussi à marquer que 20 points en deuxième mi-temps, l’exploit de stopper la série des Aces était difficilement réalisable…

Julie Allemand a bien orchestré le jeu offensif de son équipe (6 passes, 6 points, 3 rebonds et 2 interceptions) et a eu le plus gros temps de jeu de tout le Fever, preuve de la confiance que place Marianne Stanley dans la rookie belge. La Liégeoise n’a toutefois pas échappé aux difficultés de son équipe, surclassée (38-20) en deuxième mi-temps. Les Mitchell ont shooté à 11/29 en cumulé et Teaira McCowan (12 pts) n’a peut-être pas profité tant que ça du match-up avec Carolyn Swords, dont il faut saluer la combativité et l’utilité alors qu’elle pensait couler des jours heureux comme retraitée il y a encore quelques semaines.

On notera que Lauren Cox (7 points, 4 rebonds en 11 minutes) connaît un début de carrière en WNBA assez particulier. Pour ses quatre premiers matchs, la n°3 de la Draft 2020 a dû défendre tour à tour sur Candace Parker, Sylvia Fowles, Emma Meesseman et A’ja Wilson. Un baptême du feu dont elle ressortira forcément grandie, mais qu’on ne souhaite honnêtement à personne !

Le Fever glisse au 9e rang, alors que les Aces affichent un bilan similaire aux épatantes Lynx, avec 6 victoires pour 2 défaites.

Voir les moments forts du match

Game Recap: Las Vegas vs. Indiana, August 11

The Las Vegas Aces defeat the Indiana Fever 98-79 behind 6 players scoring in double figures.Angel McCoughtry: 20 PTS (9-10 FGM)Jackie Young: 17 PTS, 4 REBKayla McBride: 15 PTS, 3 REB

Gepostet von WNBA am Dienstag, 11. August 2020


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *