A la maison avec les arrières du Chicago Sky Allie Quigley et Courtney Vandersloot

Source : At Home with Chicago Sky Guards Allie Quigley and Courtney Vandersloot par Mike Berman. Publié le 03/04/2020 sur NBC Chicago.

C’est une magnifique journée de printemps dans la ville de Deerfield en banlieue nord de Chicago, et les arrières du Sky profitent de la situation pour faire du shoot sur leur panier extérieur. Cela fait partie de leur objectif quotidien pour rester actives tout en restant à la maison.

« On essaie de changer tout les jours, que ce soit à la maison en regardant de vidéos, ou si le temps le permet on va dehors, » dit Quigley. « On vient d’acheter ce panier de basket il y a une semaine, juste pour faire en sorte de pouvoir continuer à shooter ».

Il y a tout juste trois semaines, les deux femmes étaient en Russie, où elles jouaient dans la même équipe pendant l’hors-saison WNBA. Jusqu’à tard dans la saison, leur équipe n’avait toujours pas perdu un seul match dans le championnat national.

« Oh on allait tout gagner » dit Vandersloot. « Ouais, on allait tout gagner, et tout le monde le savait, » elle ajoute avec un rire.

Mais avant qu’elles puissent finir la saison régulière et commencer les playoffs, le reste de la saison fut annulée à cause de la pandémie du coronavirus. Rapidement, Quigley et Vandersloot ont réservé leurs tickets pour revenir à Chicago. Maintenant, elles sont comme toute les personnes vivant dans la région : coincées à la maison, mais tout en essayant de tirer le meilleur de la situation.

« On essayait de trouver du positif dans la situation, » dit Quigley. « Je sais qu’il y a un million de personnes qui s’inscrivent au chômage – mon frère en fait partie, peut-être ma sœur aussi. Donc on est reconnaissantes de ne pas avoir à vivre le côté financier de tout cela, » elle ajoute.

La chose la plus positive dans la situation pour les deux femmes ? Elles ont l’opportunité de passer plus de temps ensemble. Quigley et Vandersloot sont mariées, elles chérissent donc tout les moments inattendus qui se présentent.

« Notre vie est mouvementée, et on voyage tout le temps, », dit Vandersloot. « Etre capable d’être à la maison et de vraiment en profiter, c’est aussi une chance. »

« C’est génial, » dit Quigley. « Etre capable d’avoir cette expérience avec ma femme et évidemment aussi coéquipière, d’essayer de se motiver entre nous tous les jours, d’arrêter de boire notre café et d’aller dehors s’entraîner… C’est une situation particulière, mais on est vraiment reconnaissantes des circonstances. » ajoute l’originaire de Joliet (Illinois).

Comme beaucoup de personnes, Quigley et Vandersloot utilisent leur temps ensemble pour effectuer des petits travaux dans leur maison.

« Trop de projets dans la maison, » dit Quigley. « La seconde où nous sommes arrivées on avait ce bureau avec un assez vieux papier-peint à l’intérieur. Donc c’est la première chose que nous avons fait. Juste peindre, nettoyer le placard – juste des choses que l’on n’a jamais vraiment le temps de faire pendant la saison. »

Vandersloot aime les travaux manuels, mais elle dit aussi en blaguant qu’elle y travaille plus que sa femme.

« Ces projets – elle a une telle ambition, puis après elle la perd, et je suis quelqu’un qui, quand je commence quelque chose, je dois le finir. Et elle est trop relax, un peu en mode ‘Eehh, un autre jour’, » dit Vandersloot avec un sourire. « Donc on se chamaille un peu. »

Et pour ce qu’il y a à venir ? La question reste en suspend. Le début de la saison WNBA – qui devait commencer le 15 mai – a été reporté. En attendant, Quigley et Vandersloot attendent la suite  en bonne compagnie.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *