fbpx

Et leur sentence est irrévocable…

On vous en parlait récemment, le dernier match qui opposait les Phoenix Mercury et les Dallas Wings a tourné au pugilat, provoquant l’exclusion immédiate de 6 joueuses dont les 2 protagonistes, Brittney Griner et Kristine Anigwe. Quelques jours après la bagarre, les sanctions définitives ont été distribuées par la cour suprême WNBA :

  • Brittney Griner : 3 matchs de suspension
  • Kristine Anigwe et Kayla Thornton : 2 matchs de suspension
  • Kaela Davis et Diana Taurasi : 1 match de suspension + 500$ d’amende
  • DeWanna Bonner : 500$ d’amende

Si Anigwe et Thornton seront absentes dès le match de cette nuit, Kaela Davis, elle, ne purgera pas sa suspension avant le match de dimanche contre les Sun en raison des blessures de Tayler Hill et Azura Stevens. En effet, la ligue exige que les équipes aient un minimum de huit joueurs en tenue lors d’un match. Oui, nous en sommes là cette saison 😬

Taurasi, qui est actuellement blessée, purgera elle sa suspension au cours du premier match qu’elle jouera après avoir reçu le feu vert du staff médical. Bonne nouvelle malgré tout pour Phoenix : bien qu’expulsée du match, Briann January n’a pas été sanctionnée, la ligue ayant jugé qu’elle avait agi comme artisan de paix ☮️

Brittney Griner, quant à elle, digère difficilement la situation.

“Tout le monde est humain. C’est si facile de s’asseoir dans son bureau et de dire qu’il n’y a pas de place pour ça. Je suis désolé de ne pas avoir été élevée comme ça. Mon père est militaire et policier. Tu ne tends pas la joue. On m’a toujours enseigné qu’en tournant la tête vers quelqu’un qui s’en prend à vous, vous allez vous faire frapper à l’arrière de la tête ou pire.

J’avais probablement tort pour tout ce que j’ai fait. J’aurais préféré qu’on n’en arrive pas là. Ca aurait pu être tué dans l’œuf lors du deuxième match dans le Connecticut quand j’ai été sanctionnée d’une faute flagrante. Je l’ai dit à l’arbitre avant qu’elle (Anigwe) ne vienne à Phoenix parce que nous avions déjà eu des soucis lors du dernier match.

Je ne l’ai pas fait l’autre soir parce qu’il est clair que ça n’a pas marché, alors à quoi ça sert de le redire ? À quoi cela sert-il d’être proactif et que ça ne marche pas ?”

Brittney Griner

Elle en a profité pour déclarer son amour à Phoenix. Selon ses propos, si elle continue à jouer en WNBA, c’est uniquement pour son équipe, sa coach, ses coéquipières et son GM. Et pour joindre les actes à la parole, elle a acheté 300 places pour le match de ce mercredi contre les Sun, places qu’elle distribuera gratuitement pour essayer que son absence soit adoucie par l’ambiance et la chaleur du public d’Arizona.

La dernière bagarre en WNBA remonte à 2008 : c’était entre les Detroit Shock et les Los Angeles Sparks. La WNBA avait alors suspendu 11 joueurs et entraîneurs pour 1 à 4 matchs. Autres temps, autres mœurs ? Pas si sûr 😆



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *