Rassurez-vous, Brittney Griner va mieux !

Des performances en demi-teintes, un départ soudain et une communication au point mort, on ne peut pas dire que l’expérience Wubble ait été un franc succès pour la pivot du Phoenix Mercury, Brittney Griner. C’est donc avec un grand soulagement qu’on l’a vue rejoindre son club d’Ekaterinburg en janvier dernier.

Présente la semaine dernière au camp d’entraînement de Team USA à Columbia, en Caroline du Sud, BG a participé à une vidéoconférence avec plusieurs journalistes. Elle a notamment déclaré que sa recherche d’une aide au niveau de la santé mentale avait été très importante et lui avait permis de revenir jouer et de se sentir beaucoup mieux à l’heure actuelle.

Concernant son départ, Brittney est resté évasive : “Avec tout ce qui se passait, tout ce à quoi je faisais face, j’avais juste besoin de prendre ce congé. Je pense que plus de gens devraient être ouverts à parler des problèmes de santé mentale. Au lieu de s’accrocher à tant de choses”. C’est évidemment un message qui fait écho à celui tenu par Kayla McBride en septembre dernier.

C’est donc une Brittney Griner gonflée à bloc qu’on a eu le plaisir de retrouver : “Je me sens maintenant merveilleusement bien. J’ai aussi utilisé ce temps pour travailler sur mon corps, la rééducation de mon genou et d’autres parties de mon corps. Je me sens bien et prête à reprendre maintenant”. Il se dit que la tension artérielle de la plupart des postes 5 de la WNBA a doublé à la simple lecture de cette affirmation.

La reprise, justement, se fera-t-elle à Phoenix ? On avait craint que son départ n’ait pas été bien perçu et vécu par la franchise de l’Arizona et par certaines de ses coéquipières. Il faut dire qu’un charmant corbeau sévissait sur Instagram avec des théories dignes de la plus sordide des séries Netflix. Il n’en est rien selon les propos de BG qui se réjouit d’ailleurs de rejouer à nouveau avec Diana Taurasi : “Le jour où elle décidera de quitter la WNBA sera un jour très triste. Mais ce jour n’est pas encore arrivé et je suis très excitée. Jouer avec Dee est incroyable”.

L’intersaison du Mercury a été très calme à l’exception de l’arrivée de Kia Nurse et Megan Walker ces derniers jours. On est donc dans un processus stable à Phoenix, tout ce qu’il faut à notre brand news Brittney !



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *