Etude de cas : analysons un troll sur Twitter

“C’est une blague, ne le prenez pas sérieusement”. Voilà comment poster son petit troll en toute impunité sous couvert de l’humour. Malheureusement, à cause des milliers de messages à caractère misogyne qui fleurissent sur les réseaux sociaux à chaque post en rapport avec la WNBA, on n’a plus vraiment envie de rire.

Mais finalement, quelle est l’essence de ce genre de messages décrédibilisants pour la WNBA et les athlètes qui la composent ? La réponse est simple : un savant mélange de désinformation et de mauvaise foi. Trêve de blabla, passons à la pratique.

Le postulat de base

PointGod, un sémillant twitto fan de Chris Paul et Kevin Durant, a trouvé cocasse et opportun de comparer le nombre de points marqués en carrière par Diana Taurasi et Andrew Wiggins.

Diana, faut-il le rappeler, est la meilleure scoreuse All-time de la WNBA et est très souvent citée dans le fameux débat de la GOAT. Andrew Wiggins, rookie de l’année 2015, est un très bon joueur mais il n’a pas été à la hauteur des attentes, très fortes, qui avaient été placées en lui suite à ses débuts en NBA. Son nom n’a donc pas été choisi par hasard.

Au niveau chiffres, Diana a marqué 8575 points et Andrew Wiggins 8943. Vous voyez poindre le petit raccourci facile : la plus grande scoreuse chez les femmes se fait dépasser par un joueur qui n’a même jamais été All Star. On balance des chiffres mais sans aucune réflexion, explication ni mise en perspective. Mais c’est pour rire lolilol !

Edit : Le tweet n’est plus disponible, le twitto en question ayant rendu son compte privé. Les 2 images étaient simplement des captures d’écran des fiches Google des 2 joueurs avec le nombre de points marqués en carrière.

La démonstration

La première chose à savoir, c’est qu’une saison régulière de WNBA compte 32 matchs (ça a parfois été un peu plus ou un peu moins selon les saisons). Il y a 82 matchs dans une saison de NBA depuis un bon moment déjà.

Diana Taurasi a donc marqué 8575 points en 437 matchs, soit une moyenne de 19.6 points par match. Andrew Wiggins, lui, a marqué 8943 points en 454 matchs, soit une moyenne de 19.7 points par match. Voilà déjà une première mise en perspective.

Mais ce n’est pas tout, un match de NBA dure 48 minutes alors qu’un match de WNBA compte 8 minutes de moins. Andrew Wiggins a joué 16238 minutes dans sa carrière contre 13601 pour Diana Taurasi.

Donc, oui, le joueur des Warriors a marqué 368 points de plus que Diana. Mais avec 2637 minutes en sus au compteur. Ca ne veut déjà plus dire la même chose.

Ce qu’il fallait démontrer

Le but de cet article n’est pas spécialement de me lancer dans des calculs savants, ni même de démontrer que Diana est une plus grande scoreuse qu’Andrew Wiggins. Il s’agit juste essayer de faire comprendre aux trolls que comparer les statistiques et les performances de la NBA et de la WNBA n’a aucune raison d’être. Oui, bon… en fait, c’est presque mission impossible. Haters gonna hate comme on dit. Mais au moins, j’aurai vidé mon sac.

Lorsque Florence Griffith-Joyner a battu le record du 100 mètres en 1988, personne n’a rabaissé sa performance en lui précisant qu’elle avait couru la distance en 0,66 secondes de plus que Ben Johnson.

C’est pourtant le traitement que l’on fait à chaque record en WNBA : Sue Bird et ses 2831 assists ? On lui balance les chiffres de John Stockton, Jason Kidd ou Steve Nash. Diana et ses 8575 points ? N’importe quel bon joueur de NBA peut rivaliser avec ce nombre. Mais les nombres, justement, on leur fait dire ce qu’on veut. Les les trolls s’en servent uniquement pour discréditer toutes les performances sportives des femmes. Et encore, l’exemple que je viens de prendre est particulièrement soft. La plupart des trolls ne prennent pas la peine d’argumenter et se contentent d’apostropher des femmes plus accomplies que eux ne le seront jamais, en leur demandant de rester dans la cuisine ou d’aller leur préparer un sandwich…

Bizarrement, tout ça finit par ne plus nous faire rire.



Un commentaire sur

Etude de cas : analysons un troll sur Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *