Les Belgian Cats sont en finale de l’Eurobasket après une victoire sur le fil face à la France

On avait peur de la Serbie et au final, ça a viré à la correction. Mais aujourd’hui, l’adversaire est la France. Pas besoin de vous expliquer pourquoi l’enjeu est de taille : aucune envie d’entendre à nouveau parler du seum belge pendant 4 ans et surtout, les Bleues sont omniprésentes sur l’échiquier du basket européen depuis tellement longtemps (et pas par hasard 🫠) ! Une seule chose à faire pour les Cats: gagner et filer en finale. Ca serait la première finale de l’Eurobasket dans l’histoire du basket belge. Ce qu’elles font actuellement est grand : Emma & Cie peuvent écrire l’histoire dès ce soir.

Le début du match est le premier où les Cats ne dominent pas d’entrée de jeu. L’intensité est présente et la défense française n’a plus rien à voir avec ce qu’on avait pu entrevoir dans les premiers matchs des Bleues. Dans un premier temps, la seule réponse que trouvent les Cats compte 4 lettres : Emma ! Elle marque 8 points des 10 premiers de la Belgique. Bethy Mununga fait également beaucoup de bien avec une présence au rebond phénoménale. Côté français, Sandrine Gruda est bien dans son match mais le jeu proposé par les Bleues est moins abouti que celui des Belges, tout simplement.

Dans le 2ème quart-temps, Julie Vanloo prend feu et permet au Cats de prendre un peu le large. Coach Meziane utilise très bien ses temps morts à chaque fois que les Françaises commencent un run. À la mi-temps, les Cats ont 14 points d’avance : 44 à 30. Emma Meesseman a déjà 18 points au compteur, Julie Vanloo 16 et Bethy “Fowles” Mununga en est à 8 rebonds .

https://twitter.com/EuroBasketWomen/status/1672682988419846144?s=20
https://twitter.com/EuroBasketWomen/status/1672691038366867458?s=20

Le 3ème quart-temps voit la France retrouver des couleurs, notamment grâce à Alexia Chartereau et son adresse légendaire. La Belgique tient mais l’euphorie offensive de la première mi-temps n’est plus là. Il faut dire que la profondeur du banc belge est nettement inférieure à celle des Françaises et le match se joue à un tel niveau d’intensité que les cadres des Cats fatiguent, tout simplement. L’écart fond tandis que les minutes s’égrainent et il faut laisser aux Françaises qu’elles montrent une combativité sans faille. La fin de match est irrespirable mais c’est Emma Meesseman qui se positionne à nouveau comme la patronne, assumant et portant l’équipe à bout de bras pour finalement offrir aux Cats leur première finale. 67 à 63, la fin du match aurait pu virer au hold up français mais c’est finalement l’équipe qui a montré le plus beau visage durant tout le tournoi qui l’emporte.

Les Bleues n’auront en tout cas pas à rougir de leur prestation face aux Cats. On peut logiquement s’inquiéter un peu de l’état de forme des Belges pour la finale de demain car on les a vues marquées en fin de match. Mais malgré cela, elles ont tenu. Il y avait la fatigue, d’une part, mais aussi le stress lié aux souvenirs de la dernière confrontation avec la France. Certains sont toujours en thérapie pour l’oublier.

https://twitter.com/EuroBasketWomen/status/1672707571231371264?s=20
https://twitter.com/EuroBasketWomen/status/1672712385163845633?s=20

La finale aura lieu demain à 20h face à l’Espagne. Il reste peu de temps pour récupérer de ce match qui laissera sans aucun doute des séquelles physiques à nos Cats alors que l’Espagne a dû batailler moins âprement pour décrocher son sésame. Qu’à cela ne tienne, repos ou pas, la Belgique a rendez-vous avec l’histoire demain ! 😍

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !