Diana Taurasi est immortelle, 8-0 pour le Sun

Connecticut vs Atlanta : 69-50

L’enchaînement était trop difficile pour le Dream qui, après avoir battu les Aces à domicile, n’a pas réussi la passe de deux face au leader. En encaissant un 22-10 sur le second quart temps avec un très faible 4/17 aux tirs, les joueuses de Tanisha Wright sont tout simplement tombées sur plus fortes qu’elles des deux côtés du terrain. Limitée à seulement 50 pts à 28.8% aux tirs, la formation de Géorgie a été dominée par une équipe du Sun qui réalise le meilleur départ de son histoire, 8-0 !

La différence s’est principalement faite dans le second quart temps avec les 12 points et 8 rebonds de DeWanna Bonner, souvent servie par sa fiancée Alyssa Thomas. A +12 à la pause, Brionna Jones et ses coéquipières vont faire le job en défense et assurer le coup en attaque avec Bonner mais aussi l’excellent apport (à nouveau) de DiJonai Carrington. Elles continuent donc leur sans-faute et avec la venue de la lanterne rouge Washington chez elles dans la nuit de mardi à mercredi, cette série devrait encore se prolonger. Alyssa Thomas finit à deux points du triple double alors que Jones a encore eu un impact remarquable avec un temps de jeu qui monte gentiment (9 pts, 5 rbds, 4 ass).

Pour Atlanta, le trio majeur Charles-Gray-Howard termine à un affreux 10/38 soit 26.3% de réussite aux tirs. Pour Howard, elle en est même à 15 paniers à longue distance manqués de suite. Un début de saison difficile pour elle alors que ses coéquipières sont bonnes par intermittence. Certes, c’était un gros match cette nuit, mais cette équipe est particulièrement irrégulière et on peine à la juger.

Les stats et faits à retenir

Connecticut

DeWanna Bonner : 18 pts, 10 rbds, 2 ctrs, 8/15 aux tirs, 2/4 à 3 pts

DiJonai Carrington : 15 pts, 4 rbds, 3 ass, 6/10 aux tirs

Tyasha Harris : 13 pts, 4 rbds, 3 ass

Atlanta

Tina Charles : 12 pts, 12 rbds, 4 ints

Connecticut: +12 aux rebonds, +12 aux assists (22 ass sur 28 paniers marqués)+31 pour les starters. +10 points dans la raquette. 10 joueuses utilisées, les cinq remplaçantes ont joué entre 1 et 12 minutes. Olivia Nelson-Ododa, 6 rbds.

Atlanta : 28.4% aux tirs, 18.8% à 3 pts. 11 joueuses utilisées, les six remplaçantes ont joué entre 2 et 17 minutes. Aerial Powers, 7 pts et Naz Hillmon, 7 pts, 4 rbds, 2 ints.

Los Angeles vs Phoenix : 68-87

A domicile, le Mercury s’est ressaisi dans une rencontre qu’il devait gagner. Face à une équipe de Los Angeles décevante pour ne pas dire plus, les protégées de Nate Tibbetts ont fait la différence au gré d’un 15-0 au début du deuxième quart.

En tête de 17 longueurs à la pause, Phoenix va inscrire 29 points supplémentaires dans le troisième quart temps avec un duo Cloud-Taurasi en feu. 8/11 aux tirs à 5/6 à 3 pts sur ces dix minutes, le back court était inarrêtable ! Dearica Hamby tentera bien de réveiller sa formation mais elle partira de beaucoup trop loin pour espérer quoi que ce soit. Esseulée, la numéro 5 de LA a en plus du voir sa coéquipière Lexie Brown ne pas terminer la partie car touchée à la cheville. Une force offensive de moins dans une attaque déjà à la peine…

C’est donc une nouvelle défaite pour les Sparks qui peinent vraiment offensivement et qui ont vu leur adversaire être très adroit ce qui n’a pas arrangé les choses. Les deux rookies Cameron Brink et Rickea Jackson ont été globalement discrètes.

C’est une victoire qui fait du bien au moral pour Phoenix. Toujours privées d’Allen et de Griner, les Arizoniennes ont pu compter sur leurs tirs extérieurs. Très dépendantes de leur adresse, elles ne nous rassurent pas sur le long terme, mais le succès est là et c’est bien l’essentiel sur cette rencontre. Par contre, Diana Taurasi montre que même à bientôt 42 ans (dans 8 jours), elle reste encore une scoreuse incroyable. “DT” a claqué 31 points avec 7 paniers primés. Respect !

Les stats et faits à retenir

Los Angeles

Dearica Hamby : 23 pts, 4 rbds, 3 ass, 9/12 aux tirs, 3/3 à 3 pts

Kia Nurse : 12 pts, 4 ass, 5/6 aux lf

Phoenix

Diana Taurasi : 31 pts, 2 ints, 9/14 aux tirs, 7/9 à 3 pts, 6/6 aux lf

Natasha Cloud : 21 pts, 3 rbds, 12 ass, 2 ints, 2 ctrs, 3/5 à 3 pts

Kahleah Copper : 12 pts, 3 rbds

Sophie Cunnigham : 10 pts, 5 rbds, 4 ass, 3/3 aux lf

Los Angeles : 39.1% à 3 pts. 10 joueuses utilisées, les cinq remplaçantes ont joué entre 5 et 22 minutes. Aari McDonald 5 ass et Zia Cooke, 8 pts.

Phoenix: 48.3% à 3 pts, 85% aux lf. 8 joueuses utilisées, les trois remplaçantes ont joué entre 11 et 24 minutes. Sug Sutton, 5 pts, 3 ints, Liz Dixon, 3 rbds, Kiki Herbert Harrigan, 3 rbds, 2 ints, 2 ctrs.

Indiana vs New York : 68-104

Sérieuses, les New Yorkaises n’ont pas tremblé pour leurs débuts dans la Commissioner’s Cup, compétition dont elles sont tenantes du titre. Face à une équipe d’Indiana qui semblait émoussée de ses efforts de la veille face à Chicago, les joueuses de Sandy Brondello ont fait le travail en proposant du bon basket, même si l’opposition n’était bien entendu pas la plus forte.

En menant 23-4 après un peu plus de six minutes de jeu, Sabrina Ionescu et ses coéquipières se sont rapidement mises à l’abri malgré une entame de deuxième mi-temps un peu poussive. Avec une Caitlin Clark pas au mieux physiquement (3 pts à 1/10 aux tirs), Kelsey Mitchell a tenté de donner un coup de boost à sa formation mais elle était trop seule.

C’est globalement le collectif de New York qui est à mettre à l’honneur sur cette partie avec 5 joueuses à 10 points ou plus et même 7 à 8 points ou plus. Meilleure marqueuse d’entre elles, Betnijah Laney-Hamilton termine à 20 pions en étant très propre (7/9 aux tirs). Face à une défense qui a laissé beaucoup d’espaces, NY s’est régalé que ce soit sur jeu rapide ou sur jeu posé. Malgré ce début de saison encore un peu mitigé, le bilan comptable reste très bon avec cette 7ème victoire en neuf rencontres.

Du côté d’Indy, on a senti beaucoup de fatigue et les jambes lourdes chez les joueuses de Christie Sides. Hormis le duo Smith-Mitchell, pas grand-chose à tirer de cette rencontre où elles n’avaient pas les armes techniques, physiques et mentales pour rivaliser avec un gros poisson de la ligue.

Les stats et faits à retenir

Indiana

Kelsey Mitchell: 21 pts

NaLyssa Smith: 17 pts, 8 rbds, 8/14 aux tirs

New York

Betnijah Laney-Hamilton : 20 pts, 5 ass, 2 ints, 7/9 aux tirs, 5/5 aux lf

Jonquel Jones : 18 pts, 13 rbds, 4 ass, 2 ints, 8/11 aux tirs

Sabrina Ionescu : 16 pts, 6 rbds, 6 ass, 5/10 aux tirs, 4/5 aux lf

Breanna Stewart : 13 pts, 6 rbds, 5 ass

Kennedy Burke : 10 pts, 4 rbds, 5 ass, 4/5 aux tirs, 2/2 à 3 pts

Indiana : 11 joueuses utilisées, les six remplaçantes ont joué entre 2 et 20 minutes. Erica Wheeler, 7 pts et 4 rbds. Grace Berger, 6 pts et 4 rbds.

New York : +11 aux rebonds, 30 assists sur 38 paniers marqués. 57.6% aux tirs, 44% à 3 pts, 85% aux lf, +12 points dans la raquette. 10 joueuses utilisées, les cinq remplaçantes ont joué entre 3 et 23 minutes dont Kennedy Burke mais aussi Kayla Thornton, 5 pts et 2 ints et aussi Leonie Fiebich, 8 pts à 2/4 à 3 pts.

Dallas vs Minnesota : 76-87

C’est toujours sans deux joueuses majeures que doit composer Latricia Tramell pour affronter Minnesota. Forcément, pas simple de faire face à une des meilleures équipes de la ligue dans ces conditoins, mais son groupe s’est très bien battu. Malheureusement, elles n’ont pas tenu la longueur physiquement avec une rotation courte et des joueuses un peu sur les rotules sur la fin de la partie.

Ce match fût indécis pendant très longtemps jusqu’à ce 16-0 infligé par les joueuses de Cheryl Reeve avec notamment la belle entrée de la meneuse française Olivia Epoupa qui a beaucoup apporté des deux côtés du terrain alors que Courtney Williams n’était pas dans un grand jour. Les Wings ne se remettront pas de ce partiel décisif et rendront les armes non sans avoir encore essayé un vain comeback.

C’est une seconde défaite de rang pour Arike Ogunbowale et compagnie, qui font preuve de beaucoup de bravoure à l’image de Billings ou Maddy Siegrist. Les Texanes sont limitées en talent et en nombre et il est très difficile de rivaliser avec une équipe aussi complète que les Lynx. Estimée à trois semaines, l’absence de Natasha Howard devrait bientôt prendre fin. Cela ferait le plus grand bien à cette équipe en clair manque de rotations.

Bien accroché dans le top 3 de la ligue, Minny garde le rythme. Rien n’a été facile, mais 49 points du duo McBride-Collier ainsi qu’un bel effort collectif en fin de partie leur a permis de l’emporter. Avec ce sixième succès cette saison, elles gardent le rythme de New York actuellement secondes au classement.

Les stats et faits à retenir

Dallas

Arike Ogunbowale : 21 pts, 6 rbds, 6 ass, 6 ints, 2/5 à 3 pts, 7/7 aux lf

Monique Billings : 19 pts, 15 rbds, 3 ass, 9/14 aux tirs

Maddy Siegrist : 12 pts

Sevgi Uzun : 12 pts, 4 rbds, 4 ass, 3 ints

Minnesota

Kayla McBride : 25 pts, 4 ass, 2 ints, 5/9 à 3 pts, 6/7 aux lf

Napheesa Collier : 24 pts, 14 rbds (6 offensifs), 4 ass, 3 ints, 10/18 aux tirs

Courtney Williams : 10 pts, 5 rbds, 4 ass, 3 ints, 3/6 aux tirs, 4/4 aux lf

Dallas : +7 aux rebonds, 85.7% aux lf, +10 points dans la raquettes, 28 ballons perdus, +14 points sur ballons perdus. 9 joueuses utilisées, les quatre remplaçantes ont joué entre 30 secondes et 12 minutes avec Kalani Brown à 4 pts et c’est tout.

Minnesota : 42.1% à 3 pts, 88.2% aux lf, +13 points du banc (+40). 11 joueuses utilisées, les six remplaçantes ont joué entre 30 secondes et 23 minutes dont Zandalasini, 6 pts, Juhasz, 7 pts, 3 ass et Epoupa, 4 pts, 2 ass, 4 ints.

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !