Preview Saison 2021 : New York Liberty

New York Liberty : Bilan Saison 2020

📈

  • 2 Victoires – 20 Défaites
  • 12ème de la régulière
  • Pas de qualification en playoffs
  • Jazmine Jones élue All-Rookie Team

Relire le “conseil de classe” de la saison 2020

✍️ Mouvements de l’intersaison

👋 Départs : Kia Nurse (Phoenix), Amanda Zahui B (Los Angeles), Paris Kea (non signée)

🤝 Arrivées : Natasha Howard (Seattle), Betnijah Laney (Atlanta), Sami Whitcomb (Seattle), Michaela Onyenwere (Draft), Didi Richards (Draft), Marine Fauthoux (Draft), Valerie Higgins (Draft), Asia Taylor (Agent libre)

La deuxième semble enfin enclanchée du côté de New York. Avec l’arrivée l’année passée de Sabrina Ionescu, un nouveau Front Office, Coach et un rachat et déménagement du côté de Brooklyn, c’est une page toute fraiche qui se tourne pour le New York Liberty. Avec Sabrina, et ce malgré ses seulement 2 matchs joués la saison dernière, la franchise sent qu’elle a en sa meneuse une pépite qu’il convient d’entourer au plus vite. Le management ne s’est donc pas tourné les pouces et a fait en sorte de commencer à construire un effectif à la hauteur de ses ambitions.

C’est ainsi Natasha Howard qui est signée pour prendre la place dans la raquette d’Amanda Zahui B. Après 3 bagues en 4 saisons, Natasha Aspire désormais à un rôle plus sous les spotlights. Elle a dors et déjà comparé son duo avec Sabrina Ionescu comme les nouveaux Shaq et Kobe. On lui laissera la paternité de cette comparaison mais l’excitation est présente, c’est un fait. Dans les autres pièces importantes, Betnijah Laney, MIP en titre, et Sami Whitcomb, shooteuse très précieuse, viennent accompagner Ionescu sur les lignes arrières.

Pour le reste, le tri aura été fait parmi l’amoncellement de rookies de la saison passée. Au niveau jeunesse, notons l’arrivée de Michaela Onyenwere qui devrait amener un profil très intéressant sur l’aile.

🔍 Le point sur l’équipe

Roster :

En date du 30/04/21

Cinq Majeur présumé :

  1. Sabrina Ionescu
  2. Sami Whitcomb
  3. Betnijah Laney
  4. Natasha Howard
  5. Kiah Stokes

Plusieurs questions se posent concernant la manière dont le 5 majeur sera articulé. Sami Whitcomb semble une candidate parfaite pour le rôle de 6e joueuse. Cependant, la faiblesse sur les ailes nous laisse entendre que Betnijah pourrait être décalée au poste 3 pour combler ce manque, laissant un spot à l’arrière pour Sami. Celle-ci nous confiait récemment qu’elle espérait voir sa carrière prendre une autre tournure à New York, avec un rôle plus important. On mettra donc une petite pièce sur Sami qui débute. A moins que le retour dans la grosse pomme de Rebecca Allen ne s’accompagne d’une place dans le 5 à l’aile, auquel cas Sami retrouverait probablement son rôle de prédilection en sortie de banc.

🤩 Le Point Fort : Un pick’n roll injouable

Imaginez. Vous êtes associate head coach en charge de la défense d’une équipe WNBA et voici le problème qui se pose à vous : Sabrina Ionescu, formidable passeuse ET marqueuse, définition par excellence de la triple menace se présente face à votre défense. Natasha Howard vient lui poser un écran, prête, au choix, à rouler vers le cercle de toute sa puissance physique ou au contraire à “pop” et shooter de loin avec la dextérité qu’on lui connait. Pour complexifier la chose, Sami Whitcomb, formidable en catch and shoot, attend sagement dans son corner et étire votre défense, tandis que Betnijah Laney se tient prête à effectuer toutes les tâches que vous lui confierez.

Ce schéma, s’il se met en place autant que son potentiel sur papier le laisse entrevoir, pourrait créer des cheveux blancs chez pas mal d’adversaires du Liberty cette année. Entendons-nous bien, loin de nous l’idée de présenter cette équipe comme une attaque all-time que personne ne pourra arrêter mais par rapport aux difficultés offensives – c’est un euphémisme – de la saison dernière, le contraste promet d’être flagrant.

😫 Le Point Faible : la profondeur d’effectif

Si le Cinq majeur a fait peau neuve, on ne peut pas encore dire que l’ensemble de l’effectif soit au niveau. Si les postes arrières sont plus ou moins doublés, on ne peut pas vraiment en dire autant des ailes et de la raquette. Beaucoup de jeunes joueuses doivent encore évoluer et faire leurs preuves. Le projet n’est pas encore abouti et il s’agira là probablement d’un axe de progression pour l’équipe dans le futur.

🧐 La joueuse à suivre : Natasha Howard

New York devrait être une équipe intéressante à suivre cette saison. Il faut dire que l’effectif a été grandement remanié, entre autre par l’arrivée de Natasha Howard dans l’effectif. Après 3 saisons passées du côté de Seattle et deux bagues par la même occasion, auxquelles il convient de rajouter une bague en 2017 avec Minnesota, Natasha aspire désormais à un nouveau challenge. La saison 2019 sans Breanna Stewart aura montré qu’elle avait intrinsèquement ce qu’il fallait pour être la franchise player d’une équipe et sortir une saison individuelle de calibre MVP. C’est donc ce contexte particulier qu’aura cherché Howard lors de cette Free Agency.

L’arrivée de Natasha Howard ne devrait pas bousculer la hiérarchie à New York. Le Liberty devrait rester l’équipe de Sabrina Ionescu, même si celle-ci n’a finalement joué en tout et pour tout que 2 matchs et demi. Mais le duo que vont proposer ses deux joueuses devrait valoir son pesant de cacahuètes. Natasha Howard l’a d’ailleurs comparé au duo Shaq et Kobe. Nous lui laisserons la paternité de ce parallèle osé mais force est de constater que les feuilles de stats devraient être correctement noircies entre ces deux incroyables joueuses. Ce qui nous intéressera de près en revanche sera de voir de quelle manière elles arriveront à transposer tout cela en victoires collectives.

🔮 Pronostic

Florian : Après cette formidable intersaison, l’optimisme est de mise du côté de Big Apple. Fini le centre de développement pour collégiens, le Liberty arrive désormais avec une vraie équipe, du moins sur le papier. Sabrina Ionescu devrait nous montrer, sur une saison complète, les promesses entrevues lors de ses deux premiers matchs de 2020. C’est pourquoi je vois New-York accrocher sa place en Playoffs, à la 8e position. Et vu le caractère défensif que nous a montré l’équipe l’année dernière, je pense que Natasha Howard y verra le contexte parfait pour s’exprimer et aller chercher son deuxième trophée de Joueuse défensive de l’année.

Stéphanie : Je pense être la plus emballée par NY cette saison. Il faudra un peu de temps que les automatismes se mettent en place et que l’équipe apprenne à jouer ensemble mais ce vent de renouveau qui souffle sur Brooklyn ne me laisse définitivement pas indifférente. Alors oui, New York retrouvera, je l’espère, les playoffs. Mais je les vois même s’offrir une confortable 7ème place.

Olivia : Pas grande chose à voir entre le Liberty version 2020 et le Liberty version 2021. Les arrivées de Natasha Howard, Sami Whitcomb et Betnijah Laney ainsi que le retour de Sabrina Ionescu ont complètement bouleversé la dynamique de l’équipe de Big Apple, ce qui permet selon moi d’imaginer un Liberty embarqué dans la course aux playoffs. Je vois l’équipe de Walt Hopkins terminer en huitième position de la saison régulière, et pourquoi pas créer la surprise en ne s’en tenant pas au premier tour des playoffs.

Shaï : J’ai mis New York 8e, mais avec une forte envie de les placer plus haut. Voir beaucoup plus haut. Je me suis calmé en me rappelant quand même que l’équipe était presque complètement neuve, qu’il fallait un peu de temps pour que la mayonnaise prenne et qu’on parlait de… New York. Une ville aussi fabuleuse que maudite sportivement. On va donc y aller mollo avec un retour en playoffs pour commencer en attendant plus si affinités. Sur un classement des équipes que j’ai le plus envie de voir en action, je pense par contre que le Liberty arrive en première position. 

📹 Notre analyse en vidéo



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *