fbpx

Les Mystics championnes 2019, Emma MVP, what else ?

Washington Emma Meesseman 22pts 2stl 2blk • Elena Delle Donne 21pts 9rbd
Connecticut Jonquel Jones 25pts 9rbd • Alyssa Thomas 21pts 12rbd

Game 5, nous y sommes. 40 minutes pour connaître les championnes 2019 de la WNBA. Quelle que soit l’équipe gagnante, ce sera une première. D’un côté, les Mystics d’Elena Delle Donne et de Mike Thibault, 2 grands noms de la WNBA qui attendent leur couronne depuis de nombreuses saisons maintenant (un poil plus pour Coach Thibault même 😆). De l’autre côté, le Sun de Curt Miller, qui a bâti une saison complète sur le fait que Connecticut est un marché qui n’est pas respecté à sa juste valeur. Ca aiguise les crocs, forcément. Ce soir, ce sera physique, ce sera intense, ce sera un Game 5 🤩

Et donc, ça commence vite et ça commence fort. Les équipes se rendent coup pour coup dans une ambiance qui fait honneur à l’enjeu. A moins de 4 minutes de la fin du 1er quart-temps, les Mystics sont menées de 2 points. Kristi Toliver balance alors un missile qui pousse Washington devant tandis qu’Alyssa Thomas doit regagner le banc pour une 2ème faute plus que légère, voire imaginaire… Mais pas de soucis, Jonquel Jones fait sa part du boulot dans la raquette et les 2 équipes se tiennent dans un mouchoir de poche : c’est 23 à 20 pour les Mystics après 10 minutes.

L’avance grimpe à 6 points pour les Mystics mais comme toujours dans cette série, Connecticut revient au score et prend même 2 points d’avance. On le pressentait, le match est physique et au petit jeu des lancers-francs, les Mystics sont les plus fortes. A 3 minutes de la fin, c’est à nouveau une égalité, 34 partout. Jonquel Jones commet sa 3ème faute de la soirée sur Tasha Cloud mais reste sur le terrain. Un pari osé de Coach Miller mais payant puisqu’à après un 3 points d’Emma, c’est Jonquel qui lui rend la pareille. A la mi-temps, c’est 42 à 43, le Sun mène d’un petit point. Il y a eu 11 égalités et 6 changements de leader dans ces 20 premières minutes de jeu. Serré vous avez dit ?

Des 2 côtés, les leaders répondent présentes : 13 points/6 rebonds pour Jonquel Jones, 10 points/4 rebonds pour Elena Delle Donne.

Le 3ème quart-temps démarre mal pour les Mystics : le Sun leur passe un 2-8 et pousse Kristi Toliver a faire 2 marchers d’affilée. Après 3 minutes de jeu seulement, Mike Thibault demande donc un temps-mort. Enfin, les Mystics réagissent et profitent surtout de la 4ème faute de Jonquel Jones. Cette dernière sur le banc, c’est Brionna Jones qui doit défendre sur Emma et la Belge en tire un avantage considérable. Avec l’aide d’EDD, elle efface l’avance de 8 points et à la fin du 3ème quart-temps, le Sun ne mène plus que de 2 points : 62 à 64. Emma a marqué 11 points en quelques minutes et porte son compteur personnel à 18 points.

View this post on Instagram

PLAYOFF EMMA CAN’T BE TAMED

A post shared by Washington Mystics (@washmystics) on

Le 4ème quart-temps est toujours aussi serré mais légèrement à l’avantage des Mystics grâce à l’adresse derrière l’arc retrouvée par Tasha Cloud. Ses 2 tirs à longue distance font beaucoup de bien aux Mystics car en face, Jonquel Jones est tout simplement royale. A moins de 5 minutes de la fin, ce sont les Mystics qui sont devant de 4 unités. Comme au Scrabble, chaque possession va compter triple… et c’est dans ce timing parfait qu’EDD et Emma, encore elles, prennent leurs responsabilités en attaque pour permettre à Washington de prendre un avantage certain : c’est 80-72 avec 2 minutes 40 à jouer. L’écart ne faiblit pas, c’est 84 à 76 à 1 minute 30 de la fin. Stricklen tente un 3 points bloqué par Emma Meesseman. Le Sun ne reviendra plus, quelques lancers plus tard, la salle explose de joie : les Mystics s’imposent 89 à 78 face à une équipe de Connecticut qui aura impressionné durant toute la série.

Dans une euphorie collective, les Mystics fêtent donc le premier titre de leur histoire. Et, cerise sur le gâteau, la MVP des Finals n’est autre… qu’Emma Meesseman ! Il faut dire qu’en sortie de banc, 18 points de moyenne sur ces finales et 22 ce soir, “c’est quelque chose” comme on dit en Belgique. Elle est d’ailleurs la première MVP à ne pas être une joueuse du 5 de base. Mike Thibault l’avait dit : elle est la pièce manquante pour le titre, elle l’a démontré cette nuit.

La déception doit être bien grande pour le Sun qui a perdu pied dans le 4ème quart-temps après avoir tenu la distance et même parfois bien plus durant presque tout le match. Ces Finales ont été magnifiques et c’est évidemment grâce aux 2 équipes, ne l’oublions pas.

Mystics, Sun… Ce soir, c’est surtout le basket féminin qui en est encore sorti grandi avec un tel spectacle !

Voir les moments forts du match

Game Recap: Connecticut at Washington, October 10 (WNBA Finals Game 5)

Behind 2019 Finals MVP Emma Meesseman's 22-point outing, the Washington Mystics defeated the Connecticut Sun 89-78 to win their first WNBA title in franchise history.

Posted by WNBA on Thursday, October 10, 2019


Un commentaire sur

Les Mystics championnes 2019, Emma MVP, what else ?

  • 1stLeBronJamesFan

    Le match 3 atroce des suns a décidé de la série. Après c’était dur à rattraper. Bravo à Emma qui est vraiment la joueuse incroyable du mystic. Superbe saison de bout en bout. Go sky, on se vengera du vol de Vegas la saison prochaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *