fbpx

Jonquel Jones domine les débats dans un Game 2 disputé

Washington Emma Meesseman 23pts 8rbd • Tianna Hawkins 16pts 6rbd
Connecticut Jonquel Jones 32pts 18rbd • Alyssa Thomas 21pts 12rbd

Après un Game 1 remporté sans trembler par les Mystics, le Sun va devoir mettre les bouchées doubles pour espérer ne pas rentrer dans le Connecticut le dos au mur. Plutôt discrète durant la 1ère manche, on attend surtout un réveil de Jonquel Jones et de Jasmine Thomas alors que du côté des Mystics, s’assurer un 2ème succès à domicile serait un sacré pas vers le trophée tant convoité et une répétition du scénario qui a permis à Washington de l’emporter face aux Aces.

Le match ne commence pas tout à fait de la même façon que le Game 1 malgré l’ouverture du score par Ariel Atkins : la réussite est bien moins présente du côté de Washington et seules les 2 arrières, Kristi Toliver et Tasha Cloud, arrivent à rentrer dans la raquette du Sun en début de partie. Connecticut, par contre, est redoutable : les filles de Curt Miller parviennent à gober plusieurs rebonds offensifs importants. Tout le 5 du Sun répond présent et marque au minimum 4 points dans ces 10 premières minutes. Elena Delle Donne sort après 3 minutes de jeu et file au vestiaire pour des soucis de dos : c’est tout l’équilibre de Washington qui est perturbé et le Sun s’impose 29 à 17 à la fin du 1er quart-temps.

Avec Emma Meesseman en remplaçante de luxe pour EDD, les Mystics placent un 9-2 qui leur permet de revenir à 5 points. Tiana Hawkins enquille notamment 2 shots à longue distance qui font beaucoup de bien mais en face, Jonquel Jones est tout simplement inarrêtable. Les Mystics le craignaient : après sa contre performance du Game 1, Jones revient en force ce soir avec… 18 points et 10 rebonds en 1 mi-temps. Le Sun ne lâche rien et parvient à annuler le come back des Mystics : c’est 46 à 56 à la mi-temps. La réussite à 3 points est seulement à 33.3% pour Washington, seules Kristi Toliver (11 points) et Emma Meesseman (10 points) dépassent les 10 points sur ces 20 premières minutes de jeu.

La partie reprend et Jonquel Jones fait rapidement sa 3ème faute contre LaToya Sanders. Emma Meesseman continue de prendre ses responsabilités mais le jeu rapide en transition du Sun fait beaucoup de mal à Washington qui ne parvient pas à rattraper son retard. Coach Thibaut demande un temps-mort alors que l’écart est de 11 points, espérant apporter des solutions à son équipe. Et ça marche : les Mystics resserrent leur défense, Aerial Powers place quelques accélérations dont elle a le secret, Emma Meesseman ne baisse pas en intensité et un run 12-2 plus tard, Washington n’est plus qu’à 2 points à moins d’une minute de la fin du 3ème quart-temps. L’inévitable Courtney Williams brise la série catastrophique du Sun en marquant 2 points et après 30 minutes de jeu, c’est 69 à 73. Les Mystics se font manger au niveau du rebond, notamment par Jones qui en est à 7 rebonds offensifs mais l’apport offensif du banc de Washington commence à peser dans la balance. Encore une fois, le 4ème quart-temps s’annonce chaud…

Et ça commence tout de suite avec un 3 points bien envoyés de Hawkins mais auquel Williams répond immédiatement. Holmes arrive à intercepter une mauvaise passe et file vers le panier adverse et, alors qu’elle est seule, rate son lay up. Il n’en faut pas plus pour que Toliver enchaîne derrière et ramène les Mystics à égalité : 76-76. Mais Jonquel Jones est toujours totalement dominatrice dans la raquette et elle parvient à donner un peu d’air au Sun. La solution viendra peut être des fautes puisque Jones commet sa 5ème sur Hawkins avec 5 minutes à jouer et 3 points d’avance pour Connecticut. On ne parle presque que de Jonquel Jones mais Alyssa Thomas est aussi particulièrement bien en jambe ce soir et faite beaucoup de mal dans la raquette des Mystics. Elle permet au Sun de maintenir l’écart et avec moins de 3 minutes à jouer, Connecticut est devant de 6 points. C’est à nouveau Jones, qui à 3 points cette fois, porte l’avance à 9 points. Il reste 1 minute à jouer, le match est plié pour les Mystics. Le score final est sans appel : 87 à 99.

Il est certain que l’absence d’Elena Delle Donne a pesé dans la balance et surtout au niveau des rebonds. Dans le Game 1, elle était la seule joueuse des Mystics à en avoir récolté plus de 10. Avec 41 rebonds captés contre 27, le Sun a dominé les débats. Mais au delà de cet aspect, 3 joueuses de Connecticut finissent à plus de 20 points : Courtney Williams, Alyssa Thomas et Jonquel Jones. Jones, toujours elle, finit le match avec des statistiques à couper le souffle : 32 points et 18 rebonds !!

Bref, ce soir, Washington n’a juste pas pu arrêter une équipe du Sun tout simplement au dessus. Emma Meesseman a pourtant sorti un grand match avec 23 points et 8 rebonds mais elle est la seule joueuse des Mystics à dépasser les 20 points. Kristi Toliver est à 13 points mais avec 20 tentatives et plusieurs tirs forcés en fin de match pour une adresse générale de 30% sur le match… de quoi nourrir des regrets !

Après cette victoire ô combien importante pour le Sun, la série déménage dans le Connecticut avec un Game 3 qui aura lieu dimanche à 21h30. La question brûlante sera donc de savoir si Elena Delle Donne sera remise de ses douleurs au dos et prête à batailler pour aller chercher un match à la Mohegan Sun Arena.

Voir les moments forts du match

Game Recap: Connecticut at Washington, October 1 (WNBA Finals Game 2)

Behind Jonquel Jones' dominant 32-PT, 18-REB performance, the Connecticut Sun defeated the Washington Mystics 99-87 in Game 2 of the 2019 WNBA Finals.

Posted by WNBA on Tuesday, October 1, 2019


Un commentaire sur

Jonquel Jones domine les débats dans un Game 2 disputé

  • 1stLeBronJamesFan

    Yesss, bravo les suns. Sanders a été vraiment dominé aux rebonds, le match s’est joué la-dessus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *