Playoffs 2020 1er tour : Mercury/Mystics Preview

Que cette saison 2020 fut courte mais intense ! La régulière a désormais rendu son verdict et le programme des jours à venir est maintenant connu. Pour un rappel sur le fonctionnement des playoffs en WNBA, jetez un coup d’oeil par ici.

Deuxième joute prévue dans la nuit de mardi à mercredi à 3h00 du matin, heure européenne entre le Phoenix Mercury et les Washington Mystics. Match à élimination directe.

Coup d’oeil en arrière…

La vie n’a pas été un long fleuve tranquille pour ces deux équipes. Le Phoenix Mercury a ainsi connu une saison en mode courant alternatif avec des fulgurances de Skylar Diggins-Smith ou de Diana Taurasi mais sans que le groupe n’arrive à conserver une constance et avec une défense plus qu’approximative.

Brittney Griner ne semble pas dans son assiette et finira par quitter la Wubble de manière inattendue. Coïncidence ou pas, le groupe se met alors en route et la paire Skylar-Diana semble trouver son alchimie. Brianna Turner voit son rôle d’intérieure besogneuse et défensive renforcé et c’est tout Phoenix qui trouve un équilibre. A deux doigts d’aller chercher la quatrième place, le Mercury finit par se stabiliser à la cinquième et devra donc passer par un match couperet.

Saison en 3 temps pour Washington. L’arrivée dans la Wubble ne s’est pas fait sans perdre des plumes. De grosses plumes au doux noms de Elena Delle Donne, Tina Charles, Natasha Cloud ou LaToya Sanders. Et c’est donc avec beaucoup de scepticisme sur leur capacité à obtenir des résultats que les fans observent leur équipe entamer cette saison. Mais la première semaine est époustouflante avec une révélation en la personne de Myisha Hines-Allen, nouveau poumon de l’équipe.

Mais derrière, les championnes en titre subissent un dur retour à la réalité. Passé l’effet de surprise, les équipes adverses se resserrent et on voit les limites de cet effectif privé de certaines de ses stars. Certaines défaites sont interpellantes dans l’attitude et la combativité. Et les Mystics plongent alors vers les profondeurs du classement… Jusqu’à ce qu’en dernière semaine, le groupe de Mike Thibault ne vienne montrer son cœur de championnes et ne s’accroche, malgré certaines sueurs froides (ah ce tir clutch d’Arike…) pour arracher au buzzer une qualification en playoffs et venir ponctuer de belle manière cette drôle de saison.

Les points à surveiller

La réussite au tir :

Washington comme Phoenix sont deux équipes qui axent beaucoup leur jeu sur le shoot extérieur. Logique lorsque vous avez des joueuses de la qualité de Diana Taurasi, Skylar Diggins-Smith ou encore Leilani Mitchell et Ariel Atkins. Les deux équipes tirent à peu près le même volume de 3pts avec la même réussite. Mais qu’en sera-t-il lors de cette confrontation.

On l’a vu par le passé, Washington a cette facheuse tendance à enchaîner les matchs avec une réussite insolente par des accumulations de briques lors de la rencontre suivante. Si Washington n’est pas dans un bon jour, Mike Thibault devra rapidement réinventer le jeu de son équipe. D’autant plus qu’au petit jeu du rebond défensif, Phoenix a largement l’avantage, si l’on s’en tient aux statistiques de cette saison.

Le jeu intérieur :

Depuis maintenant 2013, Phoenix a toujours pu compter sur un ancrage extrêmement athlétique dans la raquette en la personne de Brittney Griner. Cette dernière absente, le frontcourt s’est bien dégarni dans l’Arizona. En face, Washington ne possède pas vraiment de pivot dominante au sens classique du terme mais, avec Emma Meesseman et Myisha Hines-Allen, Mike Thibault a tout de même les armes pour punir ce secteur de Phoenix.

La joueuse phare

Côté Phoenix : Diana Taurasi

Diana Taurasi semble entamer les playoffs en pleine forme. Je répète : Diana Taurasi semble entamer les playoffs en pleine forme. C’est peut-être un détail pour vous mais pour Phoenix, ça veut dire beaucoup/

Pour les plus jeunes d’entre nous, rappelons que Diana Taurasi en playoffs, c’est une bête assoiffée du sang de ses adversaires, propriétaire de déjà 3 bagues, responsable d’une lutte de haute volée face au Storm en 2018. Les légendes championnes ne vivent que pour la post-season. C’est là que leur aura reçoit l’énergie et l’écho suffisant pour éblouir le monde.

Diana nous a démontré plusieurs fois cette année qu’elle était toujours capable de remplir le marquoir. Néanmoins, il serait un peu forcé de dire que les années n’ont pas de prise sur elle. On a vu son dos rapidement la faire souffrir lors de ses rares tentatives de pénétrations et elle se contente de plus en plus d’artiller au large, un exercice qui lui convient également. Défensivement, Diana essaye de faire illusion mais représente bien souvent une faiblesse pour son collectif.

Entre défaillance défensive et fulgurance offensive, Diana Taurasi a toutefois encore toutes les cartes en main pour faire de ce match SON moment, comme maintes fois par le passé.

Côté Washington : Myisha Hines Allen

Révélation de cette saison, Myisha est passé en un an de role player de fin de rotation, voire même dédiée aux garbage time, à une titulaire et même Franchise Player de son équipe. Ses cartons offensifs n’ont pas été des faits isolés et elle a su garder cette constance tout au long de la saison, avec en plus une belle activité au rebond et un impact athlétique certain à l’intérieur.

On a vu la saison dernière “Playoffs Emma” éclore durant la post-season. Peut-on voir le même scénario cette saison ? Myisha aura en tout cas une belle carte à jouer face à un secteur intérieur et des ailes de Phoenix orphelines de Brittney Griner et DeWanna Bonner.

Le Facteur X

Côté Phoenix : Brianna Turner

On vient de le mentionner, Emma Meesseman et Myisha Hines-Allen représentent deux des armes principales pour Washington et auront une carte à jouer face aux ailes et au secteur intérieur de Phoenix. Depuis le départ de Brittney Griner, Brianna Turner s’est vue confier plus de responsabilités, entre autres défensives, pour stabiliser le collectif du Mercury. Elle s’y est bien employée, au point de commencer à être citée en fin de saison dans la course à la Defensive Player of the Year. Son rôle risque donc d’être crucial pour bloquer le travail d’Emma et Myisha lors de cette rencontre.

Côté Washington : Ariel Atkins

Parmi les meilleures 3 and D de la ligue, Ariel pourrait avoir un rôle tout à fait clé dans cette rencontre. Elle a montré à plusieurs reprises qu’elle était capable de réaliser de gros cartons lorsque la mire était réglée. Face à un duo Skylar-Diana plus qu’approximatif en défense, Ariel pourrait tirer son épingle du jeu pour alimenter le marquoir.

En défense en revanche, elle aura fort à faire face à un duo extrêmement sérieux au scoring et au tir. Skylar et Diana représente la principale menace dans le chef de Phoenix et à charge d’Ariel d’essayer de limiter leur impact au maximum.

Pronostics de l’équipe

Stéphanie

Mike Thibault est un sorcier, Emma Meesseman se transforme en playoffs et donc… tout peut arriver ! J’adore DT, je lui donnerais peut être même un de mes reins mais les Mystics en ont tellement bavé que j’aimerais les voir passer au moins le 1er tour. Donc, sans réels arguments mais juste à l’envie, je dis Washington.

Olivia

En ce qui concerne la deuxième confrontation, je vois Phoenix décrocher la victoire face à Washington. Tout comme pour le pronostic précédent, je me fie aux performances récentes des deux équipes, et en particulier à la large série de victoires de Phoenix lors des derniers matchs de la saison. Depuis le départ de Brittney Griner, DT nous a prouvé que sa forme pouvait encore être olympique tandis que Skylar a rappelé à tous qu’elle était toujours aussi clutch qu’avant sa saison blanche l’an passé. Même si j’imagine un match disputé où les Mystics ne lâcheront rien, surtout si la carte « Playoffs Emma » est sortie, c’est néanmoins le Mercury que je vois accéder au deuxième tour.

Shaï

Avantage Washington : Derrière le tandem SDS-Taurasi, j’ai du mal à m’enthousiasmer pour le Mercury. Si l’une des deux est dans le dur, ce qui peut très bien arriver, je pense que le collectif des Mystics (surtout si Meesseman passe en mode Playoffs Emma) va prendre le dessus d’une courte tête.

Florian

J’ai peur d’un relâchement côté Washington. Au vu du déroulé de la saison, la qualification en playoffs est inespérée. En plus l’enchaînement des matchs en fin de saison a sans doute coûté beaucoup d’énergie aux Mystics. Ces joueuses sont capables du pire comme du meilleur, comme leurs adversaires du soir d’ailleurs, mais je pense que la marche sera trop haute face à une Diana Taurasi en mode “Playoffs Mamba”. Avantage Phoenix.


D’accord avec nous ? Rendez-vous sur les réseaux pour en discuter et ce mardi pour voir si nos prédictions se révèleront bonnes.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *