Et la Swish Swish Fantasy league fut

Allez, on arrête ce teasing incessant et aujourd’hui, on vous dévoile le contenu de notre fameuse SSFL.

Tout d’abord, si vous ne savez absolument pas ce qu’est une Fantasy League, voici la petite définition qui va bien : une fantasy league est un jeu où les participants endossent le rôle de propriétaires d’équipes sportives et défient d’autres joueurs sur la base des résultats des vrais joueurs et équipes. En fonction de la pertinence des choix stratégiques effectués, le joueur de fantasy reçoit un certain nombre de points. Donc oui, très clairement, on va vite voir si vous êtres plutôt une Chery Reeve qu’un Derek Fisher 😆

Voici les 5 grandes règles d’or de la SSFL :

  1. Chaque semaine, du lundi 12h au mardi 12h, chaque joueur choisit (ou pick comme disent les initiés dont vous ferez vite partie…) 5 joueuses pour sa semaine. Pour les choisir, l’équipe de Swish Swish leur a attribué à chacune, en début de saison, une valeur en $ (entre 1 et 5). Les joueurs de SSFL ont tous le même budget à respecter, 15$. La valeur des joueuses est fixée pour toute la saison.
  2. Les joueurs peuvent modifier leur équipe toutes les semaines en fonction des blessures, des états de forme etc. Si vous ne changez rien, votre équipe restera la même.
  3. Pour obtenir les points hebdomadaires de chaque joueuse, un savant calcul a été mis en place. Il est tout d’abord basé sur les statistiques brutes de chaque joueuse lors des matchs (avec malus pour les shoots manqués et les pertes de balle). 2 paramètres supplémentaires viennent ensuite légèrement pondérer cette note, à savoir la victoire/défaite sous forme de bonus/malus en fonction de l’écart et le +/- de la joueuse quand elle est sur le terrain (son rendement au sein du collectif en résumé).
  4. Les joueurs de SSFL pourront voir le classement général mais aussi le classement par semaine s’ils ont pris le train en marche.
  5. Il sera également possible de jouer en équipe (qu’on appelle des Crews) de 10 joueurs. Seul ou entre amis, rien n’arrête la SSFL.

Comme vous le voyez, le jeu est ouvert même aux novices mais clairement, suivre la WNBA est un réel atout pour espérer faire les bons choix. Il y a en effet moyen de faire de belles affaires : une MIP (Joueuse qui progresse le plus sur la saison) vaudra sans doute plus que son prix attribué au départ.

Le but de la SSFL est double : s’amuser mais aussi attirer un maximum de gens en espérant qu’ils accrocheront à la WNBA afin que cette ligue bénéficie enfin de l’attention qu’elle mérite.

De notre côté, le système est fonctionnel mais il faut encore l’enrober et le rendre sexy comme un mordillage de protège dent de Steph Curry. Nous vous distillerons quelques captures d’écran dans les semaines qui viennent avant d’ouvrir, enfin, la plateforme aux manants.

Ha oui, dernière petite chose : le jeu sera disponible en français et en anglais. Parfait pour vous faire de nouveaux petits camarades aux 4 coins du globe ou simplement améliorer votre anglais en papotant sur le forum ad hoc.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *