TQO d’Ostende : résumé du jour 3 et bilan

La victoire contre le Japon dans la poche, une défaite de moins de 15 points contre la Suède suffisait aux Cats pour être qualifiées. Mais le chat est un animal fier et la Belgique entendait bien l’emporter proprement et prendre, ainsi, la 2ème place finale au classement du tournoi.

Jour 3 🗓 09/02/20

🇧🇪 TQO Ostende

👉 Voir notre présentation du TQO d’Ostende

👉 Voir la première journée du TQO d’Ostende

👉 Voir la deuxième journée du TQO d’Ostende

🇸🇪 Suède VS 🇧🇪 Belgique

Si la Suède avait l’étiquette d’outsider collée au maillot, force est de constater qu’elles sont montées en puissance lors de leurs 3 matchs. Pas de chance pour la Belgique, le dernier était pour les Cats et il ne s’annonçait pas gagné d’avance.

Les filles de Marco Crespi ont ainsi fait douter les Cats pendant toute une mi-temps avant que la Belgique ne décolle dans le 3ème quart-temps sous l’impulsion de son inévitable leader, Emma Meesseman. Il ne restait alors plus qu’à assurer les 10 dernières minutes pour laisser éclater sa joie et signer une deuxième victoire de rang : 53 à 61.

Outre Emma, notons les très belles performances de Julie Allemand (10 points, 4 rebonds, 5 passes décisives) et Kyara Linskens (11 points, 5 rebonds, 2 contres) qui sont véritablement montées en puissance tout au long du tournoi. Et elles n’ont que 23 ans, rappelons-le. Le futur s’annonce toujours brillant chez les Cats !

📺 Voir les highlights du match

📺 Voir la conférence d’après-match

🇨🇦 Canada VS 🇯🇵 Japon

Bien que qualifiées d’office, les Japonaises auront véritablement été les poils à gratter de ce tournoi. Leurs bombes à 3 points ont d’ailleurs bien failli venir à bout des Canadiennes hier. Tout comme contre la Belgique, la fin de match a donné des palpitations au public ostendais, pourtant moins concerné que la veille et déjà tout affairé à devoir affronter la tempête en sortant de la Versluys Arena.

Les Japonaises pratiquent un basket très rapide où la part belle est faite aux shoots à longue distance alors que les Canadiennes sont plus physiques et rugueuses. Cette différence de style a permis à des joueuses comme Kia Nurse (19 points) et Natali Achonwa (18 points) de tirer leur épingle du jeu mais le côté clutch des Japonaises a bien failli changer l’issue du match.

Les Canadiennes se sont finalement imposées 70 à 68, demeurant invaincues sur l’ensemble du tournoi.

📺 Voir les highlights du match

📺 Voir la conférence d’après-match

Le bilan

Avec une première qualification historique pour les JO, le bilan est évidemment très positif pour les Belgian Cats. Dans les points d’amélioration à noter, la Belgique a souvent eu des démarrages difficiles et a eu besoin de temps pour se lancer. Mais quand elle tourne à plein régime, cette équipe peut aller tutoyer les sommets.

Le Canada a répondu présent et n’a pas déçu : physique et engagement étaient au programme et aucune défaite n’a été concédée par les filles de Lisa Thomaidis. Avoir 4 joueuses qui évoluent en WNBA dans son staff est indéniablement un plus…

Le Japon aura donné des sueurs froids à tous ses adversaires et l’idée de les retrouver dans leur pays, dans leur JO cet été n’enchantera absolument personne. Leur basket en mode mi-Speedy Gonzales, mi-sniper a fait des dégâts à Ostende et il faudra absolument trouver une parade pour contrer cela cet été.

La Suède, enfin, n’a pas démérité mais a parfois manqué d’un vrai leader offensif. Amanda Zahui B a fait un gros boulot défensif mais n’a pas pu apporter la contribution espérée au niveau du scoring.

Le 5 majeur du tournoi a été révélé vers 20h. On y retrouve :

  • une Canadienne : Natalie Achonwa (13.3 points et 6.3 rebonds de moyenne)
  • 2 Japonaises : Ramu Tokashiki (12 points et 8.7 rebonds de moyenne) et Saki Hayashi (15 points de moyenne)
  • 2 Belges : Julie Allemand (10 points et 5.3 assists de moyenne) et Emma Meesseman (20.3 points, 5.7 rebonds et 3.3 assists de moyenne)
© fiba.basketball

Emma Meesseman continue également sa chasse au trophée de MVP en s’octroyant celui du tournoi. Son apport à l’équipe peut être résumé à l’applaudimètre qui explose lorsque son nom est cité lors de la présentation des équipes. Emma a définitivement tout d’une grande…

© fiba.basketball


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *