Preview Saison 2024 : Atlanta Dream

Bilan Saison 2023

📈

19 Victoires – 21 Défaites
5ème de la régulière
Eliminé au premier tour par les Dallas Wings (2-0)

🏆

Aucun

📼 Preview vidéo


https://youtu.be/yyqr2E-BdA0

✍️ Mouvements de l’intersaison


👋 Départs : Monique Billings (Los Angeles), Aari McDonald (Los Angeles), Danielle Robinson (Free Agent), AD Durr (Free Agent)

🤝 Arrivées : Jordin Canada (Los Angeles), Aerial Powers (Minnesota), Tina Charles (Free Agent), Crystal Dangerfield (Dallas)

Côté départs, le Dream n’a perdu aucune de ses joueuses majeures. On peut noter principalement deux joueuses utilisées sous l’ère Tanisha Wright, Monique Billings et Aari McDonald, parties toutes les deux à Los Angeles. Danielle Robinson n’a également pas été conservée, certainement à la suite de son exercice 2023 décevant.

Sur les arrivées, Atlanta a parfaitement négocié son intersaison en signant trois excellentes joueuses de la ligue. La revenante Tina Charles viendra renforcer le secteur intérieur du Dream souvent en délicatesse ces dernières années. Jordin Canada viendra prendre la gestion de cette équipe en apportant son playmaking mais également sa défense. Et Aerial Powers amènera du scoring et de l’énergie en sortie de banc.

La saison passée, le Dream manquait d’une meneuse, d’aide au scoring et d’une vraie poste 5. Si on analyse le recrutement, Dan Padover a coché toutes les cases.

🔍 Le point sur l’équipe


Roster (🗓️ 06/05/2024) :

Cinq Majeur présumé :

  1. Haley Jones
  2. Allisha Gray
  3. Rhyne Howard
  4. Cheyenne Parker
  5. Tina Charles

Vu le recrutement et la production et le statut des joueuses, le 5 majeur semble être limpide. On devrait ainsi retrouver Jordin Canada à la mène pour assurer le playmaking et décharger les épaules, déjà bien remplies, de Rhyne Howard et Allisha Gray. A l’intérieur, le duo Cheyenne Parker/Tina Charles apportera de la taille, du rebond et du scoring dans une équipe du Dream en grande difficulté dans ce secteur de jeu dernièrement. Enfin, à l’aile, on devrait retrouver l’inévitable doublette Allisha Gray/Rhyne Howard. On imagine qu’elles resteront les deux couteaux suisses du jeu offensif et défensif d’Atlanta. Même si la titularisation de Jordin Canada ne fait aucun doute nous avons appris récemment son indisponibilité sur le début de la saison. Il est donc très probable que Tanisha Wright responsabilise Haley Jones en tant que meneuse. Si cela se confirme, cette nouvelle va nous ravir chez Swish Swish, tellement nous apprécions l’apport qualitatif de l’ex-joueuse de Stanford sur le terrain.

😫 Le Point Faible : La défense intérieure

Si on a vanté ci-dessus le recrutement d’Atlanta à l’intersaison, et notamment à l’intérieur, il est évident que Tina Charles ou Cheyenne Parker restent des joueuses plus impliquées offensivement que défensivement. Même si avec leurs tailles elles pourront très certainement apporter un peu de dissuasion et du rebond, il faudra aussi qu’elle puisse être à minima moyenne en défense de façon à assumer les objectifs qu’on imagine pour le Dream. En effet, vu l’intersaison, le Dream doit faire partie des équipes qui jouent le haut du tableau. Et il n’y aura pas de beaux parcours en playoffs sans une défense correcte à l’intérieur, surtout vu la concurrence des franchises candidates au titre.

🤩 Le Point Fort : Le spacing

Si l’on regarde le 5 majeur du Dream, 4 joueuses ont la capacité d’être très dangereuses loin du cercle. Les adversaires ne pourront pas laisser Rhyne Howard ni Allisha Gray seules à 3 points. Mais elles n’en auront pas non la possibilité avec le secteur intérieur qui aime également envoyer des brandilles depuis le parking. Si on ajoute sur le banc une joueuse comme Nia Coffey qui peut également artiller de loin, nous avons certainement, avec New York, l’équipe qui possède le meilleur spacing de toute la ligue. En résumé, ça va être un enfer pour les défenses adverses si elles ne savent pas défendre la ligne à 3 points. De plus, cette capacité à être dangereux de loin devrait ouvrir des couloirs de drive vers le cercle pour des joueuses comme Jordin Canada ou Allisha Gray qui adorent l’alternance de jeu. Vous l’aurez compris, côté Dream, ça va courir et envoyer du tir à tout va !!!

🧐 La joueuse à suivre : Tina Charles


Tina Charles

Signer une ancienne MVP de la ligue dans un groupe jeune nous semble être un ajustement parfait pour continuer de progresser. Néanmoins, où en est vraiment Tina Charles ? D’un point de vue qualitatif, on ne peut pas imaginer que l’ex-joueuse de UConn ait perdu son basket. Mais nous ne l’avons plus vu dans la ligue depuis septembre 2022. Où en est-elle physiquement et surtout dans l’état d’esprit ? Il va être intéressant de suivre les performances et le comportement de Tina dans cette jeune équipe. Si elle se met au diapason, amène du leadership et de l’expérience sans vouloir jouer trop de ballons le mariage peut être dévastateur. Si en revanche elle se met dans un rôle de première option il est peu probable que cela fonctionne.

🔮 Pronostic


Florian

Je vais peut-être être un peu moins optimiste que mes camarades mais j’ai l’impression que la saison de l’année dernière est un peu un trompe l’oeil, en profitant de la défaillances d’autres équipes blessées (Washington et LA principalement). Pour cette année, même si les 2 dernières citées sont en reconstruction, d’autres en revanche se sont ré-armées massivement. Quant à Atlanta, j’émet des doutes sur le fait qu’elles aient réellement amélioré leur effectif.

Jordin est pour moi la principale plus-value mais je crains que sa blessure ne soit de longue durée. Quant à Tina Charles, au risque de m’attirer les foudres de ses fans, j’ai peur que le second scénario mentionné plus haut ne soit celui qui se déroule devant nos yeux. Avec une Tina Charles incroyable à titre individuel mais avec un impact sur le collectif plus limité comme on l’a vu à plusieurs reprises lors des dernières saisons. Pas de catastrophe toutefois. Atlanta fera les playoffs mais je ne les vois pas faire un bond significatif et finir à la 6e place de la régulière. La blessure de Jordin permet d’envisager voir Haley Jones avec encore plus de responsabilités. Et même s’il s’agit d’une joueuse dont l’impact se marque au delà des stats, je pense que cela peut suffire à lui offrir le titre de MIP.

Shaï

Atlanta sera un peu plus attendu que la saison dernière, où le Dream avait créé une petite surprise en étant en avance sur son tableau de marche. On sait qu’il est difficile de confirmer, mais je trouve que Dan Padover a encore fait du bon travail sur le plan du recrutement, que Tanisha Wright est une excellente coach et qu’il n’y aucune raison que les joueuses en place ne continuent pas à progresser ensemble. Je vois Atlanta finir 5e en saison régulière.

Ghislain

Le Dream a bien rempli son roster avec des besoins à la mène et à l’intérieur. Cette équipe a sur le papier toutes les armes pour continuer sa progression. Même si la concurrence s’est également renforcée je les vois finir à la même position qu’en 2023 à savoir 5eme. En revanche je pense qu’elles seront largement en positif en termes de victoire.

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !