fbpx

Marianne Stanley prend ses quartiers à Indiana

Le 26 novembre dernier, les Indiana Fever ont tenu une conférence de presse pour annoncer la nomination de leur nouveau coach. Le nom de Marianne Stanley était dans la short list d’Indiana et c’est donc bien l’actuelle assistante coach des Washington Mystics qui prendra la place de Pokey Chapman.

Cette dernière, remerciée à la fin de cette saison, était à la tête du Fever depuis 2016. Elle cumulait d’ailleurs son poste de coach avec celui de General Manager. Ce ne sera pas le cas de Marianne Stanley puisque le front-office d’Indiana a profité de la conférence de presse pour annoncer que Tamika Catchings, légende du club et de la WNBA, voit son rôle s’étendre au sein de l’équipe : elle devient ainsi la nouvelle General Manager en plus de son poste actuel de vice-présidente des opérations basket.

Marianne Stanley, quant à elle, est loin d’être une novice du coaching : assistante de Mike Thibault depuis 2010, elle a également été coach principale des Mystics. Cela lui a d’ailleurs valu le titre de Coach de l’année en 2002. Elle a également été coach universitaire et coach des Juniors de Team USA. Enfin, et ce n’est pas rien, elle a été intronisée au Hall of Fame de la WNBA en 2002.

La première déclaration de Stanley, suite à sa nomination, est résolument positive :

Je suis ravie de me joindre à l’organisation Indiana Fever et d’avoir l’occasion de travailler avec le grand groupe de base qui a été mis sur pied. J’ai senti une connexion et une excitation à l’idée de monter à bord en tant que prochain entraîneur-chef du Fever. Je ne pourrais demander des partenaires plus engagés et passionnés qu’Allison Barber et Tamika Catchings. Ce sont des personnes de première classe, des professionnelles dévouées. Tamika est l’incarnation du type de compétitrice et de championne que nous espérons développer avec le Fever. J’ai hâte de travailler avec Tamika, Allison et le groupe talentueux dans le but de bâtir une culture et une mentalité de championnes ici à Indianapolis.”

Avec un effectif composé entre autres de Candice Dupree, Erica Wheeler, Teaira McCowan et Kelsey Mitchell mais aussi d’un futur pick 3 lors de la future draft, le Fever peut et veut proposer de très belles choses dès la saison prochaine. Avec Marianne Stanley à la baguette, les choses semblent bien parties.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *