Preview Saison 2024 : New York Liberty

Bilan Saison 2023

📈

32 Victoires – 8 Défaites
2ème de la régulière
Défaite en Finales par les Las Vegas Aces (3-1)

🏆

Breanna Stewart élue Most Valuable Player

Breanna Stewart élue All-WNBA First Team

Sabrina Ionescu élue All-WNBA Second Team

Breanna Stewart élue All-Defensive First Team

Betnijah Laney élue All-Defensive Second Team

Jonathan Kolb élu Executive of the Year

📼 Preview vidéo


https://youtu.be/nqlZvId-I4Y

✍️ Mouvements de l’intersaison


👋 Départs : Stefanie Dolson (Washington), Jocelyn Willoughby (Free Agent), Marine Johannès (out)

🤝 Arrivées : Kennedy Burke (Free Agent), Marquesha Davis (Draft)

Après la déception de la défaite en finales, le Liberty avait quelques dossiers sur la table en terme de re-signatures pour espérer pouvoir aligner la même équipe. Jonathan Kolb le GM s’y est donc employé mais cela a réduit la marge de manoeuvre pour le reste de l’équipe. Pas de gros départs à noter si ce n’est celui de Stefanie Dolson, qui retourne dans son ancienne franchise de Washington, et Marine Johannès, qui sera absente cette année pour mettre l’accent sur l’équipe de France et les JO de Paris.

Côté arrivées, on est évidemment loin de la folie de la saison dernière. En arrivée principale, notons celle de Kennedy Burke, bien connue des suiveurs de LFB pour sa très belle saison sous les couleurs de Villeneuve.

🔍 Le point sur l’équipe


Roster (🗓️ 11/05/2024) :

Cinq Majeur présumé :

  1. Courtney Vandersloot
  2. Sabrina Ionescu
  3. Betnijah Laney
  4. Breanna Stewart
  5. Jonquel Jones

Que dire de ce cinq. Même si Sandy Brondello voulait en changer, il est probable que la pression populaire et commerciale l’en empêcherait. Comme l’année passée, nous devrions très probablement retrouver la paire Courtney Vandersloot et Sabrina Ionescu sur les lignes arrières, Betnijah Laney pour compléter l’extérieur, tandis que Breanna Stewart et Jonquel Jones s’aligneront à l’intérieur.

😫 Le Point Faible : Les rotations de Sandy Brondello

Malgré l’incroyable force de cette effectif, la saison dernière nous aura laissé sur notre faim au niveau du jeu proposé. D’un point de vue comptable, le bilan était évidemment plus que positif. Dans le jeu toutefois, l’équipe a beaucoup vécu sur des performances indécentes à titre individuel de Breanna Stewart. L’association Sloot-Sabrina aura trouvé son équilibre offensif grâce au replacement de Ionescu dans son rôle de shooteuse mais défensivement, on ne compte plus les extérieures adverses qui se seront régalées face à la faiblesse défensive dégagée de leur association. Des rotations plus fines auraient sans doute permis de mieux cacher l’un et l’autre. On peut envisager la même chose à propos de Stewie et Jonquel, qui fera l’objet de notre focus un peu plus bas. Avoir autant de stars en même temps sur le terrain réduit mathématiquement leur rendement théorique dans un jeu où “il n’y a qu’un ballon”. Proposer des rotations plus fines, moins binaires, aurait permis de garder en permanence 2 ou 3 stars sur le terrain et de pouvoir insister sur certaines associations porteuses, comme le Pick and Roll Sabrina/Jonquel par exemple qui aura été inexistant l’an dernier.

Cette année, New York se présente avec la même coach et un effectif globalement similaire, voire même pire puisqu’avec une profondeur amoindrie. Dans ces conditions, il n’y a pas de raison de penser que la situation puisse être différente cette année. Et cela nous inquiète.

🤩 Le Point Fort : Le talent, encore et toujours

Que dire que nous n’ayons déjà dit 100 fois sur cette équipe. Nous le pensions l’année dernière et cela n’a pas changé malgré la défaite de l’an dernier. Le liberty a très probablement l’effectif le plus fort de toute la ligue sur le papier en terme de talent. Même si Courtney Vandersloot commence peut-être à prendre de l’âge, et ses playoffs de l’an dernier nous l’auront montré, elle reste une playmaker de premier plan. Sabrina Ionescu, en plus de ses qualités multiples à la création s’est surtout fait connaître l’an dernier comme une shooteuse d’ampleur inédite. Betniajh Laney, couteau suisse parfait au milieu de toutes ses stars continue les tâches de l’ombre et met du liant. L’année dernière, elle aura sans doute été la joueuse la plus régulière de la saison. Enfin, que dire de Stewie et Jonquel. Elle ne sont pas nombreuses les équipes à pouvoir se targuer d’aligner deux récentes MVP côte à côte. Il faut bien évident réussir à mettre tout cela en musique, comme nous l’avons vu l’an dernier, et mentionné dans la rubrique précédent. MAis avec un tel effectif cela reste évident un problème de riches.

🧐 La joueuse à suivre : Jonquel Jones


Ce n’est pas rien de dire que la saison dernière de Jonquel nous aura frustrés. Alors qu’elle venait initialement rejoindre l’effectif de Sabrina pour obtenir un rôle plus important que lors de son dernier exercice avec Connecticut, Jonquel s’est finalement retrouvée embarquée dans le projet personnel des deux copines Stewie et Sloot. Dans les faits, Jonquel s’est donc retrouvée dans un rôle encore moindre avec 11.3 points par match, sa plus faible moyenne depuis son année rookie. Le verre à moitié plein serait de dire que Jonquel s’est sacrifiée pour le collectif et ce n’est pas dénué de vérité d’ailleurs. Le verre à moitié vide voit le gâchis que représente le fait d’utiliser une des intérieures les plus dominantes de ces dernières années, MVP il y a maintenant 3 saisons, comme une simple pivot rebondeuse, besogneuse et poseuse d’écran. Lors d’une interview récente, Jonquel a indiqué qu’elle avait souffert la saison dernière de petits pépins physiques latents qui l’avaient empêché de donner la mesure de son plein potentiel. On entend cette explication mais elle ne peut cacher la réalité qui nous a sauté aux yeux en regardant les matchs, une faible utilisation de Jonquel de la part de ses coéquipières et dans les systèmes mis en place par sa coach. Lors des derniers playoffs, face à des équipes diminuées sur leurs secteurs intérieurs (Washington sans Shakira Austin et Connecticut sans Brionna Jones) Jonquel aura été fort logiquement nourrie et responsabilisée dans le jeu pour le résultat qu’on connait. On espère que ces matchs auront servi de révélateur pour le staff du Liberty afin qu’ils impliquent plus la Mother of Dragon.

🔮 Pronostic


Florian

C’est sans doute sur ce pronostic que je prends le plus de risque. L’année dernière nous a montré qu’en l’absence de rotations plus fines et d’une approche un tout petit peu plus tactique, le Liberty pouvait montrer quelques signes de friabilité. Avec la montée en puissance de certaines équipes comme Seattle ou le Sun (voire Phoenix), je ne serais pas étonné que les bilans se resserrent en haut de classement. A partir de là, beaucoup de choses peuvent se passer. Le manque de banc, encore plus criant que l’année passée, ne me rassure pas. Dans l’absolu je pense que New York n’a pas trop de soucis à se faire pour la régulière et pourtant, je fais le pari un peu irrationnel de les voir un tout petit peu chuter pour finir à la 4e place.

Shaï

Le pool de talents est tellement important que New York est quasiment obligé de finir à l’une des deux premières places. Néanmoins, peu de choses ont changé par rapport à la saison dernière et tout dépendra de la capacité de Sandy Brondello à tenter des choses pour résoudre les problématiques qui se poseront surtout en playoffs en termes de rotation et d’alchimie au sein du line up. En saison régulière, le Liberty devrait pouvoir outscorer les 3/4 des équipes de la ligue et finir à la 2e place.

Ghislain

Le Liberty a réussi à conserver sa pléthore de stars et notamment son 5 All-stars. Je pense donc que le talent sera suffisant pour faire une bonne saison régulière. Néanmoins je pense que l’équipe s’est affaiblie sur le banc que ça soit en terme de talent, d’expérience et de vie de groupe. Les questions autour des choix de Sandy Brondello restent toujours présents et je ne suis pas certain qu’elle aura les mains libres dans cette équipe. Sur le talent je les ai mis 2ème de la régulière mais je pense qu’elles seront beaucoup plus challengées par la concurrence et l’écart au classement devrait être beaucoup plus faible. Ce n’est pas forcément le but des previews de saison régulière mais en revanche je ne les vois pas retourner en finale cette saison sans changement profond de ligne directrice de jeu.

Soutenez Swish Swish sur Tipeee

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Avoir le Swag Swag Ultime ?

Swish Swish Boutique

C’est l’occasion unique de soutenir votre site préféré et d’avoir le swag ultime. Et en plus les frais de port sont inclus dans le prix !