fbpx

Kristi Toliver, Coach Panda en action

Lors du Media Day des Washington Mystics, il y a quelques jours, Kristi Toliver a eu l’occasion de s’exprimer sur la saison qu’elle vient de passer en tant qu’assistante coach des Washington Wizards. En effet, tout comme Sue Bird aux Denver Nuggets, Kristi a passé la saison sur le banc des Wizards après les avoir déjà accompagnés en Summer League.

Si Toliver n’est pas la première (Coucou Becky ! 👋🏻) femme assistante coach en NBA, elle a la particularité de le faire alors qu’elle est encore en action en tant que joueuse. Et de l’action, il y en a eu puisque les Mystics ont atteint les finales WNBA l’année passée, perdant contre les Seattle Storm. Cette défaite n’a pas encore été digérée pour Toliver qui a ainsi déclaré : “Tout au long de la saison NBA, tout en travaillant avec les Wizards et en m’entraînant tous les jours, la défaite était tout le temps dans ma tête. J’ai hâte de rejouer contre les Storm, j’ai hâte que la saison commence. Je suis excitée car aujourd’hui, c’est la reprise de l’entraînement. Nous sommes toutes prêtes à nous mettre au travail.”

Par rapport à son travail aux Wizards, elle estime avoir appris et assimilé énormément d’informations qu’elle va maintenant pouvoir utiliser avec les Mystics. Elle a également pris conscience de la complexité du travail de coach et du travail colossal qui est nécessaire pour améliorer les joueurs. C’est plutôt une bonne nouvelle pour Coach Thibault 😆

Parmi les facettes diverses du travail de coach, le scouting a sa préférence. Elle a eu l’occasion de préparer la rencontre Wizards-Spurs et le degré de détail et de précision nécessaire ne l’a pas effrayée. Elle en parle d’ailleurs avec beaucoup d’enthousiasme : “La quantité de travail qu’il a fallu faire était insensée. C’était génial parce que je connaissais leur équipe (les San Antonio Spurs ndlr) comme ma poche. Je connaissais tout le monde de fond en comble, même les gars qui n’ont pas vraiment d’impact sur le jeu.”

Bien sûr, comme beaucoup de joueurs encore en activité, la partie la plus difficile du job a été de rester sur le banc et de ne pas pouvoir monter sur le terrain aider son équipe.

Mais bonne nouvelle pour Kristi, le début de la saison est proche et la meneuse de Washington va pouvoir mouiller le maillot et faire crisser les baskets sur le parquet.

Quant à la question de savoir comment elle gère sa double casquette de coach/joueuse pour la saison à venir, sa réponse est claire : “Je pense que je serai toujours l’entraîneur maintenant. Je veux dire, c’est tout simplement ce que c’est. Je crois que j’ai fait ce pas. Mais tu peux m’appeler “Coach Panda” parce que là, je suis en mode joueur.” 🐼



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *