Natasha Howard et Sami Whitcomb à New York, le 1st pick 2021 à Dallas, ça bouge de partout !

Quand on vous disait que la free agency n’avait pas encore dévoilé ses plus grands mystères ! Un nouveau tremblement de terre a eu lieu mercredi en WNBA. Moins violent, sans doute, que celui provoqué par le départ de Candace Parker à Chicago. Mais le séisme est quand même de taille après le trade monstrueux à plusieurs équipes qui vient de survenir.

On va essayer de vous résumer ça aussi simplement que possible. Mais une chose est sûre : le New York Liberty n’est plus là pour blaguer et Seattle n’aura pas un chemin royal vers le back to back.

Natasha Howard et Sami Whitcomb, deux cadres du Storm, l’une est All-Star, l’autre est l’une des meilleures 6e femmes de la ligue, débarquent à New York. Howard, qui était free agent, a été envoyée à Big Apple dans un sign and trade contre… le 1st pick de la Draft 2021 (finalement envoyé à Dallas, qui aura les 2e premiers choix cette année et trade Katie Lou Samuelson à Seattle)

Whitcomb, restricted free agent, a elle été recrutée contre les droits sur Stéphane Talbot. Phoenix est dans l’opération aussi, puisque le Mercury, en échange d’un 1er tour 2022, s’est offert la All-Star de New York Kia Nurse et Megan Walker, qui était rookie cette saison.

Une tentative de résumé pour le moment

New York : Natasha Howard, Sami Whitcomb
Seattle : Katie Lou Samuelson, un 1er tour 2022 (qui appartenait à Phoenix), Stéphanie Talbot, Mikiah Herbert Harrigan
Phoenix : Kia Nurse, Megan Walker.
Minnesota : Un 2e tour 2022 (qui appartenait à Phoenix)
Dallas : le 1st pick 2021

New York frappe fort, Seattle prépare l’avenir

On rigolait de New York et de son équipe de bébés rookies ou presque la saison passée… Force est de constater qu’après Betnijah Laney, c’est une deuxième joueuse très solide et avec de l’expérience que le Liberty vient de recruter en la personne de Natasha Howard. Une équipe de basket à New York commencerait à faire des choix matures et réfléchis ? On ose à peine y croire.

Pour Seattle, c’est une grosse perte : Howard avait tenu la franchise à bout de bras lors de l’absence de Stewie et Sue en 2019. Cette saison, elle avait mis un peu plus de temps à démarrer mais avait fait une 2ème partie de saison très solide, comme à son habitude. On se doutait qu’il serait difficile pour le Storm de conserver toutes ses joueuses, mais le départ d’Alysha Clark et de Natasha Howard laissera sans doute des traces et plus particulièrement en défense. Petite satisfaction avec l’arrivée de Katie Lou Samuelson, rayonnante en Europe, qui va apporter son shoot aux championnes en titre à la place de Sami Whitcomb, mais aussi de Mikiah Herbert-Harrigan, la polyvalente rookie de Minnesota.

On se frotte les mains du côté du Liberty : Natasha Howard est une défenseuse hors pair, certes, mais surtout, c’est une triple championne WNBA. Elle a en effet la particularité de faire gagner la franchise dans laquelle elle pose ses valises : les Lynx en 2017, le Storm en 2018 (et en 2020).

Est-ce que la prophétie s’accomplira aussi au Liberty cette saison ? Le champagne est déjà au frais à Brooklyn 😆

Phoenix tout en discrétion

Quant à Phoenix, réussir à ajouter une All-Star comme Kia Nurse, même si elle a vécu une saison 2020 compliquée, est une jolie prouesse. Idem pour Walker, qui a un peu déçu à NYC, mais dont on connaît le potentiel entraperçu à UConn lorsqu’elle évoluait sous les ordres de Geno Auriemma.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *